mediacongo.net - Actualités - Afrique du Sud: stupeur après le cambriolage chez le juge Mogoeng 
Retour Afrique

Afrique du Sud: stupeur après le cambriolage chez le juge Mogoeng

Afrique du Sud: stupeur après le cambriolage chez le juge Mogoeng 2017-03-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/13-19/cour_constitutionnelle_17_004.jpg -

C’est la stupeur en Afrique du Sud après le cambriolage samedi 18 mars à l'aube des bureaux du « chef de la Justice », le juge Mogoeng Mogoeng, le plus haut magistrat du pays.

Quinze ordinateurs contenant des informations confidentielles sur 250 juges et employés ont été dérobés. Beaucoup voient déjà dans ce cambriolage une attaque contre la justice sud-africaine, garante de la Constitution et qui n'a pas hésité à condamner de nombreux responsables politiques ces dernières années.

Le cambriolage des bureaux du juge Mogoeng Mogoeng soulève de nombreuses interrogations en Afrique du Sud. Le timing de cette effraction n'a pas tardé de soulever la suspicion de tous les partis d'opposition : effectivement, la veille du cambriolage, la Cour constitutionnelle présidée par le juge Mogoeng avait sévèrement critiqué « l'incompétence du gouvernement » et son rôle dans la crise des allocations familiales.

Un des leaders du parti d'opposition l'Alliance démocratique n'a pas hésité à accuser dans un tweet le ministre de la Sécurité d'Etat, à la « manœuvre » pour « intimider la justice ». Même sentiment du côté du parti Les combattants de la liberté économique : « Ces cambrioleurs étaient à la recherche de quelque chose de spécifique (...) peut-être pour discréditer le juge Mogoeng. »

Face à ces accusations, l'ANC a mis en garde contre les théories du complot « farfelues », et le ministre de la Sécurité a publié un démenti.


RFI / MCN
479 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Victor bass - 20.03.2017 07:07

Mais du temps de N. Mandela et de son successeur T. Mbeki, on voyait l'A. du sud d'un pays africain modèle. Ce qui arrive aujourd'hui est le fruit du mauvais travail de Mr. J. Zuma l'initiateur du président de la RDC à la corruption et autre...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 20.03.2017 05:49

Les africains, jusqu'à quand la maturité? notre sang n'est pas rouge comme les autres? Je suis Congolais de la RDC nous pensions qu'on peut trouver un modèle en Afrique du sud en tant qu'Africain même si ça ne va pas Notre pays la RDC

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : 319 millions de personnes privées d’eau potable en Afrique subsaharienne
AUTOUR DU SUJET

L'Afrique du Sud veut supprimer le visa pour les Africains

Afrique ..,

Afrique du Sud: les appels à la démission de Zuma se multiplient

Afrique ..,

La RDC solidaire avec l’Afrique du Sud face à l’intox véhiculée par les réseaux sociaux

Sur le net ..,

Afrique du Sud : des ministres de Jacob Zuma militent pour sa démission

Afrique .., Johannesburg, Afrique du Sud