mediacongo.net - Actualités - « Sculptons nos rêves 2017 » : Bracongo offre 5 millions FC à l’étudiant-lauréat 
Retour Echos des entreprises

« Sculptons nos rêves 2017 » : Bracongo offre 5 millions FC à l’étudiant-lauréat

« Sculptons nos rêves 2017 » : Bracongo offre 5 millions FC à l’étudiant-lauréat 2017-03-28
Echos des entreprises
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/jobaof/2017/mars/05/bracongo_170328_01.jpg Kinshasa-

Le concours artistique «Sculptons nos rêves 2ème Édition» est officiellement lancé depuis le vendredi 24 mars 2017 à l'Académie des Beaux-arts (ABA) à Kinshasa. La nouvelle a été annoncée à la communauté estudiantine de cette  institution universitaire en présence du professeur Émérite, Me Alfred Liyolo, première égérie de ce concours ; d'Henri Kalama, directeur général de l'ABA, des professeurs, des dirigeants de l’entreprise partenaire Bracongo, etc.  « J’invite donc les étudiants à participer massivement à ce challenge. Car, nous écrivons ensemble, l’avenir de l’art congolais », a déclaré Laurent Lescuyer -DG de la Bracongo.

Contrairement à la 1ère édition, le concours « Sculptons nos rêves » 2017 s’ouvre à tous les étudiants de cette institution d’enseignement de l’art du beau et à plusieurs disciplines, entre autres, le métal battu, la peinture, la sculpture, la photographie et la céramique. Cette édition connaîtra la participation de 15 étudiants au lieu de 10 et récompensera également trois étudiants lauréats au lieu d’un comme l’année dernière.

Une autre innovation : le jury a mis en place les votes physiques lors de l’exposition itinérante dans les hôtels, restaurants et cafés de Kinshasa, et sur la page Facebook Tembo où seront exposées les œuvres des candidats pendant tout le concours. La somme de 5.000.000 de FC est réservée au gagnant (égérie de la boisson Tembo), le deuxième et le troisième percevront 1.000.000 de FC à chacun. L’ajout de la photographie comme discipline à concourir cette année est justifiée par le fait qu’elle est enseignée en Communication visuelle. « Selon nos prévisions, la photographie fera partie incessamment des sections de l’Académie pour combler ce vide qui existe dans notre système éducatif », a dit Henry Kalama, directeur général de l’ABA.

Pour ce qui est de la participation et du déroulement, les organisateurs indiquent que les candidats devront soumettre leurs œuvres à l’appréciation d’un jury de professionnels et d’experts au plus tard le vendredi 7 avril 2017. Ce prétoire est composé de Henry Kalama Kulez (Président), Nduwa Nawej, Alfred Liyolo, Lema Kusa et Kuyena Peny qui choisira la meilleure parmi les quinze œuvres qui seront retenues. Pour garantir l’impartialité et la transparence du concours, une importante pondération du pourcentage sera accordée au public qui votera via les mécanismes misent en place par l’organisation.

Pour rappel, « Sculptons nos rêves »  poursuit, entre autres, les objectifs de promouvoir les talents artistiques rd-congolais en les soutenant activement dans la réalisation des œuvres d’art et donner aux étoiles artistiques naissantes une visibilité qui leur permettra d’émerger dans un milieu  artistique caractérisé par une dure et rude concurrence- ce qui justifie le fait pour la Bracongo de lier l’image de sa noble marque Tembo à celle du jeune artiste ainsi retenu à travers un dispositif d’affichage urbain déployé sur toute la Rd-Congo.

« A travers ce mécénat, la Bracongo contribue à l’émergence des jeunes artistes congolais qui feront la fierté de la République Démocratique du Congo et iront à la conquête de l’espace artistique mondial. Purs fruits de la grande pépinière de l’Académie des Beaux-Arts », a laissé entendre Henry Kalama –DG de cette institution d’enseignement.

Photo de famille réunissant le DG de la Bracongo, les membres du jury et le lauréat de l’édition 2016 de « Sculptons nos rêves ».

Les étudiants de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa lors du lancement de « Sculptons nos rêves »

 


867 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : COCA-COLA et son partenaire HYPER PSARO inaugurent une usine flambant neuve DASANI/RANI à Lubumbashi
left
ARTICLE Précédent : FEC : les recommandations de la Table ronde, salutaires pour la création d'une classe moyenne en RDC