mediacongo.net - Actualités - Le prophète Mukungubila reconnu exilé politique en Afrique du Sud 
Retour Diaspora

Le prophète Mukungubila reconnu exilé politique en Afrique du Sud

Le prophète Mukungubila reconnu exilé politique en Afrique du Sud 2017-04-16
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/04-avril/03-09/mukungubila_joseph_17_002.jpg -

Le prophète Mukungubila

Joseph Mukungubila, homme politico-réligieux congolais est désormais libre! La Cour suprême de justice sud-africaine vient en effet de rendre un jugement qui lui octroie l'asile politique dans le pays de Mandela. C'est le dénouement d'une longue bataille judiciaire qui l'opposait aux gouvernements congolais et sud-africain après les événements tragiques et malheureux du 30 décembre 2013.

En effet, l'opinion nationale et internationale garde encore en mémoire les agitations de grande ampleur survenues dans plusieurs villes de la République Démocratique du Congo, à la veille de la Saint-Sylvestre 2013. En somme, il s'agissait de la répression des manifestations spontanées des disciples et partisans de Joseph Mukungubila. Ceux-ci, affirme-t-on, en investissant des lieux publics dits stratégiques,  voulaient exprimer leur colère après une attaque des forces de la garde républicaine à la résidence d'un évêque du ministère de la restauration à partir de l'Afrique Noire (MRAN) durant laquelle sa femme fut assassinée, et une deuxième attaque quelques heures plus tard à la résidence du prophète Mukungubila à Lubumbashi.

Selon le gouvernement congolais, Joseph Mukungubila et ses disciples avaient tenté un coup de force.

La genèse de ces tensions, convient-il de rappeler, fut la publications des deux lettres ouvertes du prophète très critiques envers le régime de Kinshasa. D'où le mandat d'arrêt international lancé contre le prophète Mukungubila qui se réfugia en Afrique du Sud où il demanda au courant du mois de janvier 2014 l'asile politique.

 La procédure était en cours lorsque, contre toute attente, en mai de la même année Interpol arrêta Joseph Mukungubila suite au mandat d'arrêt international du gouvernement congolais. Emmené manu militari au tribunal de Johannesburg, le prophète fut immédiatement libéré par le juge qui qualifia son arrestation par Interpol d'illégale étant donné que Joseph Mukungubila était détenteur d'une attestation de HOME AFFAIRS ( ministère de l'intérieur sud-africain) stipulant qu'il était demandeur d'asile. Il s'ouvrit alors un procès d'extradition défendue par le gouvernement congolais soutenu par le gouvernement sud-africain qui entre-temps refusait d'accorder l'asile au prophète Mukungubila.

Une année jour pour jour, au bout d'une procédure judiciaire acharnée au cours de laquelle le gouvernement congolais soutenu ses allégations dont celle de rébellion et de détention d'armes.

Le tribunal de Johannesburg acquitta Joseph Mukungubila. Il fut renvoyé à la cour suprême de justice sud-africaine qui devait dès lors se prononcer favorablement ou non sur sa demande d'asile. Une autre bataille judiciaire s'ouvrit alors entre Joseph Mukungubila et Home Affairs qui campait sur sa position. C'est donc le 30 mars 2017 que la haute sud-africaine autrement dit la cour suprême a rendu le jugement en faveur de Joseph Mukungubila en obligeant Home Affairs d'accorder l'asile politique à Joseph Mukungubila, conformément à la convention de Genève du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés.

Il convient de noter que de nombreux partisans de ce leader politico-religieux croupissent encore dans différentes prisons du pays, notamment à la prison militaire de Ndolo à Kinshasa, à Kassapa à Lubumbashi, à Dilala à Kolwezi et à Bulowo à Likasi.


MCN TEAM / mediacongo.net
4769 suivent la conversation
12 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Jckmzlo - 20.04.2017 11:21

Vous les charlatans, les magiciens, les marabouts, les faux prophètes. Dieu est en colère, pour ses hommes que vous induisez en erreur. Dieu vous punira, pour vos crimes, si vous ne confessez pas vos péchés.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 20.04.2017 11:17

Hommes de Dieu, faux Prophètes, vous qui êtes contre la Trinité de Dieu, le Père, Fils, Esprit Saint. L’Esprit Saint est contre vous, pour vos crimes contre son mystère. Coongo, même-toi Congo, mon pays de la prospérité , un jour tu sauras qui est DIEU ESPRIT SAINT. Coongo, Cooongo pays de Dieu où coule le miel, c’est toi, qui détiens le paradis.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mambo - 17.04.2017 17:47

Tu as le sang des congolais entre tes mains. Dites-nous, tu es quell prophète? De Malheur! Tu as tué mon oncle militaire au Camp Tshatshi, tu payeras cher le prophète de malheur

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KANAMBE MUNYANEZA - 17.04.2017 09:38

NSAKA MALANGU,Joseph Mukungubila n'est plus dans cette dimension,il est lui :"politico-religeux"

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NSAKA MALANGU REHOBOTH - 16.04.2017 15:54

Nous n'avons pas à combattre avec la chair et le sang. Le Prophète lutte avec les armes spirituelles. L'Apotre Prophète Rehoboth NSAKA enseingne La SPIRITUALITE SUPERIEURE COMME ARME POUR VAINCRE LE MAL.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NSAKA MALANGU REHOBOTH - 16.04.2017 15:48

Nous n'avons pas à combattre avec la chair et le sang. Le Prophète lutte avec les armes spirituelles. L'Apotre Prophète Rehoboth NSAKA enseingne La SPIRITUALITE SUPERIEURE COMME ARME POUR VAINCRE LE MAL.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le patriote - 16.04.2017 13:03

Bel exemple à suivre, pas de justice à double vitesse

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.04.2017 10:30

Ne Muanda Nsemi est prêt à venir se prosterner devant Kanambe. Pour ça, il pourra avoir quelques postes ministériels dans le gouvernement Bruno!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.04.2017 10:24

Mukungubila, Kanambe n'a pas encore fini avec toi! Tu dois venir t'agenouiller devant lui! Ensuite, il verra s'il pourra t'inserer dans le gouvernement Bruno, lui le patron de la RDC!

Non 6
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.04.2017 09:57

seule la justice peut sauver une nation; Alors en RDC,cette justice n'est pas independante.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Blaise Lengo Munzemba - 16.04.2017 09:22

Je voulais dire plutôt, la démocratie devient le pain quotidien de la nation.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Blaise Lengo Munzemba - 16.04.2017 09:19

Un exemple à suivre pour les hommes en robe noire.Quand la justice d'un État est véritablement indépendante, la démocratie devient le paix quotidien de toute la nation.Car le développement passer par le respect de la loi du Président de la République au citoyen lambda en passant par les administrants, les législateurs et les hommes en robe noire.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

L’affaire Mukungubila Mutombo et consorts renvoyée à la quinzaine

Société .., Kinshasa

L’affaire Mukungubila Mutombo et consorts renvoyée au 15 août

Société .., Kinshasa

Tribunal militaire : reprise ce mardi du procès des adeptes de Mukungubila

Société .., Kinshasa

Afrique du Sud : quiproquo au sujet du statut du pasteur congolais Mukungubila

Diaspora .., Pretoria