mediacongo.net - Actualités - Assemblée nationale: le mandat constitutionnel des députés a expiré !

Retour Politique

Assemblée nationale: le mandat constitutionnel des députés a expiré !

Assemblée nationale: le mandat constitutionnel des députés a expiré ! 2017-02-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/13-19/deputes_parlement_17_0002.jpg Kinshasa-

Vue de l'Assemblée nationale à Kinshasa

Ce vendredi 17 février 2017 marque la fin du contrat de cinq ans qui liait les élus du peuple aux électeurs qui leur ont donné le mandat de les représenter à la Chambre basse du parlement.

Après le président de la République dont le mandat constitutionnel a expiré depuis le 19 décembre 2016, c'est donc aujourd'hui le tour de l'Assemblée nationale et ses animateurs. Ils deviennent ainsi illégitimes aux yeux de la population congolaise.

Quant au Sénat, cette institution est illégitime depuis 2011. De même que toutes les Assemblées provinciales de la République démocratique du Congo. Sans oublier les bourgmestres qui n'ont jamais été élus depuis 2006, les chefs des quartiers et bien d'autres autorités locales.

Pour le député national Serge Mayamba, "la RDC est aujourd'hui la seule République dite démocratique qui n'a aucune institution légitime au monde". Et d'ajouter, "quelle honte au peuple qui se laissera diriger ou même manipuler par des institutions illégitimes".

Serge Mayamba pointe aussi un doigt accusateur à "celui qui s'est porté garant de la bonne marche des institutions légitimes".

Quant à Christophe Lutundula, l'Assemblée nationale devient certes illégitime, mais légale. Car, explique-t-il, l'accord du 31 décembre protège les institutions à mandat électif, parmi lesquelles l'Assemblée nationale, le Sénat, les Assemblées provinciales, les gouverneurs de provinces.

Dans son combat pour l'alternance démocratique, le député national Franck Diongo ne cessait de dire qu'au terme de ses cinq ans de mandat, il ne siègera plus comme parlementaire à l'Assemblée nationale. "Autant nous demandons à Kabila de quitter le pouvoir le 19 décembre, autant nous devons renoncer à nos mandats en février", soutenait-il avant de se retrouver en prison, accusé de séquestrer et torturer des éléments de la Garde républicaine.

De son côté, d'un air ironique, l'élu du Bandundu, Me Papy Niango, se considérait déjà "chômeur" depuis les dernières vacances parlementaires. Pour lui, le boulot était déjà fini.

On attend que tous les députés nationaux qui s'opposaient au "glissement" de Joseph Kabila puissent donner l'exemple en démissionnant de l'Assemblée nationale.


MCN TEAM / mediacongo.net
6577 suivent la conversation
28 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
CRBK - 19.02.2017 13:52

Pour moi, il n'y a plus d'institution à mandat constitutionnel. Pour l'heure, avec l'accord du st sylvestre, s'il est mis en application, il nous faut un parlement de consensus autant que le gouvernement. Toutes les institutions doivent s'ouvrir afin d'accepter des membres provenant d'autres composantes signataires de l'accord, entre autre la société civile et j'en passe.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ADNT - 18.02.2017 21:56

Oui Lutundula, tu peux avoir une raison..mais de quel accord parles tu, celui là meme que la MP ne veut surtout pas voir etre appliqué???

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Peterse - 18.02.2017 14:48

Bakoselaka mokolo makambu te , ekoki nde lelo chez on dit "leo ndio leo" soki ezalaki mosolo te balakisa bizaleli na bango

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TROP C'EST TROP - 18.02.2017 14:07

On est vraiment dans le caca dans ce pays. Un président amorphe qui ne contrôle rien, tout lui échappe. Quel malheur pour la RDC

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ben - 18.02.2017 12:31

Si toutes les institutions deviennent illégitimes, et si les accords de la saint sylvestre n'arrivent à être appliquées donc ces institutions ne deviendront pas légales... Les évêques, qui n'arrivent même plus à rencontrer celui qui leur a donné ladite mission...s'ils n'ont pas ce fameux plan B alors qu'ils se remettent au vatican et à l'ONU avant d'abandonner!!! A quel sein se vouer vraiment!!!! Ce pays doit évoluer!!!!!!!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimfuema Vuvu - 18.02.2017 10:12

Anonyme de 09::44, pourquoi réagir aux propos d'Emmanuel 08:55 qui ressemblent à ceux d'un illuminé? La messe est déjà dite, on commence par la présidentielle que son autorité morale nous a volée en 2016, les autres élections viendront ensuite, il n'y a plus de discussion possible! Son souci ou plutôt sa souffrance, c'est de voir qu'on s'achemine lentement mais sûrement vers l'élection présidentielle à laquelle son autorité morale va participer en tant qu'électeur et non en tant que candidat. Yokela ye mawa.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 18.02.2017 09:44

emmanue, quand vous parlez de "nous peuple congolais",de quel peuple parlez-vous?c'est vous avec qui?s'aqit-il de vous avec votre femme et vos enfants? Dans ce cas, sachez que vous n'etes pas representatifs de la population de la RDC qui est comptee en terme des millions pour parler en son nom et Evitez a l'avenir de vous substituer a tout un peuple. C'est de la folie dementeille. Merci de parler en terme de "JE" ou "Moi et..."

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
emmanuel - 18.02.2017 08:55

Les elections prochaines doivent commencer par les locales et non la presidentielle. Nous peuple congolais demandons un referendum constitutionnel. Nous devons choisir nos dirigeants autrement qu'en 2006 et en 2011.ces elus nous ont trahi.

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
emmanuel - 18.02.2017 08:42

Anonyme de 08:14. Ici c'est l'illegitimite des nos deputes. toi tu parles des tueries. quels liens mr? Bon. Ceux qui criaient contre Joseph, donnez svp le bon exemple. Biso nyonso tokomi bambulumbulu moto afinga moninga azalite eeeeeeeehBoloba lisusu bosimbi touche penalty ekobetama sans gardien. But yango oyo. etinne akoma naye ebembe ya l'etat nani akoloba pona biso./

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MUNUMA PLACIDE - 18.02.2017 08:38

Tout le monde a contribuer à la situation d’illégitimité,nous ne pouvons jeter la pire à personne;mais ce qui est important c'est de sortir de cet impasse par l'application de l'accord du saint sylvestre,un point ,un trait.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 18.02.2017 08:14

SVP médiacongo, balance-nous les images de la tuerie des hommes de KAMUINA NSAPU, l'histoire ne s'effacera pas comme ça car il eut une armée qui a marché sur sa population. Oh my GOD que c'est triste et révoltant...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mwanacongo - 18.02.2017 07:48

Que chacun d'eux s’interroge de ce qu'il a accomplie pour les souverains primaires de sa circonscription électorale et rentrer à la base pour rendre compte

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHUBUBA - 18.02.2017 07:15

Tôt ou tard la roue finit par s'arrêter. Parlez encore de la légitimité. Il faut la session parlementaire de mars pour investir le nouveau gouvernement. Et le budget qui traîne encore à être voté. Voyez-vous que vous êtes les véritables artisans du glissement. Honte à vous et vous voila chauffeurs. On vous attends encore pour solliciter les suffrages chez le souverain primaire. J'imagine que viendrez avec le courage des sorciers pour le faire parce que vous n'avez pas de scrupule

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 18.02.2017 01:09

Un pays d'aventuriers, des inciviques et des dirigeants qui se comportent comme des sous-hommes.Memes les autres africains s'etonnent de la mediocrite des congolais.Le seul pays au 21 eme siecle se comporte comme ca. C'est pire que la corree du nord car leurs dirigeants travaillent pour leurs pays mais en RDC nous avons des mediocres sur tous les plans (politique,securitaire,social,economique,moral,intellectuel, ethique ,academique)QUELLE HONTE NOS FAMEUX LUMUMBISTES.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 17.02.2017 21:58

Mr. Muyomba il faut cesser d'écrire des futilités. les accords amicales n'ont aucune place dans les institutions. Les institutions regardent tout un peuple ,une nation. Nous devons etre honete envers la nation.La cenco est un organe pas c'est institution d'une église donnée (Catholique), pas toutes les églises du Congo. La démocatie ne veut pas dire alternance. La démocratie veut dire le peuple a choisi, a decidé. Le peuple en apparence est libre de choisir. En réalité est le ventre qui choisi,c.à.d l'économie, l'argent. Si on n'a pas l'argent il est difficile d'organiser des éléctions,ou bien sont truchées. Si on n'a trop d'argent les élections sont manipulées.Les...

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kinshasa - 17.02.2017 21:11

HONTE A NOUS,nulle partvailleurs ca

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Muyomba - 17.02.2017 20:52

Ils doivent cesser leur arrogance surtout ceux de l'amp et etre reconnaissant aux accords du 31 décembre , remercier Tshisekedi et le Rassop d'avoir souscrit au glissement d'une année ,donc desormais ces accords doivent etre respectés,qu'on ne ns chante pas que la constitution dit alors que cette constitution les déclare tous illégitimes,et de telles aventures ,on ne pourrait le trouver qu'au Congo de J Kabila,quelle honte !!!

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB - 17.02.2017 20:03

Très bien Maitre d'école,je suis curieux de les entendre sur leur fin de mandat.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Djemondho - 17.02.2017 19:27

Oh RDC mon pays, pays des illégitimes!!! pourquoi la culture de la démission n'est pas congolaise?

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dino 316 - 17.02.2017 18:54

Le peuple peut initier une pétition à travers toutes les provinces pour cesser de reconnaitre ses mandataires en cas de refus d'appliquer l'accord du 31 decembre et déposer cela par le canal de la cenco au conseil de sécurité.ce dernier pourra imposer l'organisation des élections.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois - 17.02.2017 18:40

Qu'ils démissionnent aussi puisqu'ils ne font rien pour défendre la population. Ils sont là pour le "OUI" et l'abstention et pas pour le "NON" et ne font que dormir dans la salle. Qu'ils dégagent! On les attend aux prochaines échéances.

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimfuema Vuvu - 17.02.2017 17:37

Je copie le Maitre d'Ecole - 17.02.2017 16:58: Et tu as oublié la présidence de la république qui est protégé plus que toutes les autres institutions. J'aimerai voir tous les députés de l'Opposition démissionner pour confirmer leur propos d'alternance démocratique, bande de menteurs. Et je me dis qu'avec des maîtres d'écoles pareils, la RDC ne peut qu'aller mal. Ozosala na nko ou bien oza vraiment zoba?

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
QUI VIVRA VERA - 17.02.2017 17:20

C'EST UN VRAIS DEFIS...LET WAIT AND SEE

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Peterse - 17.02.2017 17:19

Bakoselaka mokolo makambu te , ekoki nde lelo chez on dit "leo ndio leo" soki ezalaki mosolo te balakisa bizaleli na bango

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 17.02.2017 16:58

Madesu ya bana nani atika'ngo

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Maitre d'Ecole - 17.02.2017 16:58

Et tu as oublié la présidence de la république qui est protégé plus que toutes les autres institutions. J'aimerai voir tous les députés de l'Opposition démissionner pour confirmer leur propos d'alternance démocratique, bande de menteurs

Non 4
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 17.02.2017 16:53

totala nanu oyo RWC

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage - 17.02.2017 16:50

A eux de démontrer leur fidélité au peuple en démissionnant massivement. Quant à l'imposteur, il n'a d'autres choix que d'appliquer l'accord de la Sainte sylvestre.

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Election : la promulgation du budget n'est qu'un coup d’épée dans l’eau

Politique ..,

Lubumbashi : le budget 2017 promulgué par le président Joseph Kabila

Politique ..,

Violences aux Kasaï : l’Assemblée nationale autorise l'enquête contre Clément Kanku

Société .., Kinshasa

Alexis Thambwe Mwamba prêt à répondre aux questions de l'Assemblée nationale

Société .., Bruxelles, Belgique