mediacongo.net - Actualités - La télévision 3D: chronique d'une mort technologique

Retour MC Geek !

La télévision 3D: chronique d'une mort technologique

La télévision 3D: chronique d'une mort technologique 2017-02-20
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/13-19/televiseur_3D_17_003.jpg -

LG et Sony arrêtent totalement la production de téléviseurs 3D. En 2009, forts du succès d’Avatar, les constructeurs ont rêvé de faire entrer la 3D dans les salons. Histoire d’une mort technologique.

Cette fois, la télévision 3D semble bel et bien enterrée. Deux géants de l’électronique grand public, LG et Sony, viennent d’annoncer qu’ils arrêtent totalement l’intégration de la technologie 3D dans leurs téléviseurs cette année.

Cette mort technologique était attendue. Déjà en février 2016, un autre mastodonte, le sud-coréen Samsung, annonçait ne plus proposer aucun téléviseur 3D, ainsi que Philips. Et LG annonçait alors passer de 40% de modèles compatibles 3D à 20%, essentiellement ses modèles haut de gamme.

Pourtant, tout était bien parti. En 2009, la présentation des premiers téléviseurs 3D aux salons high-tech de Las Vegas et de Berlin fait sensation. Cette année-là, le succès du film Avatar de James Cameron (10 millions d’entrées en France en cinq semaines d’exploitation) semble consacrer l’usage de la 3D. C'est un des premiers films grand public qui légitime l’usage de la 3D au cinéma. D’autres blockbusters sont tournés en 3D, et les salles s’équipent alors en projecteurs vidéo 3D.

Manque de contenus 3D

Ce succès laisse croire que les consommateurs auront envie de vivre la même expérience «en 3D» dans leur salon. Cette même année, ils s’équipent massivement en écrans plats, stimulés par l’arrivée de de la Coupe du monde de football de 2010. Alors, les constructeurs y voient le nouveau Graal, la nouvelle promesse technologique pour doper leurs ventes.

Pourtant, l’effet 3D retombe vite: de 1,3 million vendus en 2014, les ventes passent à 800.000 en 2015 en France, selon l’institut GfK. En cause, le manque de contenus 3D.

Et peu de diffuseurs ont adapté leurs offres, ou proposé des versions 3D de leurs chaînes. Malgré des expériences, comme le tournage et la diffusion de matches en 3D dans le football et dans le tennis comme Roland Garros, diffusé en 3D sur Orange TV en 2010. Canal+, précurseur, a bien expérimenté un canal exclusivement en 3D à partir de 2011. Mais il interrompu l’expérience un an après, faute de téléspectateurs. De même, l’opérateur Free, dont les box Freebox V5 et V6 Révolution donnaient accès à la 3D et, captait les versions 3D de quelques chaînes, telles NRJ 12 et Penthouse TV. Auxquelles il a ajouté trois boutiques de vidéo à la demande, Cinéma 3D, le bouquet «pour adultes» Dorcel 3D, et Free Home Vidéo 3D.

Surtout, cette technologie n’est jamais entrée dans les usages du grand public. Une technologie complexe, et contraignante à cause des lunettes, différentes selon les marques. «Les constructeurs n’ont pas assez tenu compte des usages, de la manière dont le grand public utilise son téléviseur dans son salon», estime Victor Jachinowicz consultant et journaliste high-tech. «Il était prêt à mettre des lunettes pour 2 heures de spectacle au cinéma. Mais impossible dans son salon, où il regarde la télé en lisant le journal, ou en faisant d’autres choses en même temps».

Batailles technologiques

Une technologie 3D peut-être arrivée trop tôt commercialement. Ces dernières années, les constructeurs ont enchaîné les nouveaux standards pour les téléviseurs, dans l’espoir d’accélérer le rythme de renouvellement par le grand public. «Les consommateurs venaient d’acheter des écrans haute définition, ils n’allaient pas racheter immédiatement des téléviseurs 3D», poursuit Victor Jachinowicz.

En une décennie, les batailles technologiques de la TV se sont enchaînées à un rythme effréné. Certaines sont mort-nées, face à une technologie rivale. Après l’arrivée du HD Ready, le consommateur a connu le Full HD vers 2006, puis le duel entre les technologies d’écran plats LCD et Plasma, gagné par le LCD en 2010. Entretemps, le HD DVD a disparu au profit du Blue-Ray. Avant que n’arrive une nouvelle génération d’écrans plats, avec la technologie OLED. Puis, l’émergence des premiers téléviseurs connectés à internet («Smart TV») à partir de 2008. Et enfin, l’arrivée des téléviseurs en ultra haute définition (ou 4K) à partir de 2012. Une innovation plus facile à «marketer» pour les constructeurs que la 3D, alors que ces téléviseurs 4K apportent eux aussi une impression de profondeur et de relief.

Reste à voir si la dernière innovation en date dans le monde de l’audiovisuel, la réalité virtuelle, s’imposera à son tour dans les foyers.  Une nouvelle génération de casques de réalité virtuelle, portés par HTC, Oculus et Playstation (Sony) ont été mis en vente courant 2016. «La VR permet une immersion totale: c’est une expérience encore plus dérangeante que la 3D», souligne Victor Jachinowicz. Elle restera peut-être réservée aux initiés.


challenges
439 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Des chercheurs parviennent à stocker un GIF dans l'ADN d'une bactérie