mediacongo.net - Actualités - Le gouverneur Paluku : "Le Festival Amani est l'occasion pour nous de vendre notre image autrement" 
Retour Culture

Le gouverneur Paluku : "Le Festival Amani est l'occasion pour nous de vendre notre image autrement"

Le gouverneur Paluku : "Le Festival Amani est l'occasion pour nous de vendre notre image autrement" 2017-02-10
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/6-12/festival_amani_paluku_julien_17_0001.jpg Goma, Nord-Kivu-

A Goma, chef-lieu du Nord Kivu, ce vendredi 10 février, le Festival Amani ouvre ses portes. Trois jours de musique et de danse pour la paix.

Pour montrer l'importance de ce festival international qui est à sa 4ème édition avec Jean Goubald, Fabregas, Sauti Sol comme têtes d'affiche, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, est passé devant les journalistes. Il évoque ici l'impact qu'a le festival Amani sur sa province : "Le Nord-Kivu a fait parler de lui beaucoup plus en termes des violences, morts et guerres. Mais avec le Festival Amani, 36 mille personnes se retrouvent ensemble, 40 médias pour la couverture, les jeunes rassemblés pour un apprentissage dans l'entrepreneuriat. C'est à dire au-delà des recrutements dont ils ont toujours été victimes dans les groupes armés, le festival va leur apprendre des métiers qui vont leur rapporter.

Donc le Festival Amani offre à la province du Nord-Kivu une autre image en mettant en avant les atouts que nous disposons en termes culturels, touristiques. Imaginez-vous que les enfants du Burundi, du Rwanda, de la Tanzanie, de l'Ouganda, de la RDC vont rentrer chez eux en disant qu'il est possible de vivre au Nord-Kivu. Et mettre de côté les messages qui circulent sur le réseaux sociaux que chaque nuit le sang coule".

Puis de poursuivre : « Même aux États-Unis, en France... partout il y a des morts mais jamais ces pays font l'objet d'autant de situations sur les réseaux sociaux. Mais ici chez nous, il suffit qu'il y ait un ou deux morts pour qu'il y ait des injures à l'endroit des militaires et policiers. C'est pourquoi, le festival Amani est une occasion pour nous de vendre notre image autrement. Je salue le courage d'Éric de Lamotte qui participe à cette vente d'une autre image de la province du Nord-Kivu. C'est triste que les habitants du Nord-Kivu et de la RDC détruisent l'image de Nord-Kivu comme s'ils auront un autre pays ou une province“.

Notez que ce Festival Amani qui se déroule à Goma du 10 au 12 février, réserve aussi un volet important à l'entrepreneuriat des jeunes depuis sa dernière édition où 10 projets des jeunes obtiennent des bourses à hauteur de 1000$.


MCN TEAM / mediacongo.net
411 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
BUAGNYA - 10.02.2017 20:58

pour la paix de qui? vous dansez! c'est malheur pour ce pays,il y a des morts chaque jour et de viols chaque jour,ceux qui ont perdu les leurs ne reviendront plus et vous fêtez et dansez pour leur donner la paix c'est le monde envers? vous voyez comment ce pays sera divisé en nous amenant de distractions pour nous faire dormir.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ananie - 10.02.2017 20:42

Je me demande ce que pense la famille de feu Norbert Paluku par rapport a ce discours apres une perte de vie inutile pour ce festival. Quel entreprenariat? Pauvre autorite, on dirait vous vivez hors de ce pays. C'est quelques fois intelligent de se taire quand on n'a pas a dire

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !
AUTOUR DU SUJET

Nord-Kivu/Impôts : lancement du système de gouvernance électronique « E-Gov »

Sur le net .., Goma, Nord-Kivu

Les questions sécuritaires et politiques du Nord-Kivu examinées par des experts militaires de...

Provinces .., Goma, Nord-Kivu

Nord-Kivu : les Maï-Maï « Corps du Christ » privés de leur chef historique

Provinces .., Butembo, Nord-Kivu