mediacongo.net - Actualités - Indonésie : un chrétien brigue le gouvernorat de Jakarta

Retour Religion

Indonésie : un chrétien brigue le gouvernorat de Jakarta

Indonésie : un chrétien brigue le gouvernorat de Jakarta 2017-02-24
Monde
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/20-26/basuki_tjahaja_17_0001.jpg Jarkata, Indonésie-

Basuki Tjahaja Purnama

Le gouverneur sortant de Jakarta est arrivé en tête du premier tour des élections pour le gouvernorat de Jakarta. Ce chrétien d'origine chinoise pâtit d'une accusation de blasphème qui lui vaut les foudres de la communauté musulmane.

Les habitants de Jakarta ont voté mercredi pour désigner leur gouverneur. Selon les premiers résultats partiels, le gouverneur sortant, Basuki Tjahaja Purnama, un chrétien d'origine chinoise est arrivé légèrement en tête du scrutin. Il devra affronter un candidat musulman au second tour qui s'annonce difficile. Celui qui est surnommé Ahok recueillerait 43% - 44% des voix, suivi de l'ancien ministre de l'Éducation, Anies Baswedan, avec 39%, et Agus Yudhoyono (17%) .

La campagne électorale s'est déroulée dans un climat de tensions religieuses et ethniques. Le gouverneur sortant a notamment été la cible de nombreuses critiques. Derrière cette élection, c'est la tolérance religieuse du pays à majorité musulmane qui est en jeu. Ahok est accusé depuis fin 2016, dans une affaire de blasphème. Il lui est reproché d'avoir insulté l'islam et risque jusqu'à cinq ans de prison. De nombreuses fausses informations ont circulé sur les réseaux sociaux pendant la période électorale afin de le discréditer.

Des milliers de policiers ont été déployés aux alentours des bureaux de vote afin d'éviter tout incident. Fixé au 19 avril, le second tour s'annonce incertain. L'adversaire du gouverneur sortant devrait bénéficier du report des voix du troisième, lui aussi musulman. Le chef de l'État a appelé mercredi à l'unité.

Un tremplin vers la présidentielle

M. Purnama est le premier gouverneur issu d'une double minorité : il est non musulman et issu de la communauté chinoise. L'homme a joui d'une grande popularité pour sa politique anticorruption et ses réformes entreprises dans la métropole qui compte 10 millions d'habitants.

En septembre dernier, il avait déclaré que l'interprétation par certains oulémas (théologiens musulmans) d'un verset du Coran selon lequel un musulman ne doit élire qu'un dirigeant musulman est erronée. Ces déclarations ont provoqué un tollé dans une partie de la communauté musulmane qui représente 95% de la population du pays. Fin 2016, deux manifestations contre Ahok ont rassemblé des milliers de personnes appelant à voter en faveur d'un candidat musulman.

Ces dernières années, les violences envers les minorités se sont largement accrues et l'influence des islamistes radicaux grimpe dans l'opinion. Le scrutin est d'autant plus important que le poste de gouverneur de Jakarta est un tremplin à l'élection présidentielle de 2019.

Lisa Hanoun
Le Figaro
449 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Kongo Central : contribution de l’Assemblée provinciale à l’érection du musée de l’église Kimbanguiste à Nkamba
AUTOUR DU SUJET

Indonésie : violents affrontements entre police et manifestants islamistes à Jakarta

Monde .., Jarkata, Indonésie