mediacongo.net - Actualités - Une plainte déposée en France pour la disparition forcée de deux Français en RDC

Retour Société

Une plainte déposée en France pour la disparition forcée de deux Français en RDC

Une plainte déposée en France pour la disparition forcée de deux Français en RDC 2017-01-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/9-15/boyenga_bofala_16_003.jpg Kinshasa-

Frédéric Boyenga Bofala, président du parti d'opposition Unir-MN

Frédéric Boyenga Bofala, président du parti d'opposition Unir-MN et son accompagnateur Pablo Diumbu Ndjeka, deux Français d'origine congolaise, ont disparu le 17 novembre à Kinshasa après avoir été arrêtés à leur hôtel.

Le parti Unir assure que tous les deux avaient été invités par le ministre de l'Intérieur congolais pour participer à des discussions politiques. Près de deux mois plus tard, l'avocat de l'un des deux Français a décidé de porter plainte en France.

Une plainte contre X pour dispariton forcée, arrestation, enlèvement et détention arbiraire a été déposée mercredi 11 janvier auprès du procureur d'Amiens.

Pour Maître Stéphane Diboundjé, l'avocat de Pablo Diumbu Ndjeka, l'attente a assez duré. « Cela fait deux mois que les deux ressortissants français, et notamment mon client, ont disparu à Kinshasa. On a saisi le président de la République française, M. François Hollande, directement. On a saisi le ministre des Affaires étrangères, M. Jean-Marc Ayrault, ainsi que l'ambassade de France à Kinshasa.

On sait qu'il faut dans un premier temps saisir la voix diplomatique, c'est ce que nous avons fait. On leur a laissé le temps de régler la situation. Maintenant, il faut que la justice puisse se prononcer parce que je considère qu'il s'agit d'une disparition forcée, un crime pénal passible de la réclusion criminelle à perpétuité. Donc il temps que le procureur de la République puisse si possible ouvrir une information judiciaire pour que l'on puisse connaitre la vérité sur le sort de ces deux ressortissants français. »


RFI / MCN
1377 suivent la conversation
6 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Denis - 12.01.2017 13:50

Ca fait sourire...un pays sans loi ni foi...Tous des aventuriers...Des congolais vivant a l'etranger se créent de partis politiques pour survivre et de l'autre un pouvoir prédateur fonctionnant completement en déhors de toute loi

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 12.01.2017 07:11

Comment ces deux français devraient participer aux discussions des congolais? Vous politiciens, vous vous foutez de nous, vous avez combien de nationalités ???

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bonso - 12.01.2017 07:07

Boshab, le problème n'est pas d'avoir la double nationalité, mais le problème c'est l’enlèvement des personnes qui inquiete

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
svp invitez edem kodjo pour qu'il voie comment le deuxième et vrai dialogue entre congolais se déroule. - 12.01.2017 06:46

Beaucoup de nos politiciens de la majorité présidentielle détiennent une double nationalité y compris Samy Badibanga.ce qu'il faut dénoncer ici c'est le fait d'enlever des personnes pour des raisons politiques. La boshab en était spécialiste sans oublier les pratiques l'envoutement qu'il continue à exercer sur Kabila. D'ailleurs lors de la dernière réunion de l'amp mova sakanyi a failli le rosser n'eu été sa fuite car mova avait déjà enlevé sa veste.il faut que la population sache que sa souffrance actuelle que nous avons est le d'avoir eu comme président , Kabila qui,au départ ne connaissait rien de la politique ni de la gestion et s'est vu envahi par des mobutistes...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Boshab - 12.01.2017 06:10

comment un Français peut-il être président d'un parti politique congolais?Hors nous savons que la nationalité congolaise est une et elle ne peut être détenue avec une autre.sur ce je pense que les deux Messieurs sont passibles d'une peine d'emprisonnement pour faux et usages des faux

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CRBK - 11.01.2017 22:51

Il faut poursuivre tous les tueurs des congolais et qu'ils répondent de leurs actes devant les juridictions compétentes

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Espagne: José Mourinho visé par une plainte du parquet pour fraude fiscale

Sport ..,

Moïse Katumbi porte plainte contre la RDC devant l'ONU

Politique ..,

Événements 19 et 20 septembre 2016 : Moïse Moni Della porte plainte contre Kabila

Politique .., Kinshasa

RDC : une plainte déposée contre le Président Joseph Kabila à la CPI

Politique ..,