mediacongo.net - Actualités - Spéculations autour de la vente de carburant : plus de peur que de mal 
Retour Société

Spéculations autour de la vente de carburant : plus de peur que de mal

Spéculations autour de la vente de carburant : plus de peur que de mal 2017-02-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/13-19/station_essence_17_0001.jpg Kinshasa-

Contrairement à la rumeur faisant état de la hausse imminente de prix de carburant à la pompe, aucun réajustement n’est remarqué. Les produits pétroliers se vendent toujours aux prix fixés il y a plus d’une année.

Un litre d’essence à la pompe coûte 1.550 francs congolais. Pour se procurer un litre de gasoil, le consommateur débourse 1.540 francs congolais.

« Nous n’avons reçu aucune instruction nous demandant d’augmenter le prix à la pompe », a indiqué un vendeur dans une station d’essence au centre-ville (Kinshasa). Selon lui, les prix peuvent être réajustés d’un moment à l’autre compte tenu des données actuelles du marché.

La veille, des rumeurs ont circulé à travers la ville, faisant état d’un éventuel réajustement de prix du carburant.

« Depuis plusieurs jours, les paramètres d’importation du carburant ont varié dans le sens de la hausse. Mais à la pompe, les prix de vente sont restés les mêmes. Sans réajustement des prix en fonction de ces paramètres, les pétroliers n’enregistrent que de pertes et manques à gagner énormes », a déclaré un économiste indépendant.

Depuis quelques temps, les opérateurs économiques du secteur pétrolier ont décidé de faire pression pour que le gouvernement statue de manière urgente sur une nouvelle structure de prix afin qu’elle fixe le prix réajusté à appliquer à la pompe.

Toutes les tentatives d’avoir la version officielle sont restées vaines. Le ministre de l’Economie nationale que nous avons tenté de joindre à plusieurs reprises, a semblé ne pas être disposé à donner de la voix.


MCN TEAM / mediacongo.net
1098 suivent la conversation
4 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Kanambe_loup - 16.02.2017 09:26

Le ministre de l'économie a besoin d'apprendre encore avant de dire quoi que ce soit. Il n'y connaît rien, absolument rien. Je souhaite que Lambert MENDE parle à sa place. Lui au moins il aura à dire, même le mensonge.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 16.02.2017 08:29

C'est injuste d'augmenter le prix à la Pompe. Le Ministre de l'Economie nous escroque pour la simple raison, il est lui même opérateur économique. Depuis le fin 2015 et 2016, le prix du baril était au plus bas de l'histoire, partout au monde il y a eu la baisse drastique du prix a la pompe à l'exception de la RDC. Il en est de même pour le prix de la carte prépayée. Quand le taux était à 920 depuis plusieurs année, la carte s'est vendée à 500 FC soit 1$ or en vrai 1$ était à 450 FC soit 50 FC de perte au detriment du consommateur. Evaluer cela pour comprendre comment on est anarquer §§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 16.02.2017 08:09

C'est injuste d'augmenter le prix à la Pompe. Le Ministre de l'Economie nous escroque pour la simple raison, il est lui même opérateur économique. Depuis le fin 2015 et 2016, le prix du baril était au plus bas de l'histoire, partout au monde il y a eu la baisse drastique du prix a la pompe à l'exception de la RDC. Il en est de même pour le prix de la carte prépayée. Quand le taux était à 920 depuis plusieurs année, la carte s'est vendée à 500 FC soit 1$ or en vrai 1$ était à 450 FC soit 50 FC de perte au detriment du consommateur. Evaluer cela pour comprendre comment on est anarquer §§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.02.2017 07:16

ICI AU CONGO ON CHERCHE A AUGMENTER LE PRIX DE CARBURANT PENDANT Q'A L'ETRANGER LE PRIX DU BARIL CHUTE,C'EST DU N'IMPORTE QUOI.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Pas de majoration du prix du carburant à la pompe, rassure le ministre de l'Economie

Economie .., Kinshasa

Kinshasa : face au désordre autour du prix de transport, l'Hôtel de ville appelé à fixer la...

Provinces .., Kinshasa

Kinshasa : la hausse de prix du carburant provoque la spéculation du coût de transport en commun

Economie .., Kinshasa

En 3 mois, le gouvernement autorise une deuxième hausse de prix du carburant à la pompe

Economie .., Kinshasa