mediacongo.net - Actualités - Selon Jacob Zuma, les députés de son pays traitent le Parlement comme ''une salle de bière'' 
Retour Afrique

Selon Jacob Zuma, les députés de son pays traitent le Parlement comme ''une salle de bière''

Selon Jacob Zuma, les députés de son pays traitent le Parlement comme ''une salle de bière'' 2017-02-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/13-19/zuma_jacob_17_0001.jpg Pretoria, Afrique du Sud-

Jacob Zuma, président Sud-Africain

Le président sud-africain, Jacob Zuma, a déploré ce qu’il a qualifié de « comportement indigne » de la part de certains députés au Parlement.

Il a affirmé que la conduite choquante de certains parlementaires lors de son discours à la Nation la semaine dernière a « traumatisé des millions de Sud-Africains ». Il fait référence à la bagarre qui a éclaté entre les combattants de la liberté économique (EFF) et la sécurité du Parlement.

Les membres de l’EFF ont refusé de permettre à Jacob Zuma de livrer son discours en soutenant que celui-ci a violé son serment en tant que président de la République, et donc, ne devrait pas s’adresser aux législateurs.

Tout admettant que la majorité des députés ont compris l’importance de leur devoir, Jacob Zuma soutient que d’autres traitent cette ‘‘auguste Assemblée’‘ comme quelque chose de pire qu’une ‘‘salle de bière’‘.

« Nous appelons de nouveau les députés et les partis qui ont pris la décision de provoquer la mutilation du Parlement d’utiliser les mécanismes démocratiques disponibles pour s’exprimer, dans les limites de la décence et le décorum. Comme des adultes, nous pouvons être en désaccord idéologiquement, mais nous ne devrions pas perdre de vue l’intérêt national », a-t-il ajouté.

L’an dernier, le président sud-africain s‘était plaint auprès du Parlement quant à la façon dont il est chahuté en particulier par l’EFF.

« A chaque fois que je viens ici, je suis insulté par les députés de votre Parlement. Au lieu de répondre aux questions, je suis appelé criminel, voleur. Je pense que cette Assemblée doit faire quelque chose », avait-il déclaré au Parlement.

Lors d’une allocution de Jacob Zuma en 2015 au Parlement, les agents de sécurité déguisés en serveurs ont fait sortir les membres de l’EFF.

Ebrin Brou
Africa News / MCN
554 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Homo sapiens - 17.02.2017 08:50

Salomon a dit qu'il a éprouvé un grand mal d'avoir laissé son royaume ( pouvoir) à un homme qui n'était pas sage comme lui. ou sont les successeurs de MANDELA ?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : En Côte d’Ivoire, une querelle entre catholiques et francs-maçons
AUTOUR DU SUJET

10ème session de la grande commission mixte RDC-RSA : le président Kabila attendu à Pretoria...

Politique ..,

Le président sud-africain échappe à un vote de défiance de son parti

Afrique ..,

Jacob Zuma quitte les célébrations du 1er mai sous les huées

Afrique ..,

Afrique du Sud: les appels à la démission de Zuma se multiplient

Afrique ..,