mediacongo.net - Actualités - Etats-Unis : elle a voté pour Trump, son mari mexicain sans papiers va être expulsé

Retour Insolite

Etats-Unis : elle a voté pour Trump, son mari mexicain sans papiers va être expulsé

Etats-Unis : elle a voté pour Trump, son mari mexicain sans papiers va être expulsé 2017-03-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/20-26/roberto_beristain_17_003.jpg Washington-

Roberto Beristain (en bleu) est un Mexicain clandestin, père de trois enfants américains et chef d'entreprise. Son épouse a voté Trump : il risque l'expulsion.

Cette mère de famille américaine a épousé un Mexicain entré illégalement voilà près de 20 ans sur le territoire des Etats-Unis. Alors qu'elle a voté pour Donald Trump, son mari est aujourd'hui menacé d'expulsion. 

L'histoire a attiré l'attention des médias américains car elle illustre parfaitement ce que les anti-Trump redoutaient avec l'élection du milliardaire de l'immobilier. Dans l'Indiana, au nord-est des Etats-Unis, Roberto Beristain, un Mexicain de 43 ans, a été placé en centre de rétention le 6 février. Clandestin depuis 1998, il devrait être expulsé vers le Mexique dans les prochains jours. L'ironie, c'est que son épouse a voté Trump aux dernières élections présidentielles. 

«J'aurais mieux fait de ne pas voter du tout», confie Helen Beristain au quotidien local South Ben Tribune. Roberto et elle ont eu trois enfants ensemble. «J'ai voté Trump pour l'économie, nous avions besoin d'un changement», explique-t-elle. Roberto l'avait pourtant prévenue : Trump avait l'intention d'expulser du territoire américain une bonne partie des Mexicains clandestins. Mais comme 56,5% des habitants de l'Indiana, Helen a voté pour le candidat républicain car elle imaginait qu'il n'expulserait que les «bad hombres» (les voyous), ainsi qu'elle l'explique au journal local, reprenant l'expression de Trump pour désigner les délinquants mexicains. 

 Trois enfants américains et un permis de travail depuis 20 ans

Roberto Beristain n'est pas un «bad hombre». Son casier judiciaire est vierge et il est à la tête d'un restaurant de 20 employés. Seulement, en 2000, lui et Helen avaient traversé par inadvertance la frontière avec le Canada en visitant les chutes du Niagara, assurent-ils aux médias américains. Les policiers avaient alors découvert que le Mexicain ne possédait pas de papiers américains. Roberto faisait alors l'objet d'un ordre d'expulsion qu'il refusait de respecter car Helen était enceinte.  

Depuis, le père de famille continuait à se rendre à son rendez-vous annuel pour le renouvellement de son permis de travail. Ce qu'il a fait le 6 février dernier, jour où les services de l'immigration américains ont décidé de le placer en rétention à Kenosha, dans le Wisconsin.  

Adressée aux services de l'immigration, une pétition a été lancée par la famille de Roberto Beristain pour demander sa libération et empêcher son expulsion. 


leparisien
1323 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Staline Mugabo - 28.03.2017 13:18

Helen doit suivre son mari au mexique, c'est une façon d'assumer son vote

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Peterse - 27.03.2017 13:00

Helen doit s'assumé, alors que son époux commence bientôt un voyage vers Mexique.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : L’incroyable histoire du tardigrade réveillé après plus de 30 ans de congélation
left
ARTICLE Précédent : Russie: un haut responsable arrêté pour avoir démonté et revendu une autoroute
AUTOUR DU SUJET

L'abrogation d'Obamacare en mauvaise posture

Monde .., Washington, USA

Etats-Unis : des sites gouvernementaux piratés par des messages pro-EI

Monde .., Ohio, Etats-Unis

Etats-Unis : le décret migratoire de Trump remis partiellement en vigueur

Monde .., Washington, USA

Décret migratoire: Trump salue une "victoire" pour la sécurité nationale

Monde .., Washington, USA