mediacongo.net - Actualités - Goma : mort en martyr au festival Amani, Djoo Paluku mis en terre 
Retour Provinces

Goma : mort en martyr au festival Amani, Djoo Paluku mis en terre

Goma : mort en martyr au festival Amani, Djoo Paluku mis en terre 2017-02-13
Culture / Musique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/13-19/djoo_paluku_17_0001.jpg Goma, Nord-Kivu-

Norbert Paluku dit Djoo

Le drame a bien failli gâcher la fête. Alors que l’organisation réglait les derniers détails la veille de l’ouverture officielle de la quatrième édition du festival Amani à Goma, un de ses bénévoles est lâchement abattu par un policier dans les circonstances encore floues. La tragique nouvelle gagne la ville mais ne remet pas en cause la tenue de l’activité qui aurait réussi à réunir près de 5.000 festivaliers en 3 jours.

Après la clôture du festival intervenue hier, dimanche 12 février 2017, ce lundi matin 13 février, c’est tout Goma qui est mobilisé pour rendre hommage à la victime.

Du haut de ses 30 ans, Norbert Paluku, surnommé « Djoo » est plus qu’un fils maison. Marié et père de deux enfants, ce danseur très apprécié était co-fondateur du foyer culturel de Goma, partenaire du festival.

Mort en martyr, Djoo n’était pourtant pas la cible. Alors que le montage de la grande scène se terminait dans la nuit, un policier a usé de son arme en visant un jeune homme. Il s’appelle Ezéchiel Bandu, scout et également volontaire du festival. Selon plusieurs sources et témoins, ce dernier aurait refusé de lui céder le matelas qu’il réclamait avec insistance. Norbert Paluku aurait alors tenté de s’interposer et a été pris pour cible par le policier. Il a été tué. Touché par une balle dans l’abdomen, le scout a été immédiatement transféré à l’hôpital Heal Africa de Goma où il a été opéré dans la nuit.

Bénévole du festival, Djoo Paluku, est une figure très connue dans la ville de Goma. Co-fondateur du centre culturel, il est passé par le Conservatoire de Verviers (Belgique). Plusieurs personnalités ont assisté à ces obsèques et ont salué la mémoire d’un homme qui s’est sacrifié pour sauver son semblable.

Jean-Pierre Kayembe
L'Avenir
1262 suivent la conversation
7 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
TLK, - 16.02.2017 10:23

Je n'arrive pas a y croire ,un matela qui ne ta'appartient pas mais tu prends le luxe de tuer sans crainte ni honte,qu'ils soient tous maudites, tes enfants jusqu'a la 4eme generation. Que Dieu tout puissant use de la compassion pour la jeune veuve et les orphelins.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TLK, - 16.02.2017 10:15

Paix a ton ame ,que le tout puissant t'acceuil au milieu des saint. Le policier doit etre poursuivi pour ne pas avoir fait son role correctement.Il est vraiment tres regretable de perdre un jeune comme Djoo Paluku, qui incarne plusieurs valeurs et fait la fierte de tout un peuple.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kitsasangombi - 13.02.2017 17:02

Si Kanyama continu a tuer les innocents et voila la mme bande des inutiles qui continu a tuer les innocents Oeil pour Oeil, dent pour dent. Le policier merite aussi la mort sinon ce fleau va continuer. Fils de pute!

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis RDC - 13.02.2017 14:19

Une autre mort pour rien, il tire pour un matelas qui ne lui appartient pas, s'il a été affecté pour la garde de sécurité, il n'avait pas droit de se reposer moins encore de dormir.Il y'a 3ans un enfants de 14ans avait été abattu par le policier toujours à Goma du fait de lui refuser 2tiges de cigarette l'enfant estimant que c'est ça les bénéfices sur un paquet de cigarette... C'est pourquoi le pays était ridiculisé en Centrafrique en chassant la police congolaise dans la MINUSCA.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
QUI VIVRA VERA - 13.02.2017 12:57

QU'ON PENDE CE POLICIER! CA SERA UNE LECON POUR LES AUTRES POLICIERS

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jo Ali - 13.02.2017 12:42

DJOO, tu es un Martyr Que Dieu assiste tes enfants et ton epouse, a toi policier maldroit, tu ne pas censer faire ce dont tu as fait tu merite la mort aussi.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la voix des sans voix - 13.02.2017 12:36

jusqu'à quand vous allez continuer a tuer nos frères et sœurs? avoir l'arme en main n'est pas synonyme de posséder toute la force du monde, soyons uni pourquoi s'entre tuer? cher policier montre nous comment vous nous protéger et pas comment nous sommes des antilopes devant vous, nous ne sommes pas a la base de votre situation sociale, c'est partout dans le pays le social n'est bon. ayons l'amour entre nous

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Bolivar M’Vulu, jeune musicien congolais évoluant en Hollande

Musique ..,

Le taux de prévalence du VIH/SIDA reste plus élevé chez les jeunes en RDC

Santé .., Goma, Nord-Kivu

Festival Amani IV de l’espoir  !

Culture .., Goma

Fabregas : « Ce qui tue la musique congolaise, c’est l’état d’esprit des musiciens »

Musique .., Kinshasa