mediacongo.net - Actualités - Dédoublement de Filimbi : des activistes accusent deux ministres 
Retour Société

Dédoublement de Filimbi : des activistes accusent deux ministres

Dédoublement de Filimbi : des activistes accusent deux ministres 2017-01-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/1_8/filimbi_activiste_17_003.jpg Kinshasa-

Deux membres du gouvernement, Félix Kabange Numbi et Joseph Kokonyangi, respectivement ministre des Affaires foncières et celui de l’urbanisme et Habitat, sont accusés d’activisme pour discréditer le mouvement citoyen Filimbi aux yeux de l’opinion.

Au cours d’une conférence de presse organisée à Kinshasa/Gombe, le lundi 9 janvier 2017, des membres de cette organisation ont soutenu que ces deux personnalités dilapident l’argent du contribuable congolais en tentant de soudoyer des jeunes, y compris des militants du Collectif Filimbi, pour les convaincre d’adhérer à leur manœuvre méprisable. « Nous informons l’opinion tant nationale qu’internationale que tout militant impliqué dans cette supercherie ne fait plus partie du Collectif et qu’une plainte contre les deux ministres sera déposée incessamment pour les menaces de mort qu’ils ont proférées contre Joseph Alindi, un militant du Collectif dont le témoignage a récemment été rendu public », a martelé Jean de Dieu Kilima, membre de Filimbi.

Aussi, le Collectif Filimbi est monté au créneau en annonçant ne pas être concerné par les assises du 1er Congrès des mouvements citoyens dont l’ouverture est annoncée ce mardi 10 janvier 2017 au centre Béthanie à Gombe. « Nous savons que les organisateurs de cette rencontre de s’activer pour usurper notre label dans ce forum », a indiqué Jean de Dieu Kilima.
 
 Au sujet de l’accord de la St Sylvestre, le Collectif a tenu à féliciter la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) pour son implication et son engagement en faveur de la paix, à travers l’organisation d’un Dialogue qui a abouti à la signature dudit accord politique. Toutefois, il regrette fortement que cet accord autorise le Chef de l’Etat à rester au pouvoir en violation de la Constitution et de la volonté du peuple congolais qui semble de nouveau pris en otage par les intérêts politiques. « La classe politique tout entière vient de légitimer un putsch constitutionnel… », ont-ils fait savoir, avant de déplorer l’indifférence à l’égard des prisonniers politiques et d’opinions.

 Dans le lot de personnes toujours aux arrêts, Filimbi cite son chargé de mobilisation et du déploiement, Carbone Beni wa Beya, ainsi que trois autres jeunes activistes du mouvement « Compte à rebours » (Chris Shematsi, John Ngandu et Samuel Bosasele), tous interpellés depuis le 13 décembre 2016 devant le siège de la CENCO.


MCN TEAM / mediacongo.net
1651 suivent la conversation
8 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Albert Ilunga - 10.01.2017 14:37

Anonyme de 11:47, Oui Kabila partira mais le Congo restera aux patriotes Congolais et non aux marionnettes du genre Filimbi et Lucha. Bien compris?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis RDC - 10.01.2017 12:22

fILIMBI SANS YVES MAKWAMBALA c'est un faut trick, Kabila a essayé avec Lucha Mais ça n'avait pas marché. Filimbi fait la honte de la jeunesse congolaise.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 10.01.2017 11:49

Nos politiques sont tellement diabolique qu'ils n'allaient pas laisser ces mouvements citoyens évolués tranquillement. Mais leur plan diabolique ne marchera pas.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 10.01.2017 11:47

Albert Ilunga, honte à toi, tu sais très bien que ton patron Kabila n'as pas voulu de l'élection présidentielle en 2016, pour la simple raison que celle-ci, ne lui permettait pas de se représenter. Tous les prétextes que vous évoquiez n'ont convaincu personne pas plus que l'arrêt de la cour Kabilationnelle (constitutionnelle) qui n'est qu'une supercherie préparée par la haute sphère de Kingakati où tout se décide.Le Filimbi et Le Lucha sont des mouvements patriotiques qui luttent pour la démocratie et le respect de la constitution. Vouloir ou pas Kabila partira, de gré ou de force alors Ilunga Albert, arrêtes tes illusions, car il y a un temps pour tout et un temps pour...

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 10.01.2017 11:26

Ce commentaire a été supprimé (atteinte à la personne)

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kanambe_loup - 10.01.2017 11:07

Ce sont les manières de MBUTWILE.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Albert Ilunga - 10.01.2017 11:01

Filimbi est un mouvement illégal, illégitime et subversif comme le terrorisme. D'où viennent l'argent qui vous permettent d'organiser des manifestations? C'est des certains milieux financiers occidentaux bien connus hostiles au régime en place à cause des minerais de l'Est. Les esprits éveillés ont toutes les informations sur qui vous financent, et ne croyez pas que les congolais sont aveugles. La classe politique n'a ps violé la constitution en laissant l'actuel chef de l'Etat en place après 19 décembre, elle n'a fait que respecter celle-ci et l'arrêt de la Cour constitutionnelle sur la question.

Non 17
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mbecil No Nyama - 10.01.2017 10:29

Vraiment kokonyange (garde-boeuf en swahili de Kisangani), c'est tout ce que tu sais faire? Towolola yeooo Hiiiii hooooo haaaaaa! Kabange Numbi, protocole de l'hôpital du cinquantenaire, après la baffe que les indiens t'ont infligé là-bas, c'est à ça que tu te reconvertis? Towolola yeoooo Hiiiii Hoooooo Haaaaaaa!

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Dédoublement des partis politiques : tension récurrente entre militants des ailes dissidentes...

Politique .., Kinshasa