mediacongo.net - Actualités - L’opposant Frédéric Boyenga entendu par la justice française sur son enlèvement 
Retour Diaspora

L’opposant Frédéric Boyenga entendu par la justice française sur son enlèvement

L’opposant Frédéric Boyenga entendu par la justice française sur son enlèvement 2017-02-22
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/13-19/boyenga_frederic_17_003.png Amiens-

Frédéric Boyenga

Libérés le 3 février, après plus d'un mois et demi d'incarcération, Frédéric Boyenga et Pablo Diumbu Ndjeka vont maintenant être entendus par la justice française.

Frédéric Boyenga Bofala, président du parti Unir-MN, et son collaborateur, Pablo Diumbu Ndjeka, patron d’une société de sécurité privée, ont été libérés ce 3 février à Kinshasa, après plus d’un mois et demi de détention. Mais la justice française n’a pas pour autant cessé de s’intéresser à eux. À la suite d’une plainte déposée par les avocats Caroline Wassermann et Stéphane Diboundje, le parquet d’Amiens, d’où les deux hommes sont originaires, a commencé ses investigations. Il a interrogé le frère de Pablo Diumbu Ndjeka et devrait entendre rapidement les deux intéressés.

Selon nos informations, ceux-ci ont été interpellés le 17 décembre 2016 par la garde républicaine congolaise alors qu’ils séjournaient à Kinshasa à l’invitation d’Évariste Boshab, le ministre de l’Intérieur. D’abord incarcérés dans des cellules séparées au camp militaire Tshatshi, ils ont été placés le 20 décembre en résidence surveillée et ont subi plusieurs interrogatoires, sans que des sévices soient constatés.

Libérés officiellement grâce à l’Agence nationale de renseignement (ANR), qui aurait localisé leurs téléphones portables, ils se sont ensuite entretenus avec un responsable de l’ambassade de France, qui leur a conseillé de rester discrets à leur retour en France, qu’ils ont regagnée dès le lendemain.


Jeune Afrique/MCN
536 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Lwabeya Ntumba - 23.02.2017 05:05

Ah! Ya ya ya ya aaa! Joseph Kabila a fait de la République démocratique du Congo une véritable poubelle. Même les gens qui ont une nationalité étrangère sont devenus des opposants dans notre pas. Incroyable. Oh! Les noirs. Vous êtes des citoyens français et faites la politique française.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

Kinshasa : les deux Français enlevés en novembre sont libres

Diaspora .., Kinshasa