mediacongo.net - Actualités - La RDC solidaire avec l’Afrique du Sud face à l’intox véhiculée par les réseaux sociaux 
Retour Sur le net

La RDC solidaire avec l’Afrique du Sud face à l’intox véhiculée par les réseaux sociaux

La RDC solidaire avec l’Afrique du Sud face à l’intox véhiculée par les réseaux sociaux 2017-03-08
Diaspora
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/01-05/kisombe_yves_17_005.jpg -

Yves Kisombe

Le vice-ministre des Affaires étrangères réaffirme la solidarité de la République Démocratique du Congo avec l’Afrique du Sud face à l’intoxication véhiculée par les réseaux sociaux sur la «xénophobie» dont certains africains seraient victimes au pays de Nelson Mandela.

«Il peut exister de la criminalité en Afrique du Sud, comme du reste partout ailleurs, mais cela ne traduit pas la réalité de l’ensemble du pays», a déclaré Yves Kisombe, après ses entretiens lundi soir avec le conseiller politique et chargé d’affaires d’Afrique du Sud en RDC, Phakamisa Syothula.Le vice-ministre des Affaires étrangères a mis en exergue l’excellence des relations qui existent entre Kinshasa et Pretoria, invitant les Congolais à la prudence face aux informations véhiculées par les réseaux sociaux qui sont souvent des montages destinés à ternir l’image d’un pays ami.

Il a affirmé la solidarité de la RDC avec l’Afrique du Sud, un pays, selon lui, «pacifique qui fait des efforts pour assurer la sécurité et faire respecter la loi quand il y a violation des droits humains, à l’instar des actes de xénophobie qui ne sont pas imputables à l’ensemble de la population Sud africaine. La RDC est la première victime de la désinformation et de l’intoxication qui présentent le pays comme un Etat d’oppression où l’on agresse la population, les étrangers et même les enfants», a indiqué le vice-ministre.

Le diplomate sud-africain a indiqué, pour sa part, avoir rassuré son hôte des efforts que le gouvernement de son pays déploie pour maîtriser cette situation déplorable. Il a ajouté qu’ils ont examiné aussi les voies et moyens d’améliorer cette situation pour ne pas ternir l’image de l’Afrique du Sud, soulignant qu’actuellement  les forces de sécurité sud-africaines mettent tout en œuvre pour sécuriser tous les Africains.

A une question sur les rumeurs faisant état d’un Congolais qui serait  tué à Cap Town,  M. Phakamisa a indiqué qu’officiellement il n’est pas en possession d’une telle nouvelle.


ACP/MCN
389 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme - 08.03.2017 08:04

c'est de la flatterie,tel pere tel fils,on disait de son pere qu'il etait pret à vendre ses intestins pour avoir de l'argent! est ce que c'est different avec ce gars? ce qu'il a fait à Bemba,il le fera à kabila le moment venu.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : On a trouvé le poisson le plus pénible au monde
AUTOUR DU SUJET

Passeports biométriques : la Belgique enquête depuis le début de l'année

Société .., Bruxelles, Belgique

Affaire passeports biométriques : une enquête exigée, le gouvernement donne sa version

Société .., Kinshasa