mediacongo.net - Actualités - Primature : devant Samy Badibanga, les veuves des anciens Premiers ministres sollicitent un statut particulier 
Retour Femme

Primature : devant Samy Badibanga, les veuves des anciens Premiers ministres sollicitent un statut particulier

Primature : devant Samy Badibanga, les veuves des anciens Premiers ministres sollicitent un statut particulier 2017-03-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/06-12/badibanga_veuves_premiers_ministres_17_0001.jpg Kinshasa-

Samy Badibanga et des veuves d'anciens premiers ministres

Les veuves des anciens Premier ministres et vice-Premiers ministres, sollicitent un statut particulier assorti d’un subside, pour de bons et loyaux services qu’elles ont rendus à la Nation, auprès de leurs époux décédés. Elles l’ont fait savoir au Premier ministre, Samy Badibanga, ce lundi 6 mars à la Primature.

« Nos époux ont travailler pour ce pays, et nous avons joué un rôle important à leur côté. Nous sollicitons ainsi une reconnaissance officielle de la part, non seulement du  Chef de l’Etat, mais aussi de nos Institutions établies », a déclaré Marie-Jeanne Mwakana, la veuve Mpinga Kasenda et Présidente de l’Association qui regroupe ces femmes.

Elles espèrent que le Premier ministre, Chef du Gouvernement, plaidera leur cause auprès du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange.

« Derrière un grand homme se trouve toujours une grande dame », a laissé entendre la veuve Mpinga Kasenda qui a conduit cette délégation d’une dizaine de veuves d’anciens Premiers ministres et Vice-premiers ministres, dont la veuve Mungul Diaka, Mulumba Lukoji. L’on a compté aussi dans la délégation, la fille du Général Mulamba, le tout premier Premier ministre de Mobutu.

« Nous avons exprimé au Premier ministre Badibanga, toutes nos doléances et tout ce dont nous sommes capables de faire en lieu et place de nos maris disparus », a indiqué la veuve Mpinga, dont le mari a succombé dans un accident d’avion au début de la décennie 90. Elle a été complétée par Madame Nelly, la veuve Mungul Diaka qui a déploré le fait que leurs enfants souffrent d’une certaine paria qui ne dit pas son nom. « Quand ils se présentent dans une entreprise, on estime qu’ils ont hérité des biens de leurs pères anciens Premiers ministres, et qu’ils ne peuvent pas, par conséquent, avoir un job », a-t-elle fait savoir, avant de signifier que : « Nos maris ont travaillé durant des moments difficiles, parfois juste pour quelques jours, mais, ils ont marqué leur passage à la Primature par de faits et gestes mémorables ».

Regroupées dans une association qui reste à officialiser, les veuves de Premiers et Vice-Premiers ministres veulent aussi être prises en considérations, à l’instar des veuves des députés nationaux qui bénéficient d’une certaine rente à l’Assemblée nationale,  a fait comprendre Madame Malu Biakalwa Mfiko, veuve de M. Alphonse Bimpe, qui fût Vice-Premier ministre en charge de l’Economie au sein du gouvernement Mulumba Lukoji, durant les premières années de la transition sous la dictature. « Nous pouvons être retenues comme Conseillère pour avoir soutenu nos époux dans leur charge d’Etat. Nous sommes capables de siéger, de faire tous ce qu’on est en train de faire aujourd’hui. Nous avons accompagné nos maris dans leur devoir d’Etat, dans l’application des décisions parfois délicates et aux heures tardives », a-t-elle argumenté.

Adressant leurs félicitations et encouragements au Premier ministre Samy Badibanga, Marie-Jeanne Mwakana, la veuve Mpinga Kasenda et Présidente de l’Association a eu des mots justes : « Samy Badibanga est l’homme choisit par le Président de la République pour conduire un programme spécifique, peu importe la durée du travail, ce qui compte, c’est sa capacité à le mettre sur le rail ».

Les veuves des anciens Premier ministres et Vice-premier ministres se sont réjouit d’être les premières femmes reçues à la Primature, durant ce mois de mars, dédiée à la femme.


Primature
1772 suivent la conversation
14 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Mwene Sho - 08.03.2017 07:17

C bon, il faut penser aux veuves des ministres aussi, sans oublier celles des gouverneurs, des commissaires de zones, des généraux... Elles au moins on gouté le miel de ce pays, avec des fonds et des biens (mal ou bien) acquis. Et celles des enseignants et policiers et militaires qui sont chassées dans les maisons de locations? Leur seule faute et de n'avoir pas eu des grands maris... Et pourquoi pas de toutes les veuves alors(même si elles sont remariées) DISTRACTION

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 08.03.2017 07:09

Badibanga, arrêtes-toi a les écouter et c'est tout. Il n'y a aucune pauvre parmi ces femmes. Occupes-toi de vrais problèmes du social de ton peuple. Ces femmes peuvent même encore prendre des vacances en occident, elles ne pensent pas aux veuves militaires et policiers, elles ne pensent pas aux orphelins. Umbuka, ekoti te.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TOUT FINIRA UN JOUR - 08.03.2017 02:56

SALE BLAGUE!QUELS MARIS ? CEUX QUI ONT PILLE CE PAYS ? TOUT CE QUE NOUS VIVONS ACTUELLEMENT EST EXACTEMENT A CAUSE DE VOS MARIS. JE PROPOSE DE FAIRE APPEL A BOBILADAWA, EPOUSE DU PRESIDENT DE VOTRE MARI POUR LA PRESIDENCE DE CE PLATEFORME POUR DONNER BEAUCOUP DE POIDS. VOS MARIS N'ONT JETTE AUCUNE BASE POUR LE PAYS, VOILA LE RESULTAT QU'ON VIT ACTUELLEMENT.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LITOYI - 07.03.2017 23:28

C'EST TRISTE,oyo ezali kozanga musala ya kosala. Parmi ces anciens ministres qui avait sauvé notre pays dans l’état où il se trouve aujourd'hui. Alors que dans le fond fond de nos provinces,il y a gens qui meurent la misère la plus totale ?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 07.03.2017 23:28

CHÈRES VEUVES, À VOUS VOIR MÊME EN PHOTOS, VOUS BIEN SAPÉES, BIEN COIFFÉES ET SANS DOUTES BIEN PARFUMÉES. CE SONT DES MAUSOLÉES QUE VOUS VOULEZ SANS DOUTES. YA TSHITSHI NE PRENDRA PAS LES 500M2 AU CIMETIÈRE DE LA GOMBE. PARTAGEZ-VOUS CELA.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Leaderch - 07.03.2017 22:19

Ou est parti l'argent que vos maris avaient pris dans la caisse? Il faut plutôt penser aux veuves des militaires..... Ce pays est devenu un pays des revendications. Vos maris ont tous construit des immeubles. Mettez les en location. Arretez de pomper le peu d'argent du pays.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pope - 07.03.2017 20:46

Distraction. Vos maris occupé des postes politique. 2main c'est la femme de tshisekedi qui va revendique une rente

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EHEHYO HITAKIMBIYA - 07.03.2017 20:01

Bandibanga n'est pas la personne qu'il faut aujourd'hui pour des telles doléances! Il ne gère que 200000 dollars à gérer chaque mois. La situation des veuvage n'est pas facile à vivre, mais, mes chères Dames, pensez aussi aux femmes veuves d'autres agents de l’État (les militaires, policier, et autres...)

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 07.03.2017 19:49

J'ose croire que ces veuves ont aussi droit de réclamer auprès du Gouvernement la construction des mausolées ou pierres tombales pour leurs illustres époux disparus.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ananie - 07.03.2017 18:47

Et les veuves des militaires et enseignants? Vous autres vos maris ont eu l'occasion de se servir au détriment du bas peuple.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 07.03.2017 18:36

Et après?....C'est bon le passé mais pour l'instant c'est le présent et future qui nous intéresse.Imaginez-vous si votre mari était voleur dans son gouvernement quelle récompense mérite-il?

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 07.03.2017 17:33

IL DOIT AVOIR BEAUCOUP DE TEMPS ET BEAUCOUP D'ARGENT VAN BAD POUR OUVRIR LA BOÎTE DE PANDORE. QUI SUIVRONT? LES VEUVES DES MINISTRES? CELES DES GÉNÉRAUX? ET LES VEUVES-2EME, 3EME, N-EME BUREAUX DES PREMIERS ET VICE-PREMIERS MINISTRES/GENERAUX/GOUVERNEURS/VICE-GOUVERNEURS, ETC?

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eclaireur - 07.03.2017 16:52

Badibanga, prépare-toi à nous recevoir, nous tous les orphelins de la RDC. Ce pays appartient à nous tous. Nos pères et mères ont sacrifié de leur jeunesse jusqu'à leur vieillesse pour l’intérêt de ce pays. Aujourd'hui, tous nous sommes des délaissés pour compte.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 07.03.2017 16:27

Si c'est le cas, nous orphelin (e)s des fonctionnaires de la function publique nous reclammerons aussi nos droits puisque nos parents ont donné leurs vies pour ce pays.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
ARTICLE Précédent : Violences sexuelles en RCA: la RDC va rester «attentive et solidaire»
AUTOUR DU SUJET

Mvuemba : il y a bien des contacts MP-Rassemblement

Politique .., Kinshasa

Contacts secrets Majorité - Rassemblement : Félix Tshisekedi contredit Jean-Claude Mvuemba

Politique ..,

Négociations Tshibala-Intersyndicale/administration publique : le protocole d’accord signé...

Société .., Kinshasa

La participation de la RDC aux jeux de la Francophonie au mois d’août évoquée à la Primature

Sport ..,