mediacongo.net - Actualités - Un collégien attaqué par un chameau sur le chemin de l'école

Retour Insolite

Un collégien attaqué par un chameau sur le chemin de l'école

Un collégien attaqué par un chameau sur le chemin de l'école 2017-03-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/13-19/chameau_17_0001.jpg -

Un chameau

Alors qu'il était en route pour se rendre au collège, jeudi 9 mars au matin, un adolescent de 14 ans a été attaqué par un chameau, qui appartenait à un cirque, installé à Avignon.

Si le jeune garçon s'en est tiré avec quelques bleus et une morsure, le bilan aurait pu être plus important sans doute, si des passants n'avaient pas fait fuir l'animal.

Dans un témoignage accordé à nos confrères de La Provence, il raconte avoir eu une belle frayeur. "J'ai vu l'animal comme fou qui envoyait ses pattes. J'ai levé le bras pour me protéger. Sa gueule a fondu sur moi. Il m'a mordu et piétiné, jusqu'à ce que des promeneurs qui hurlaient, le chassent avec la laisse de leur chien... Ça a dû durer 20 ou 30 secondes. Pour moi, ça a été une éternité", explique-t-il.

Une plainte déposée

Le père de l'enfant a expliqué être très en colère, face au comportement du cirque, qui, selon ses dires, n'a rien voulu entendre, et a même rapidement déménagé d'emplacement, avant de lever le camp. Il indique avoir déposé un plainte, et se pose des questions sur la sécurité qui encadre les animaux des cirques.

"La semaine dernière, c'est un lama qui s'est échappé et qui errait dans les rues du Clos. Et s'il y en a un qui entre collision avec une voiture ? Ce n'est pas sérieux. Je ne suis pas contre les cirques, ça fait de l'animation dans le quartier, ça plaît aux enfants. Mais là quand même, c'est de l'irresponsabilité totale", s'agace-t-il auprès de La Provence.

Une adjointe de la Ville d'Avignon a indiqué qu'elle aiderait la famille dans ses démarches, prenant l'affaire très au sérieux, tandis que contacté par le quotidien avignonnais, le cirque, lui, nie totalement l'incident.


Midi Libre
367 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : L’incroyable histoire du tardigrade réveillé après plus de 30 ans de congélation
left
ARTICLE Précédent : Russie: un haut responsable arrêté pour avoir démonté et revendu une autoroute