mediacongo.net - Actualités - CAN Gabon 2017 : des analystes congolais optimistes pour le succès des Léopards ! 
Retour Sport

CAN Gabon 2017 : des analystes congolais optimistes pour le succès des Léopards !

CAN Gabon 2017 : des analystes congolais optimistes pour le succès des Léopards ! 2017-01-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/1_8/analystes_sportifs_rdc_17_003.jpg Kinshasa-

A 7 jours de la CAN Total Gabon 2017, les Congolais de Kinshasa sont entre espoir et désespoir. La toute dernière rencontre amicale des Léopards perdue face aux Camerounais a plongé dans un émoi le pays de Lumumba.

 Dickson Yala (journaliste et consultant en communication), Caniche Mukongo (Journaliste commentateur à Radio Okapi) et Michel Tobo (Journaliste commentateur à Univers FM), tous analystes sportifs, donnent leurs avis à la rédaction Sport de MCNTeam sur le match Cameroun-RDC, la liste de 23 sélectionnés de Florent Ibenge et les chances de Léopards dans son groupe dit de la mort.

Face au Cameroun :

Dickson Yala : "C'était pour moi un match qui me rappelait l'histoire de la RDC football depuis que Florent Ibenge est à la tête. Ça n'a jamais marché pour les Léopards en matière de rencontres amicales avant une compétition. En général, c'était un match de préparation tout d'abord où l'entraîneur n'est pas obligé de mettre en place tous ses plans tactiques surtout qu'il intervient quelques jours avant celui contre le Maroc en compétition officielle. Un match de préparation cache beaucoup de choses. Dans une rencontre amicale, un entraîneur a la possibilité de faire ce qu'il veut. Tester des joueurs, des dispositions tactiques...

Caniche Mukongo : "Certes, nous avons perdu le match, mais ça ne doit pas être un objet de démotivation pour le Congo".

Michel Tobo : "Difficile de juger une équipe qui va en compétition en une seule rencontre. Si vous regardez les onze de départ de Florent Ibenge, ils ne sont jamais habitués à jouer ensemble. C'est pourquoi, il y a eu des erreurs d'approximation et de tactiques que nous avons constatées sur terrain. Mais c'est quand même une équipe qui a des qualités".

La liste de 23 sélectionnés d’Ibenge ?

Michel Tobo : "Si je regarde la liste d’Ibenge, Ricky Tulengi avait 45% de chance d'y figurer. Mais il y a eu Mubele et lui, les joueurs de couloir. J'ai eu Florent Ibenge en interview, il a affirmé que pour lui la qualité première d'un joueur reste la polyvalence. A le juger sur le match contre le Cameroun, c'est un mauvais choix".

Dickson Yala : « L'équipe nationale est le creuset de meilleurs joueurs du moment et qui obéissent à la philosophie de l'entraîneur. Donc, si vous n'êtes pas dans les deux principes, vous sautez automatiquement. L'entraîneur a le choix sur ses pions par rapport à sa vision. C'est à nous de revoir les choses : un joueur comme Ricky Tulengi n'est pas retenu dans l'équipe nationale, cela ne veut pas dire qu'il est mauvais. Cela ne veut non plus dire que ceux qui sont restés sont meilleurs que lui. C'est une question de philosophie. Mais ça reste toujours un regret de voir un garçon qui a beaucoup progressé comme Ricky Tulengi être recalé. C'est le même cas avec Christian Luyindama. Ça répond à la responsabilité de l'entraîneur et de sa philosophie".

Caniche Mukongo : "Seul l'entraîneur sait qui répond à ses critères. Les joueurs qui viennent du championnat national sont performants bien qu'ils n'ont pas joué beaucoup de matches. Mais certains qui viennent d'Europe n'étaient pas titulaires. Mon plus grand souhait est qu'on garde la même ossature qui fait la campagne qualitative à la coupe d'Afrique et du monde. Même si l'on sait que Bolasie ne sera pas présent".

Ibenge doit aussi penser à écarter certains "vieux" qui n'arrivent plus à convaincre pour donner la chance aux nouveaux venus. N'oubliez pas que les regards du monde sont braqués sur la RDC. Nous sommes parmi les favoris, il n'y a pas que nous qui en parlons, même les techniciens des autres pays l'évoquent. Alors nous devons faire très attention, nous sommes la cible".

Les chances de la RDC devant le Maroc, la Côte d'Ivoire et le Togo ?

Caniche Mukonkole : "Le Maroc, grande nation de football avec Renard comme entraîneur, deux fois champions d'Afrique ; le Togo avec Claude le Roy ; la Côte d'Ivoire, championne d'Afrique tenante du titre, personnellement, personne ne me fait peur. Ma RDC peut se battre, comme elle peut perdre. Si l'on met du sérieux, l'on peut remporter. Si La Zambie l'a remporté avec Kalaba, Sunzu qui jouent à Mazembe, pourquoi pas nous ? ».

Dickson Yala : "Un groupe dangereux. Il y a trois anciens champions d'Afrique : la RDC, la Côte d'Ivoire et le Maroc. Les Eperviers du Togo sont en train de ressusciter leur football avec la présence de Claude le Roy. Ce dernier est un connaisseur du foot africain, un vieux sélectionneur capable de vous jouer des tours. Ça sera des matches des générations d'entraîneurs différents. Lui qui a déjà travaillé avec Claude le Roy ; Hervé Renard, en dix ans, a ramassé deux coupes d'Afrique. Florent Ibenge n'en a pas encore. Il l'a perdu en 2015 avec le même Hervé Renard. On est en face des adversaires qui se connaissent. La surprise peut paraître du Togo. Mais ça reste une compétition difficile où chaque match va compter. C'est vrai que notre objectif est d'être champion d'Afrique, mais nous ne passerons pas de moments difficiles".

Michel Tobo : "Je pense que les chances congolaises sont intactes. J'ai personnellement suivi l'évolution de trois autres pays, ils se préparent correctement et à voir leurs listes de 23, les Léopards n'ont pas à rougir. Le Togo nous revient dans la collection, à part peut être Adebayor, qui est aussi sans club avec un esprit revanchard. J'ai suivi Togo-Djibouti, bien qu'il a fait quatre passes décisives, mais il manque des repères. Quand je vois le Maroc, une équipe avec des joueurs de qualité qui jouent presque dans tous les grands championnats. Il y a aussi des joueurs non connus, mais avec une efficacité importante. Pour la Côte d'Ivoire, là, il n'y a pas match. Malgré tout cela, avec l'effectif dont dispose Florent Ibenge, je crois bien qu'on peut faire une figure. Il faudra simplement corriger certaines erreurs sur le plan tactique".


MCN TEAM / mediacongo.net
2863 suivent la conversation
4 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
sanction - 10.01.2017 14:21

Souvent, ns ns matchons avec tous nos adversaires, donc ns ne pouvons pas être ignorants mais ns devons avoir méfiance contre eux. Ns ns connaissons très bien pcq'il n'y a aucune équipe que ns ne connaissons pas. Ns sommes et ns resterons tjrs près de nos 11 nationaux.Que Dieu Tout Puissant soit tjr les bénisse pour que ns fassions des bons résultats et, au besoin, aller le plus loin possible tout au long de cette compétition. Bonne chance à nos ambassadeurs. Rdv le soir du 07/02/2017.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
sanction - 10.01.2017 14:15

Dans une compétition qui a 16 meilleures dernières meilleures équipes (Nation) d'Afrique qui vont se rencontrer pour qu'au finish, qu'il y ai une seule meilleure équipe d'Afrique (Nation), ns ne pouvons en aucun cas, minimiser un adversaire pcq ns jouerons tous le plus haut niveau d'Afrique. La différence se fera par rapport aux qualité des acteurs sur terrain qui vont ns démontrer leur professionnalisme en faisant des bons résultats pour ns émerveiller.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
opposanteterneldesIndividus en RDC - 10.01.2017 09:10

Mokako TSoaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!!! les guerriers de BUDJA/BUMBA a l’Equateur vous accompagnent jusqu’au 05 fevrier 2017, les gars!!!! Tsoaaaaaaaaaaaaaaaa. kimia ezali

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ANONYME - 10.01.2017 05:55

Toute la rdc, prions pour notre équipe, rien ne peut se réaliser sans Dieu, la bible dit: C'est ne pas au plus fort qu'appartient la bataille, ni au plus rapide la course car les événements imprévus arrivent à tous. Tous ces orgueilleux ivoiriens ,Hervet Renard, Maroc...on peut les humilier avec Dieu en appui, souvenez-vous de la victoire de David sur Goliath.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Foot-transfert : Bruno Bla et Gladys Bokese s’engagent avec Shark XI FC
left
ARTICLE Précédent : Linafoot : Dcmp se débarrasse difficilement du SC Rojolu