mediacongo.net - Actualités - Smartphone: l’option auto-destruction bientôt disponible

Retour MC Geek !

Smartphone: l’option auto-destruction bientôt disponible

Smartphone: l’option auto-destruction bientôt disponible 2017-03-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/20-26/smarthphone-auto-desctruction-shutterstock.jpg -

Une technique permettant, en cas de besoin, de détruire rapidement la puce de son téléphone a été mise au point par des chercheurs saoudiens. Le marché ciblé ? Des agences gouvernementales ou des grandes entreprises voulant protéger leurs données en cas de vol.

C’est une technique inédite dont une équipe de chercheurs de l’Université des sciences et technologies du roi Abdallah, en Arabie Saoudite, peut être fière : en cas de vol ou de saisie, pour empêcher l’accès aux données, les téléphones portables peuvent désormais être détruits, même à distance.

Auto-destruction de smartphone, un procédé hautement technologique

Vous l’avez sans doute appris en cours de physique-chimie : les polymères sont une invention majeure et qui a de beaux jours devant elle. Leur principal avantage, comme leur nom l’indique : ils sont composés de deux matériaux, voire plus. Il suffit de créer une alliance de deux matériaux qui réagissent différemment à la température pour que, une fois chauffé, le polymère se déforme en produisant un choc. Et c’est précisément ce que les chercheurs saoudiens ont fait.

Pour chauffer ce polymère unique, il suffit d’envoyer du courant électrique d’une puissance de seulement 500 à 600 milliwatts. En moins de dix secondes, la taille de la couche inférieure de ce polymère augmente, en détruisant la couche supérieure. La force de l’impact est telle que la puce du téléphone, se trouvant juste au-dessus, s’en trouve endommagée au point de devenir inutilisable.

Plusieurs scénarios d’autodestruction de smartphone ont été testés

Voici la feuille polymère dont le volume peut augmenter sous l’effet de la chaleur et venir détruire une puce électronique. (© Muhammad Hussain, KAUST)

Le mécanisme de chauffe peut être déclenché à distance ou de façon automatique selon un scénario préprogrammé. Les chercheurs de la KAUST ont ainsi testé plusieurs cas de figure. Par exemple, un smartphone pourrait s'autodétruire lorsque sa puce GPS détecte qu'il s'est éloigné au-delà de la limite de la zone dans laquelle il est censé être utilisé. Cela pourrait être également provoqué à distance via une application mobile ou encore être couplé à des capteurs embarqués dans le terminal pour réagir à la lumière ou à la pression si quelqu'un essaie de forcer son boîtier.

Le mécanisme de chauffe peut être déclenché à distance ou de façon automatique selon un scénario préprogrammé. Les chercheurs de la KAUST ont ainsi testé plusieurs cas de figure. Par exemple, un smartphone pourrait s'autodétruire lorsque sa puce GPS détecte qu'il s'est éloigné au-delà de la limite de la zone dans laquelle il est censé être utilisé. Cela pourrait être également provoqué à distance via une application mobile ou encore être couplé à des capteurs embarqués dans le terminal pour réagir à la lumière ou à la pression si quelqu'un essaie de forcer son boîtier.

Une technique d’espion mais dont le champ d’application s’élargit

« Ce smartphone s'autodétruira dans dix secondes. » Ce message, que l'on pourrait croire sorti d'un épisode de Mission: Impossible, évoque ce nouveau mécanisme. En effet, cela élargit la compatibilité du système à la plupart des ordinateurs de bureau et portables. Une différence fondamentale par rapport aux dispositifs existants, élaborés sur la base d'une électronique et de composants propriétaires. Ce fut le cas notamment du circuit électronique autodestructible à base de verre trempé conçu par le Palo Alto Research Center.

Dans un premier temps, les inventeurs pensent vendre cette technologie à des banques, des fonds d’investissement, des entreprises technologiques, des multinationales, des administrations de sécurité sociale, des services secrets ainsi que la police. Mais il n’est pas exclu que cette technologie soit un jour disponible pour le commun des mortels. En effet, les demandes d’accès aux smartphones de la part de la police aux frontières américaine se sont multipliées à l’été 2016, et encore davantage en février 2017, laissant les voyageurs transitant par des aéroports américains dubitatifs quant aux possibilités de protection de leurs données.

Cette invention est également révélatrice de combien un téléphone, autrefois siège d’informations hautement précieuses, est devenu un simple point d’accès, les données étant de plus en plus stockées sur des espaces en ligne sécurisés, communément appelés le cloud. Sommes-nous sur le seuil de l’ère des smartphones jetables ? Affaire à suivre…


Futura-Sciences / Consoglobe / MCN, via mediacongo.net
1235 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Asinge - 27.03.2017 14:33

Sujet très important!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Bientôt un implant cérébral pour améliorer la mémoire ?
AUTOUR DU SUJET

Smartphone: Samsung a breveté une batterie se rechargeant en 12 minutes

MC Geek ! ..,

Test du OnePlus 5T : un haut de gamme à moins de 500 euros, vraiment ?

MC Geek ! ..,

Apple pourrait créer un smartphone à écran pliable

MC Geek ! ..,

Android : Google suit en permance votre position, même avec la géolocalisation désactivée

Sur le net ..,