mediacongo.net - Actualités - Aux Etats-Unis, un couple interdit d'appeler sa fille Allah 
Retour Insolite

Aux Etats-Unis, un couple interdit d'appeler sa fille Allah

Aux Etats-Unis, un couple interdit d'appeler sa fille Allah 2017-03-29
Religion / Monde
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/27-31/bebe_naissance_17_0001.jpg -

L'American Civil Liberties Union a porté plainte contre l'Etat de Georgie

Une association de défense des droits de l'Homme a porté plainte contre l'Etat de Géorgie, dénonçant une violation de la liberté d'expression. Allah devait devenir le nom de famille de la famille.

Peut-on, dans l'Amérique de Donald Trump, donner à son enfant le nom de famille Allah? L'Etat de Géorgie (sud-est), aux Etats-Unis a répondu de façon négative à cette question en interdisant à deux parents Elizabeth Handy et Bilal Walk, de nommer leur fille de 22 mois ZalyKha Graceful Lorraina Allah. La loi locale exige en effet que le nom de famille de l'enfant reprenne le patronyme d'un des parents, ce dont ces derniers voulaient s'affranchir. 

Elizabeth Handy et Bilal Walk se défendent de toute revendication religieuse. Pour les parents, le choix du nom s'est porté sur Allah car il est "noble". Selon la BBC, le couple non-marié aurait déjà un fils nommé Masterful Mosirah Aly Allah. Des représentants de l'Etat auraient, toujours selon la BBC, expliqué au couple que le nom pouvait être changé par une demande à la Cour suprême, mais seulement une fois le certificat de naissance enregistré. 

"Cela constitue une violation de nos droits"

Selon le couple, la décision des autorités pourrait fragiliser la situation de leur fille, rendant notamment impossible l'obtention d'un certificat de naissance, et donc d'un numéro de sécurité sociale. Ils craignent également des difficultés en matière d'accès aux soins, de scolarisation, ou de possibilité de voyager, selon The Atlanta Journal-Constitution. "C'est tout simplement injuste et cela constitue une violation de nos droits", a déclaré Bilal Walk. 

Le combat des deux parents a reçu le soutien de plusieurs défenseurs des droits de l'Homme, dont la branche locale de l'American Civil Liberties Union (Aclu), qui a porté plainte le 23 mars contre l'Etat de Géorgie. Sa directrice exécutive, Andrea Young estime que "ce n'est pas l'affaire du gouvernement de dire aux parents comment ils peuvent ou ne peuvent pas appeler leurs enfants". "L'action du ministère entrave les droits du couple d'élever leur enfant et constitue une violation patente du droit à la liberté d'expression et du droit à l'égalité de la protection devant la loi", a-t-elle également ajouté.  


AFP / L'Express
679 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : L’incroyable histoire du tardigrade réveillé après plus de 30 ans de congélation
left
ARTICLE Précédent : Russie: un haut responsable arrêté pour avoir démonté et revendu une autoroute
AUTOUR DU SUJET

USA : un juge bloque le décret Trump contre les "villes sanctuaires"

Monde .., Los Angels, Etats-Unis

Corée du Sud: début du déploiement du bouclier anti-missile THAAD

Monde ..,

Etats-Unis : Trump confronté aux réalités de la diplomatie après 100 jours de présidence

Monde .., Washington, USA

Le porte-avions américain et sa flotte arriveront dans quelques jours en mer du Japon

Monde .., Sydney, Australie