mediacongo.net - Actualités - Kikwit : trois présumés criminels présentés à la presse 
Retour Provinces

Kikwit : trois présumés criminels présentés à la presse

Kikwit : trois présumés criminels présentés à la presse 2017-01-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/9-15/criminels_17_0001.jpg Kikwit, Kwilu-

Les trois présumés criminels présentés à la presse

Sous la direction du général Dieudonné Mutupeke, la 11ème Région militaire, dans l’ex-Bandundu, vient de présenter à la presse trois présumés criminels arrêtés par les éléments de cette entité sécuritaire. Selon le Chef d’Etat-major de la 11ème Région, le Colonel Kandol Athanase Dieudonné, qui a parlé au nom du général, ces trois présumés coupables sont impliquésdans un dossier de vol d’un véhicule. Le forfait était commis en décembre dernier à Kinshasa Gombe. Destination Kikwit et Tshikapa. Le chef de fil de ce groupe, Paul Ekanga, est un agent d’un service de gardiennage ‘’Tigre Force’’ de Kinshasa. 

«Ekang Paul que vous voyez était affecté chez Fabrice Mulangu pour assurer la sécurité de la maison. Fabrice Mulangu avait voyagé la 18 décembre dernier en Afrique du Sud. En son absence, Ekanga Paul a d’abord volé une première voiture de son patron et est allé cogner celle de la police. La police a confisqué la voiture. Mécontent, Ekanga est allé prendre la deuxième voiture ‘’Prado’’ de son patron. Il a engagé un chauffeur et pris un autre monsieur qui avait une carte d’un responsable de l’armée pour faciliter le passage au niveau des barrières sur la route lors de leur voyage sur Kikwit et Tshikapa pour vendre le véhicule. C’est ainsi qu’ils ont été arrêtés dans un bar en train de menacer d’autres personnes. La voiture que vous voyez, nous la remettons à qui de droit sans exigence. Pour la suite, la justice fera son travail», raconte le chef d’Etat-major à la presse.

Il a ajouté que cette arrestation entre dans le cadre de l’oppération ‘’MbitaBango 3 silencieux’’ lancée depuis le 7 décembre 2016 par le général Mutupekepour traquer les bandits et criminels. En 2016, dit-il, cinq véhicules volés ont été récupérés et remis à leurs propriétaires sans exigence.

Interrogé à ce sujet, Ekanga Paul, chef de fil, a répondu en ces termes : «Si j’avais quitté Kinshasa pour Kikwit avec les amis, c’est puisque je me sentais en insécurité. Mon patron Fabrice Mulangu avait voyagé le 18 décembre dernier. L y a eu  quatre personnes à bord d’un véhicule noir qui sont venus me tabasser dans la parcelle du patron et confisqué 50 dollars. J’ai eu peur car ils pouvaient me tuer. Je ne suis pas parvenu à informer notre inspecteur. Le 21 décembre j’ai eu ce véhicule et j’ai associé un chauffeur et un autre client pour Kikwit et Tshikapa. Mais nous ne voulions pas vende le véhicule».

De son côté, Jean Lumamba, inspecteur à ‘’Tigre Force’’, accompagné du grand-frère du propriétaire de véhicule,s’est dit d’apprendre que le véhicule s’est retrouvé à Kikwit : «Ce qui nous impressionne c’est le fait que nous n’étions pas au courant  de cette situation lorsque ça se produisait. Surpris d’apprendre que le véhicule s’est retrouvé à Kikwit. Ekanga Paul est notre agent. Nous l’avions formé pendant trois mois comme les autres que nous affectons dans des sites (boutiques, magasins, résidences etc.). Nous sommes déçus par le comportement de notre agent. Nous remercions de tout cœur le général Mutupeke et son équipe pour le grand travail que l’équipe  abat. La 11ème Région militaire ne nous a rien exigé pour reprendre ce véhicule».

«Lorsque nous arrivons à la fin de l’année, notre haute hiérarchie nous demande de renforcer la sécurité pour que la population pisse festoyer dans la quiétude. Le commandant de la 11ème région militaire a déjà mis en place une famille de sécurité pour que rien de mauvais ne puisse arriver à la population», a fait avoir le capitaine Joseph Akufa Lobi, chef de bureau de renseignement militaire de la  11ème Région lors de la cérémonie.

En dernier essor, lorsque lui-même le général a reçu la délégation de la société ‘’Tigre Force’’ et de la famille Mulungu, il a conclu : «L’armée est là pour  sécuriser la population et ses biens. Lorsque nous ramassons un voleur, nous devons l’arrêter, recupérer l’objet volé, puis le remettre au propriétaire sans exigence».

Badylon Kawanda Bakiman (Correspondant à Kikwit)
mediacongo.net
266 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Evangéliste Robert KIKIDI - 10.01.2017 13:36

Félicitation aux FARDC.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Comment les cybercriminels utilisent LinkedIn pour piéger les entreprises

Sur le net ..,

31 criminels présumés présentés lors d'une parade à Kinshasa

Société .., Kinshasa

Afrique centrale: Interpol s’engage à former les policiers contre le terrorisme

Société .., Kinshasa