mediacongo.net - Actualités - Nécessité d’une prise de conscience collective pour combattre le tribalisme 
Retour Société

Nécessité d’une prise de conscience collective pour combattre le tribalisme

Nécessité d’une prise de conscience collective pour combattre le tribalisme 2017-03-16
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/13-19/unikin_entree_17_002.jpg -

Les intervenants à la conférence –débat sur « le tribalisme » à l’Université de Kinshasa(UNIKIN), ont soulevé mardi la nécessité d’une prise de conscience collective pour combattre ce fléau  et redéployer les valeurs dignes de développement d’une nation.

Cette conférence organisée par une ASBL la Ligue des familles heureuses et transformées en Christ(LIFAHTC) en collaboration avec le comité de gestion de l’UNIKIN, a également soulevé la nécessité de la  révolution culturelle et de la remise en question de la formation universitaire qui doit être orientée vers le développement communautaire.

Six sous thèmes ont été développés au cours de cette conférence dont celui du Pr David Mayele,  président du comité d’organisation et de la LIFAHTC, axé sur « le tribalisme, piège ou opportunité pour la société ». Il a indiqué qu’il y a beaucoup de familles qui souffrent aujourd’hui à cause de tribalisme .Ce dernier est visible dans le mariage, à l’université, dans les églises,  dans les institutions politiques et dans les milieux universitaires, inhibant toute possibilité de développent.

Il a préconisé dans son exposé un travail de  synergie de différentes tribus congolaises pour converger vers le  développement, en quittant le tribalisme considéré comme opportunité ou  piège, réseau du mal et de médiocrité ou clientélisme.

Les professeurs, Macaire Eyupar et Dekossago, ont exposé respectivement sur « la langue : vecteur du tribalisme » et « les aspects pénaux du tribalisme ».

Le secrétaire général administratif de l’UNIKIN, le Pr Félicien Miti Tseta, qui a présidé ces assises, a encouragé l’organisation de cette conférence dont le premier concerne le tribalisme et le deuxième sera consacré sur « le sexe » en vue de permettre à la communauté universitaire de prendre conscience  du  bien du tribalisme et ses méfaits et construire une société juste devant promouvoir les valeurs.

Auparavant l’administrateur du budget de l’UNIKIN, Christine Basosila a salué les différentes thématiques   à débattre dont la femme n’est pas exemptée dans son  combat  de parité pour la  promotion des valeurs au détriment des antivaleurs.


ACP/MCN
184 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR