mediacongo.net - Actualités - Alain Gomis, un cinéaste à facettes, de Paris à Kinshasa 
Retour Culture

Alain Gomis, un cinéaste à facettes, de Paris à Kinshasa

Alain Gomis, un cinéaste à facettes, de Paris à Kinshasa 2017-03-30
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/20-26/alain_gomis_17_004.jpg -

Alain Gomis

Il donne ses rendez-vous dans un café où il a ses habitudes, station Jaurès, au cœur d’un des derniers quartiers vraiment populaires de Paris, où continuent de cohabiter des populations issues de tous les coins du globe. Français de naissance et par sa mère, Sénégalais par son père, quatre longs-métrages au compteur – L’Afrance (2001), Andalucia (2008), Aujourd’hui (2013) et Félicité (2017) – tournés entre Paris, Dakar, et Kinshasa, Alain Gomis n’est pas homme à penser qu’un cadre en vaut un autre.

Cette idée est même au cœur de Félicité, film quasi cubiste où les facettes du portrait d’une femme du peuple se reflètent dans celles de Kinshasa. « Dans les quartiers populaires, dont je viens, on grandit avec l’idée que la vie, c’est celle que l’on voit en images. Et ces images ne correspondent pas à ce que nous vivons. Cela crée le sentiment que ce que nous vivons, c’est “en attente de”, ce n’est pas la “bonne vie”. Objectivement, pourtant, c’est celle que vit la majorité des gens… Cela crée une violence, un truc assez terrible, de l’ordre de la détestation de soi. Comme si quelque chose nous était volé.

C’est un truc un peu dégueulasse, qui crée la dynamique des sociétés libérales. Les rares exemples de “réussite” sont pointés du doigt pour nous réconcilier avec cette société dont on voit bien tous les jours, pourtant, qu’elle ne fonctionne pas, et qui fait qu’on n’a qu’une seule envie : sortir de ce milieu. Avec Félicité, j’avais envie de me réapproprier cela, de dire non seulement que cette vie est la vraie vie, mais qu’elle vaut en soi. »

Alain Gomis creuse son sillon film après film, dans une tension permanente entre identité et libertéQuarante-cinq ans, la peau brun clair, de longues dreadlocks poivre et sel nouées dans le dos, Alain Gomis creuse son sillon film après film, dans une tension permanente entre identité et liberté. Pour Félicité, il a largué...


Le Monde
236 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !
AUTOUR DU SUJET

«Félicité», le magnifique film d’Alain Gomis sort en salle

Culture .., Ouagadougou, Burkina Faso

"Félicité" d’Alain Gomis remporte l’Etalon d’or du Fespaco 2017

Culture .., Ouagadougou

"Félicité", un film sur la vie à Kinshasa, à la Berlinale

Culture ..,