mediacongo.net - Actualités - Echéances électorales fin décembre 2017 : Mamadou Diallo appelle les acteurs politiques à mesurer l’espoir du peuple congolais

Retour Société

Echéances électorales fin décembre 2017 : Mamadou Diallo appelle les acteurs politiques à mesurer l’espoir du peuple congolais

Echéances électorales fin décembre 2017 : Mamadou Diallo appelle les acteurs politiques à mesurer l’espoir du peuple congolais 2017-02-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/13-19/mamadou_diallo_17_0001.jpg Kinshasa-

Mamadou Diallo

La Monusco n’a aucun apport financier à donner à la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni) dans le cadre du processus électoral en cours en RDC. Elle a eu, par contre, un mandat d’appui logistique et technique, a affirmé Dr. Mamadou Diallo, Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies en charge des affaires humanitaires de la Monusco, lors d’un échange avec les Patrons de presse de Kinshasa.

Par contre, la Ceni est dans un projet d’appui au cycle électoral au Congo qui est un fonds commun qui a été signé entre la Ceni, le gouvernement du Congo et un groupe de partenaires qui ont l’habitude de soutenir financièrement les élections en RDC.Parmi  ces signataires, la Monusco n’y figure pas, a déclaré Mamadou Diallo.   

La Monusco n’a jamais fait aucune annonce de contribution, explique le Dr. Mamadou Diallo, parce que son soutien ne passe pas par ce mécanisme-là. "Je pense que ce n’est pas correct de dire que la Monusco ou les Nations Unies n'ont rien versé parce que nous ne sommes engagés en rien dans le cadre de ce financement", éclaire-t-il.

Cette précision a été donnée dans le cadre de la  poursuite des rencontres d'échanges d'informations avec les patrons d’organes de presse de Kinshasa.

Le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies en charge des affaires humanitaires de la Monusco, Dr. Mamadou Diallo, a dressé un tableau  d’évaluation de l’apport des Nations Unies dans le processus électoral en RDC. Il a épinglé, à cette rencontre du 14 février à Kinshasa, les questions liées au financement de la Révision du fichier électoral, du financement des partenaires de la Ceni, du calendrier électoral et de l’implication de l’Accord de la Saint Sylvestre signé le 31 décembre 2016 sur la tenue des élections dans le délai.

En termes d’appui logistique, quelques chiffres ont été déclinés. C’est le cas de 20 aéronefs dont 16 hélicoptères et 4 gros porteurs pour un coût total de 33,7 millions. Ces avions ont servi dans le cadre des opérations logistiques conclu entre la Monusco et la Ceni pour transporter 1.900 tonnes de matériels de Kinshasa vers les zones inaccessibles établies dans 108 lieux dans les provinces. A ce sujet, la Monusco a déjà transporté 1.800 tonnes de matériels pour la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Sur le plan technique, ajoute-t-il, elle a recruté 150 personnels techniques qui sont déployés sur l’ensemble du territoire du Congo.

S’agissant de financement du gouvernement, il y a lieu de constater que depuis le mois d’octobre, il n'y a pas de visibilité sur la part du gouvernement à verser à la Ceni selon ce qui a été arrêté. Si le financement ne suit pas correctement, la Ceni va être en difficulté pour accomplir sa délicate mission d’organiser les élections en fin décembre 2017, selon la volonté des acteurs politiques réunis à la Cenco. De ce point de vue, Dr. Mamadou Diallo a déclaré aux patrons de presse qu’il va falloir que cette échéance que le peuple Congolais porte dans son cœur et qu’il regarde avec beaucoup d’espoirs puisse se tenir. "Je pense que les acteurs politiques mesurent un peu l’ambition que le peuple place à cette date pour que les élections soient organisées en RDC".

 S’agissant du calendrier électoral, Dr. Mamadou explique que l’accord du 31 décembre est clair. Il faudra, selon lui, que la Ceni communique sur base des élections couplées, et planifie ce qui est faisable et ressortir les besoins en ressources humaine, financière et technique, en tenant compte de lois qui manquent.


La prospérité
501 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Dino 316 - 15.02.2017 12:28

Nous savons que la ceni est en train de trainer le pas càd ralentir le processus pour gagner le temps et l'argent.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

L'ONU recherche 64,5 millions de dollars pour la crise humanitaire au Kasaï

Provinces ..,

Insécurité à l’Est : avocats, médecins, journalistes, activistes des droits humains…en...

Provinces ..,

Près de 13 millions de congolais enrôlés, selon Mamadou Diallo

Société ..,

Mutinerie en Côte d'Ivoire: «Pas de risque de coup d’Etat, c’est de la boulimie», affirme...

Afrique .., Yamoussoukro, Côte d'Ivoire