mediacongo.net - Actualités - Vidéo sur les tueries des adeptes de Kamwina Nsapu: sept soldats suspectés aux arrêts 
Retour Provinces

Vidéo sur les tueries des adeptes de Kamwina Nsapu: sept soldats suspectés aux arrêts

Vidéo sur les tueries des adeptes de Kamwina Nsapu: sept soldats suspectés aux arrêts 2017-03-18
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/13-19/issambwa_ponde_auditeur_17_003.jpg -

Le Général major Joseph Ponde Issambwa, auditeur général des FARDC au cours d’une conférence de presse le 18/03/2017.

L’auditeur général des FARDC a annoncé au cours d’une conférence de presse ce samedi à Kinshasa que sept suspects, tous des éléments FARDC ont été arrêtés, suite une vidéo qui circulait sur internet, mettant en cause des hommes en uniforme présentés comme des FARDC, en train de tuer des adeptes de Kamuina Nsapu.

Ces militaires, dont deux Majors respectivement commandant et commandant en second des opérations ont été arrêtés à l’issue des investigations menées par une équipe des hauts magistrats de l’Auditorat Général, rapporte le général major Joseph Ponde Issambwa .

« En rapport avec cette vidéo, nous avons mis la main sur sept suspects, tous éléments FARDC. Il s’agit de Major Nyembo, celui qui commandait les opérations, Major Bitshunda Martin Pitshou, commandant en second des opérations, Capitaine Séraphin Palimbio, chef de la première section pendant les opérations, Lieutenant Silavuvu Dodokolo, fusilier pendant les opérations, adjudant-chef Mohindo, bien que n’ayant pas fait partie de l’expédition, a pourtant été surpris en possession d’une copie de la vidéo lui transmise par le sergent Major Mameno Katembo, lui-même aussi fusilier de la première section, auteur de l’enregistrement vidéo et l’adjudant deuxième classe Amani, fusilier de la première section », affirme le Général major Joseph Ponde Issambwa.

Suite à l’instruction entreprise, à l’exploitation de la vidéo et à des descentes sur les lieux des crimes, les griefs retenus contre ces suspects ont trait aux crimes de guerre par traitements cruels inhumains et dégradants.

« Des préventions ci-après ont été retenues à charge des suspects : crimes de guerre par meurtre, crimes de de guerre par mutilation, crimes de guerre par traitements cruels inhumains et dégradants, refus de dénonciation d’une infraction commise par des justiciables de juridictions militaires », indique l’auditeur général des FARDC.
Pour compléter ces premières investigations, indique le Général major Joseph Ponde Issambwa, l’Auditorat général se propose « de requérir l’expertise exigée pour l’exploitation des données sur les téléphones cellulaires saisis, ainsi que l’exhumation de deux tombes localisées dans la périphérie de Mwanza-Lomba(Kasaï Oriental), afin d’identifier les différentes victimes, ainsi que le mode opératoire de leurs bourreaux ».

L’auditeur précise néanmoins que les évènements de Mwanza-Lomba sont survenus dans un contexte d’une guerre asymétrique imposée aux forces de l’ordre par les miliciens de Kamuina Nsapu.

La mission judicaire partie de Kinshasa a constaté que « les miliciens se sont illustrés par des actes d’une cruauté inimaginable ayant ciblé les symboles de l’état, les agents de l’état (policiers, militaires, agents de renseignement), voire même des biens et immeubles des communautés religieuses », indique l’auditeur général des FARDC.


RO
1912 suivent la conversation
14 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Zairois - 19.03.2017 15:46

Que la justice fasse son travail aussi sur Mende!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Katanga yetu - 19.03.2017 15:44

CPI ou es tu?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RD. Congo - 19.03.2017 09:08

Mr Le porte parole du gouvernement Mr Mende O., pour l'ammour de Dieu, Veil Bien démissioner!

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RD. Congo - 19.03.2017 09:05

Que peut bien nous dire Excellence Monsieur le Ministre de la communication et porte parole du gouvernnement Samy Badibanga, délégué de la Majorité Présidentiel aux arrangement Particulier et signataire de l'accord du saint sylvestre au compte du Président JJK, Mr MENDE OMALANGA! MENSONGE SUR MENSONGE. je pense qu'il doit démentir l'auditeur général de la FARDC.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kanambe_loup - 19.03.2017 01:46

Encore un dossier de plus. La route vers la CPI s'élargit chaque jour. C'est maintenant plus qu'un boulevard, c'est une autoroute.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Reflets - 18.03.2017 22:44

Le porte parole du Gouvernement devrait démissionner pour incompétence et propos mensongers. Il faut vérifier les faits avant de les commenter car c'est tout un gouvernement qu'il engage. Le premier Ministre doit sanctionner cette faute lourde.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Josue Nyalulera - 18.03.2017 21:37

Dieu est grand. Une fois encore on constate l'incompetence et les mensonges à repetition du porte parole du gouvernement. Lui, les chefs d'etat major, le gouverneur du kasaï Oriental et le premier Ministre devraient demissionner. Et leur chef Joseph Kabila envoyé à la CPI. Le Congo n'a jamais atteint un niveau aussi bas.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 18.03.2017 21:11

Vraiment Zoba oyo ya Lambert Mende matama lokola ba poches ya Koffi olomide il faut ba kanga ye, il avait bien dit que c'était un montage, que le Pgr ouvre une enquête sur mende pour avoir tromper la population.

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kongolais - 18.03.2017 20:08

Mende nous a fait croire que c'etait un montage de Moise Katumbi, un gouvernement irresponsable, menteur qui ne voie que l'ombre de Katumbi partout, nous attendons que Lambert Mende puisse dementir le rapport de l'enquete de l'Auditorat General des FARDC. En realité c'est un plan mise en place par Kabila pour massacrer les congolais mais comme ce plan est mis à nu, on veut proteger le vrai commanditaire en sanctionnant les simples executants de ce plan maquiavelique mais cela ne passera pas, la CPI doit enqueter pour sanctionner le vrai coupable, n'oubliez pas que JP Bemba est en prison mais il n'a jamais été personnelement en Centafrique.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ASSUMANI MUTEBA Julles - 18.03.2017 19:33

quel aventures Mr KABILA, au Kasai depuis le mois d'Aout 2016 jusqu'à ce jour il ya que des massacres génocide, que vos militaire commettent cessez de nous distraire avec des militaire en tenu des PNC nous savons tous la CPI vous attend deja

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis RDC - 18.03.2017 19:29

C'est que ce que Bemba avait fait à Centrafrique, Kabila doit bel et bien être jugé à la CPI comme étant commandant suprême de fardc.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RDC, LE JOUR FINIRA PAR APPARAITRE - 18.03.2017 17:53

C'est de la pure distraction et ce dossier est déjà classé. Kabila à la CPI. Tout le reste sera de la mascarade.

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 18.03.2017 17:47

Distraction, tout ça pour que vous vous echappiez à la CPI, on connait le commanditaire de toutes les façons!

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
svp invitez edem kodjo pour qu'il voie comment le deuxième et vrai dialogue entre congolais se déroule. - 18.03.2017 16:40

Arrêtez messieurs de mentir!!!, tout le monde a vu la vidéo en question et pour montrer et prouver qu'il y a eu préméditation,les éléments des fardc avaient prévu l'évaluation des corps des victimes en amenant le véhicule qui les suivait derrière et pendant l'opération on a pas vu ni identifier une seule victime dans les rangs des éléments des fardc ni vu un quelconque affrontement ce qui explique un acte de préméditation.donc les éléments des fardc étaient bel et bien en mission officielle commanditée depuis la haute hiérarchie militaire.un crime contre l'humanité meritant sanction sévère.

Non 0
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Ceni : Nangaa confirme le report de l'enrôlement dans les Kasaï et Kasaï Central

Provinces .., Kinshasa

RDC : 20 morts dans des affrontements inter-ethniques au Kasaï

Provinces ..,

L'ONU recherche 64,5 millions de dollars pour la crise humanitaire au Kasaï

Provinces ..,

La RDC présente une vidéo estimée être celle du meurtre d'experts de l'ONU

Société ..,