mediacongo.net - Actualités - La police investit le domicile de Ne Muanda Nsemi 
Retour Société

La police investit le domicile de Ne Muanda Nsemi

La police investit le domicile de Ne Muanda Nsemi 2017-02-16
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/13-19/policiers_antiemeutes_17_0001.jpg Kinshasa-

Des policiers

La police congolaise encerclait mercredi 15 février 2017 après-midi à Kinshasa, pour le deuxième jour de suite, la résidence du chef spirituel d’une secte politico-religieuse ayant appelé à l’insurrection contre le président Joseph Kabila, a constaté une journaliste de l’AFP.

Plusieurs dizaines de policiers en équipement antiémeutes et armés de kalachnikovs bouclaient les abords de la résidence de Ne Muanda Nsemi, chef spirituel de la secte Bundu Dia Kongo (BDK).

Contrairement à la veille, où la police a ouvert le feu à plusieurs reprise sur le bâtiment, selon des témoins, la journée a été calme dans ce quartier du nord-ouest de Kinshasa.

Mais “l’assaut peut-être donné à n’importe quel moment”, a déclaré à l’AFP un policier sous couvert d’anonymat.

Mardi, huit personnes soupçonnées d’appartenir à cette secte ont été blessées au cours d’une opération des forces de l’ordre déclenchée la veille au soir en plusieurs endroits de la capitale, selon un “bilan partiel” donné par la police.

Selon des témoins, trois personnes ont été tuées mardi dans les heurts entre la police et les personnes retranchées à l’intérieur de la résidence de Ne Muanda Nsemi, qui ne serait pas sur les lieux.

Mercredi, un habitant du quartier a affirmé à l’AFP avoir “vu sept corps” de partisans de BDK “tués par balles”.

La police n’a répondu à aucune des relances de l’AFP, mardi et mercredi, en vue d’obtenir un bilan actualisé par les autorités.

Originaire du Kongo-Central et député de Kinshasa, Ne Muanda Nsemi a appelé récemment sur internet à l’insurrection contre le pouvoir du président Joseph Kabila, à qui il dénie la nationalité congolaise.

Bundu Dia Kongo (“Royaume du Congo” en kikongo) prône la restauration du royaume Kongo, qui a connu son apogée au XVIe siècle et dont l’autorité s‘étendait sur l’actuel Kongo-central et des territoires aujourd’hui en Angola, au Congo-Brazzaville et au Gabon.

En 2008, la secte avait été réprimée au cours d’une violente opération militaire après avoir mené une série d’attaques contre des agents de l’État et appelé la population locale à chasser de la province les “non-originaires”.

Jamais arrêté, Ne Muanda Nsemi a amorcé un rapprochement avec M. Kabila à partir de la fin 2015. Il a fait brutalement volte-face dans un climat de tensions politiques liées au maintien au pouvoir du chef de l‘État au-delà du terme de son mandat, échu depuis le 20 décembre 2016.

Depuis janvier, ses adeptes ont été à l’origine de plusieurs attaques meurtrières au Kongo-Central.


AFP / Africa News / MCN
3834 suivent la conversation
13 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme - 18.02.2017 10:45

Tt le monde qui ignore le grand maître Ne Mwanda Nsemi bientôt là vs allez pleurer dans votre langue maternelle... ça va vous étonner grave j j j-...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kitsasangombi - 16.02.2017 19:50

S'il est, c'est un bon fou en disant la verite tou hautement que Kabila n'est pas congolais.Il n'a insulte personne. Je ne suis pas Bas Congolais mais j'y ai ete a l'internant pendant 6 ans et il n'y a eu aucune discrimination. Et, il y avait meme des refugies cabindais/angolais qui y habitaient sans discrimination.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais - 16.02.2017 12:26

Je suis né dun pere Lulua, dune mere karunda et ma femme est du kongo central, mais ce fous de ne muanda nsemi ne peut pas faire insulter tous les originaires du kongo central comme ca, Kamuena nsapu sest battu seul et sa millice contre le meme gouvernement, vous avez entendu ou quil a prononcé des propos xenophobes. meme si il nont pas de soutien exterieur mais ils vivent avec tout le monde. ché beya qui etqit mort pour bundu dia kongo etqit originqire du kongo central? question de reflexion.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais - 16.02.2017 12:21

Les balubas souffrent depuis plusieurs annees au kasai, prive de tous. pas delectricite, pas de miba, rien et rien du tout, mais ils vivent avec plusieurs personnes chez eux, bakongo, bangal, baswahili qui les ont memes chassé, bandundu et tout le monde, dailleurs, quantd la miba fonctionnait parfaitement, la plupart des grands cadres netaient pas originaires du kasai, mais jamais ils ont eu a faire du mal a un etranger, au contraire un etranger est le bienvenu chez eux.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais - 16.02.2017 12:17

il est vraioment ce type ne muanda nsemi, un combat injuste ne reussit jamis au congo. il se bat pour le kongo centre central et non pour la RDC en general, le 19 decembre 2016 on a cherché des gens qui pouvaint avoir les couilles de sortir dans la rue, il etait ou et sa troupe. on cherchait des gens avec des armes blanches ou a feu lui etait ou avec ses ndika. au lieu de sattaquer au president il sattaque au non originaires kongo, pas au kongo central mais a Kinshasa. ceux qui le soutiennet ne comprennent pas le sens dun combat pour la nation

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois - 16.02.2017 11:12

Ne mwanda nsemi a raison mais sans le soutien de la population il sera anéanti même kamwina nsapu est mort. Avec le soutien de la population et quelques militaires il peut réussir sa mission.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MAMBO TOKA - 16.02.2017 11:03

Aux jeunes congolais, Kabila ne quittera pas le congo sans notre appui, soyons derrière KAMUINA SAPU et les autres BUNDU dia Congo pour libérer notre Congo long temps sous l'esclavage du Rwanda à travers Kabila pur rwandais

Non 4
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 16.02.2017 11:00

Mais cessons de voir en Ne Muanda Nsemi un fou ou quoi que ce soit. Il dit tout haut ce que d'aucun pense tout bas. Il défie le président de démentir qu'il n'est pas l'étranger que lui dit qu'il est. C'est une catastrophe pour un état si son président n'est pas ce que l'on affiche officiellement. Ça devient clair que la constitution du pays qui définit qui doit être président du pays c'est du torchon. D'où, il y a péril d'état au pays si le monsieur à la présidence est autre chose que le fils de son père qu'on prétend qu'il est. On doit mettre de l'ordre en RD Congo.

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOTOTOKO - 16.02.2017 10:41

C'et un fou, je confirme. Son idéologie n'a plus de plu à ce 21ème siècle. Sa place est à la prison. Les non originaires qu'il demande de chasser de Kongo central ne sont pas tous de la majorité d'où ne faut pas politiser cette c'est sérieux. Kiyungu wa Kumwenza qui est aujourd'hui au rassemblement avait fait la même chose au Katanga contre les Balubas toutes tendances confondues. Les Balubas peuvent vous dire ce qu'ils ont vécus. Alors soutenir un fou, drogué comme ça ne fait pas l'honneur de notre pays.

Non 6
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.02.2017 10:38

ce Monsieur là c'est un fou, je ne vois meme pas l'objectif de son combat, il faut l'arrêter. au moment où les autres cherchent la vraie démocratie et le développement de la RDC lui sème l'esprit le tribalisme en réclament des choses irréalistes, c'est un fou ce MUANDA là

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KIRIKOU DU CONGO - 16.02.2017 09:36

Même si la majorité considère MUANDA NSEMI pour un fou, ce n'est en tout cas pas mon cas, le langage spirituel est toujours compris par les personnes spirituelles, les personnes charnelles et corrompues par les philosophies d’égarement conçues effectivement pour cette fin ne peuvent en saisir le sens. L'histoire truquée des blancs et les enseignements conçus pour les noires(par les blancs afin de pérenniser l'esclavagisme déguisé)font en sorte que ces aveugles d'esprit ne voient rien, et appelle ce qui est blanc noir et ce qui est noir blanc.

Non 5
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 16.02.2017 09:36

C'est un aventurier qui fait tuer les enfants d'autrui. Ces enfants sont très loin de cette folie, bien en sécurité. On ne sait meme ce qu'il veut. Il a commencé par son Adjoint (le Vice Ministre), puis c'est les étrangers non originaire du Kongo central, ensuite l'insurrection contre le pouvoir et enfin la reconquete du Royaume Kongo (Gabon, Congo brazza et Bas congo). C'est un fou.

Non 15
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.02.2017 09:31

buala buetu

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Les partisans de Ne Muanda Nsemi annoncent une marche ce lundi 27 mars à Kinshasa

Société ..,

Ne Muanda Nsemi : sa détention prolongée de 15 jours

Société .., Kinshasa

Dossier Ne Muanda Nsemi : un magistrat de la CSJ hospitalisé à Ngaliema

Société .., Kinshasa

Prison centrale de Makala : Ne Muanda Nsemi empêche d'autres détenus de dormir la nuit

Société .., Kinshasa