mediacongo.net - Actualités - Le pape recommande aux confesseurs de "ne pas hésiter" à recourir aux exorcistes 
Retour Religion

Le pape recommande aux confesseurs de "ne pas hésiter" à recourir aux exorcistes

Le pape recommande aux confesseurs de "ne pas hésiter" à recourir aux exorcistes 2017-03-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/20-26/pape_francois_micro_17_0001.jpg Vatican, Italie-

Pape François

Le pape François s'est exprimé devant des prêtres participant à une formation en confession au Vatican. S'il les a appelés à collaborer "sainement" avec les sciences humaines, il les a aussi encouragés à recourir à des exorcistes dans certaines situations.

Le pape François a recommandé ce vendredi 17 mars 2017 aux prêtres de ne pas hésiter à recourir à des exorcistes locaux lorsqu'ils sont témoins de grands désordres spirituels dans le confessionnal. Un bon confesseur doit être "un homme de discernement", en particulier lorsqu'il est confronté à "de véritables désordres spirituels", a souligné le souverain pontife devant des prêtres participant à une formation proposée par la pénitencerie apostolique, l'un des trois tribunaux du Vatican.

Le pape François fait souvent référence au diable   

Le pape a rappelé que ces désordres pouvaient être pour une large part "psychiques" et devaient donc être pris en compte "à travers une saine collaboration avec les sciences humaines". Néanmoins, le confesseur "ne devra pas hésiter à se référer", au sein de son diocèse, à "des exorcistes", "choisis avec beaucoup de soin et de prudence". L'exorcisme, auquel Jésus avait recours selon la tradition des Evangiles, revient à "chasser les démons", forces du mal qui "possèdent" une personne. La pratique n'est pas admise ou appréciée par tous dans l'Eglise.     

Plus souvent que ses prédécesseurs, le pape François évoque la présence nocive du "diable", du "démon", de "Satan" dans le monde, et la nécessité de lutter contre cette présence par différents moyens. Dans une messe à la mémoire de Jacques Hamel, prêtre français égorgé par des jihadistes dans son église en 2016, le pape avait par exemple souligné que tuer au nom de Dieu était "satanique".     

Chaque année, la Pénitencerie apostolique organise une semaine de cours pour aider les prêtres à confesser les fidèles. Ce tribunal permet en particulier à des confesseurs de signaler des pêchés graves comme des profanations ou des crimes. En fin d'après-midi, le pape a présidé une célébration pénitentielle dans la basilique Saint-Pierre, au cours de laquelle il est allé lui-même se confesser avant de s'installer dans un confessionnal pour entendre la confession de plusieurs fidèles.


AFP / R.V. / BFMTV / MCN
139 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Kongo Central : contribution de l’Assemblée provinciale à l’érection du musée de l’église Kimbanguiste à Nkamba
AUTOUR DU SUJET

Le président rwandais reçu par le pape François

Afrique ..,

Annulation de la visite du Pape : un isolement de plus pour la RDC

Politique ..,

Le pape regrette "une certaine médiocrité" de la liturgie moderne

Religion ..,

RDC: le Pape François appelle au retour de la paix dans les Kasaï

Provinces .., Rome