mediacongo.net - Actualités - RDC: l'affaire des minerais bruts de l'ex-Katanga s'enlise 
Retour Provinces

RDC: l'affaire des minerais bruts de l'ex-Katanga s'enlise

RDC: l'affaire des minerais bruts de l'ex-Katanga s'enlise 2017-01-11
Economie
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/9-15/camion_mine_lubumbashi_17_002.jpg -

Un camion dans une mine de Lubumbashi, au sud-est de la RDC (février 2014).

Début janvier 2016, vingt-deux camions avaient été saisis avec des minerais bruts au poste frontière de Kasumbalesa, en partance vers l'Afrique du Sud. Des responsables du centre d'évaluation avaient évalué la cargaison à plusieurs millions de dollars. Des fortes amendes de l'ordre de plus de trente millions de dollars avaient été imposées aux coupables.

Une année après, qu'en est-il de cette affaire ?

Les témoins ont peur, l'affaire s'enlise, le minerai saisi a été volé. Et certaines personnes parmi celles qui avaient été impliquées dans cette affaire sont libres. Bien que reconnus coupables et condamnés, ces gens parmi lesquels se trouvent des membres des services de sécurité n'ont pas eu à purger la totalité de leurs peines.

Au centre d'expertise des matières précieuses, à Kinshasa, on se plaint du manque à gagner : la vente aux enchères des produits saisis n'a pas encore eu lieu que des sources dénoncent le vol au jour le jour du minerai consigné dans les installations de la Gécamines à Lubumbashi. Et les agents à la frontière qui avaient dénoncé la fraude estiment que leur vie est désormais en danger et aucune prime ne leur a été allouée.

C'est en effet début janvier 2016 que 22 camions chargés de minerais, environ 12 tonnes, avaient été saisis à Kasumbalesa, à la frontière avec la Zambie. En provenance de la province du Lualaba (ex-Katanga), la cargaison était couverte par des documents officiels délivrés par les services des mines. Mais, avant de passer de l'autre côté de la frontière, un agent trop curieux découvre que c'est du minerai brut qui allait être exporté. Ce qui est interdit par la loi.

Contacté au téléphone, Pascal Nyembo, responsable du centre d'expertise des matières précieuses, a annoncé l'envoi imminent sur place d'une équipe pour s'enquérir de cette situation qui, selon lui, fait perdre à l'Etat congolais d'importantes sommes d'argent et risque de démobiliser les agents consciencieux.


RFI / MCN
1714 suivent la conversation
7 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Doka - 12.01.2017 11:26

Ces minérais proviennent des carrières du fonds de l'avenue Munua, les bennes dévient par météo 1 vers la cité Karavia; c'est pour les intouchables; Mr Zoé et sa Maman. Ils peuvent amasser des montagnes des dollars mais ça ne leur procurera que la mort

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis Franck Diongo/MLP - 12.01.2017 10:24

Le Procureur Général de la République Floribert ,si c'était le Dossier de Moïse Katumbi,Jean Claude Muyambu,Frank Diongo,etc.Tu n'allais pas traîner pour agir avec empressement,ça c'est la richesse du Pays volée par votre régime,qu'est ce que tu fais?Tu te dis Pasteur,tu fermes les yeux,tu seras jugé sévèrement.Malheureux es-tu.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 12.01.2017 09:07

Ha, ha aucun procureur n'a entendu ça sauf s'il sagit d'arrêter les opposants dommage et plus dommage pour des professeurs d'université en droit qui s'agenouent devant les politiciens sans âme ni conscience avec leur toge Que faire pour le congo?? Il faut que ça change

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eddy - 12.01.2017 09:03

Vous envoyez des minerais bruts vers les industries Sud-Africaines pour creer de l'emploi et de la valeur ajoutee qui profite a la republique Sud-Africaine! Apres ils vont maltraiter vos ressortissants disant qu'ils volent leur travail! Quelle stupidite!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anselme - 12.01.2017 08:25

KAKA BOYE!Et puis on prétend aimer le pays et croire les autres sont contre ce pays que vous les soit disant MUMUMBISTES vous gérer! Même avec MOBUTU, ce n'était pas comme ça!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CRBK - 11.01.2017 22:48

La corruption et le vol, des maux qui gangrènent l'économie congolaise et qui caractérisent les dirigeants congolais

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KANGOUROU - 11.01.2017 22:14

COMMENT PEUT-IL EN ÊTRE DANS CE PAYS OU QUELQU'UN DIT QUE LES PORTES DES PRISONS DU PAYS SERONT OUVERTES POUR ACCEUILLIR TOUT VOLEUR OR À CE JOUR,RIEN N'A ÉTÉ FAIT DANS CE SENS;ON ASSISTE À UNE IMPUNITÉ INCROYABLE.EN EFFET QUI A SANCTIONNÉ CEUX QUI ONT DETOURNÉ L'ARGENT DE LA SNEL,AU CONTRAIRE ILS ONT ÉTÉ PROMU QUI VICE-PREMIER MINISTRE,QUI MINISTRE,QUI D'AUTRE DIRECTEUR TECHNIQUE,ETC.ALORS MINERAI OU AUTRES SUBSTANCES PRECIEUSES,LE TRAITEMENT RESTE LE MÊME:IMPUNITÉ SOUS LA BENEDICTION DES CHEFS QUI AU PASSAGE SE SERVENT GRASSEMENT.VIVEMENT L'ALTERNANCE EN DEC.2017

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma