mediacongo.net - Actualités - A Dubaï, on pourra bientôt voler à bord de taxis-drones 
Retour MC Geek !

A Dubaï, on pourra bientôt voler à bord de taxis-drones

A Dubaï, on pourra bientôt voler à bord de taxis-drones 2017-02-20
Monde
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/20-26/drone_taxi_17_0001.jpg -

La société chinoise Ehang va lancer dès juillet un service de taxis-drones, sans pilotes, à Dubaï. L'Emirat espère rendre autonome 25% de son système de transport d'ici 2030.

Bientôt la fin des bouchons pour les usagers des taxis à Dubaï. La société chinoise Ehang, spécialisée dans la fabrication de drones, va lancer dès juillet un service de taxis-drones. En association avec l'Autorité des transports de Dubaï, et l'Émirat qui veut rendre autonome 25% de son système de transport d'ici 2030, Ehang a déjà testé un premier prototype.

Le taxi-drone, ou plutôt l'Ehang 184, doté de moteurs électriques, devrait pouvoir transporter une personne. Les trajets longs ne sont cependant pas à l'ordre du jour, l'autonomie de vol n'étant que de 20 minutes environ, pour deux heures de recharge. Autre contrainte, le poids maximum pouvant être transporté, bagages compris, n'est que de 100 kilos.

Vitesse de 100 km/h

Capable d'atteindre la vitesse de 100 km/h, l'appareil de 6 mètres de longueur et de 260 kilos pourra se déplacer d'un endroit à un autre à 300 mètres du sol. Le parcours sera programmé à l'avance par l'usager, qui pourra le commander via son smartphone.

L'Émirat entend donc être pionnier dans le domaine du véhicule autonome. Dubaï va d'ailleurs également devenir un centre régional de Tesla, entreprise pionnière en matière de voiture autonome.

Et comme on n'arrête pas le progrès, l'Autorité des transports de Dubaï voit encore plus loin et s'intéresse au système de transport Hyperloop, tout droit sorti d'un film de science fiction. Lancé en 2013 par Elon Musk, fondateur de Tesla, le train Hyperloop propulserait des passagers dans des capsules sur des coussins d'air dans un tube à basse pression.

Hyperloop One, la firme qui développe ce système, avait annoncé début novembre le lancement d'une étude de faisabilité aux Emirats Arabes Unis pour relier Dubaï et Abou Dhabi, deux villes distantes de 130 kilomètres, en seulement 12 minutes.


L'Express
352 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Prix Makutano 2016 : lemeilleur.cd une initiative congolaise pour un contenu essentiellement local
AUTOUR DU SUJET

La main de la NSA dans le réseau Swift?

Sur le net ..,

Sud-Kivu: l'ONU veut une enquête sur des gradés congolais accusés de trafic d'or

Société ..,

Un avion d'Emirates rate son atterrissage à Dubaï

Monde .., Dubaï

Une tonne d’or s’évapore chaque année de Shabunda

Economie ..,