mediacongo.net - Actualités - Il y a 70 ans, Dior créait le New Look et le monde de la mode assistait à une révolution 
Retour Style et Beauté

Il y a 70 ans, Dior créait le New Look et le monde de la mode assistait à une révolution

Il y a 70 ans, Dior créait le New Look et le monde de la mode assistait à une révolution 2017-02-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/6-12/dior-1er-collection.jpg -

Le 12 février 1947, Christian Dior présentait sa première collection de haute couture et le monde de la mode assistait à une révolution. (© Dior)

« Inconnu le 12 février 1947, Christian Dior était célèbre le 13. » Par cette formule, Françoise Giroud immortalise l'extraordinaire impact de la toute première collection du couturier, présentée il y a soixante-dix ans.

Celui qui, de son propre aveu, qualifia sa première collection de « convenable » fut incontestablement surpris par le succès et le scandale qui la couronnèrent. Il faut dire que Christian Dior n'avait embrassé le métier que par un concours de circonstances.

« Je regardais les femmes, j'admirais leur silhouette, j'étais sensible à leur élégance comme tous les garçons de mon âge ; mais on m'aurait grandement étonné en me prédisant qu'un jour je serais couturier », confiait-il.

« Née avec la paix, la maison Dior fournit à l'après-guerre sa silhouette »

Christian Dior dans ses ateliers en 1957

Ruiné par la faillite de sa galerie d'art, Dior s'endette auprès de ses amis. C'est alors que, hébergé chez un ami dessinateur de mode, il a l'idée de l'imiter pour rembourser son dû. En présentant sa toute première collection de haute couture, l'ambition n'est donc pas d'enclencher une révolte du chiffon, mais de se remettre à flot en donnant naissance à une « petite maison très fermée, avec des ateliers peu nombreux à l'intention d'une clientèle de femmes vraiment élégantes ».

Pourtant, dans les salons fraîchement peints de gris du 30, avenue Montaigne, le petit monde de la mode qui s'était réuni en cette froide matinée d'hiver assiste à une véritable révolution. Carmel Snow, alors toute-puissante rédactrice en chef du Harper's Bazaar, la baptisera « New Look ».

Restaurer « l'art de plaire »

La première jupe crayon fut dessinée par Christian Dior pour sa collection de 1954 (© Dior)

Son coup de maître ? Avoir sculpté une silhouette gracieuse, opulente et féminine au sortir d'une époque de guerre, d'uniformes et de privations. « Je dessinais des femmes fleurs, épaules douces, bustes épanouis, tailles fines comme des lianes et jupes larges comme corolles », explique le couturier dans l'aide-mémoire – sorte de communiqué de presse avant l'heure – qu'il a la bonne idée d'éditer pour présenter son travail.

Comme le souligne l'historien de mode et auteur de l'ouvrage Dior par Christian Dior Olivier Saillard, « Dior pensait présenter une collection prudente, mais l'opulence retrouvée des formes, l'utilisation des tissus en volumes généreux, les longueurs étendues des jupes et des robes après ces années de privation choquèrent ».

En maître à rêver, il imagine des vêtements qui subliment les courbes, prônent l'exubérance et l'érotisme pour restaurer « l'art de plaire ».

Tailleur Bar et jupe Corolle

La silhouette en forme de sablier du tailleur « Bar » est devenue le symbole du New Look de Dior (© Association Willy Maywald/ADAGP, Paris 2017)

De tous les modèles qui composent le défilé le tailleur Bar assorti de sa jupe Corolle occupe une place à part. Pour faire éclore cette jupe pétale, composée de petits plis noirs et rapprochés, le couturier utilise quatorze mètres de tissu, là où, habituellement, trois mètres suffisent.

Du côté des matières, fini, les jerseys et les mousselines qui plaisaient tant durant les années 30, place aux lainages secs et aux satins duchesses appréciés pour leur maintien. La veste Bar – pierre angulaire du style Dior dont Pierre Cardin, alors premier de l'atelier, fut l'un des ouvriers – est également un vêtement construit, complexe et luxueux. D'apparence austère, la veste ajustée à la taille, inspirée par le rituel du cocktail de cinq heures, épouse le corps dans une modernité toujours incontestée.

Au lendemain du défilé, le New Look traverse l'Atlantique, se popularise à l'échelle mondiale et rend à Paris sa place de capitale mondiale de la mode. « Dior a gagné la guerre pour la France », conclut l'International Herald Tribune.

Christian Dior invente le syle "New Look"  (Vidéo)



Constance Assor
Le Point / MCN, via mediacongo.net
520 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Les cosmétiques pour bébés nocifs pour leur santé
left
ARTICLE Précédent : Tatouage des sourcils: ce qu'il faut savoir avant de se lancer
AUTOUR DU SUJET

Les 11 nouveautés de parfum féminin du début de saison

Style et Beauté ..,