mediacongo.net - Actualités - Recours à la médecine traditionnelle pour résoudre le problème de l’asthme

Retour Santé

Recours à la médecine traditionnelle pour résoudre le problème de l’asthme

Recours à la médecine traditionnelle pour résoudre le problème de l’asthme 2017-01-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/1_8/tradipraticienne_medecine_17_0001.jpg Kinshasa-

Le recours à la médecine traditionnelle se révèle comme un aspect important, parmi tant d’autres, pour résoudre le  problème de l’asthme selon les conclusions d’une étude menée conjointement par la Faculté des Sciences, l’Université Officielle de Bukavu (R.D. Congo) et l’Université de Kisangani (R.D. Congo).

L’étude ethnobotanique menée dans la ville de Kisangani et ses environs sur les plantes utilisées dans le traitement de l’Asthme relève 49 espèces végétales. La décoction est le mode de préparation de remèdes le plus employée avec 27espèces (soit 55%). La voie buccale constitue le mode d’admission le plus utilisé avec 33 espèces (soit 67%).

 Parmi les organes des plantes, les feuilles sont les plus utilisées avec 22 espèces (soit 45%). La maladie est très fréquente à Kisangani, le cas les plus remarqué est surtout l’asthme cardiaque. La source note que la plupart des  patients négligent le début de la maladie et les symptômes sont difficiles à observer d’emblée même par les spécialises. Les chercheurs soutiennent que les différentes formes de la maladie sont soit causées par les effets héréditaires ou même environnementaux.

Selon POUSSET l’un des chercheurs, la médecine traditionnelle se justifie en particulier dans le traitement de nombreuses infections que la médecine moderne ne maîtrise pas encore et montre que des nombreuses plantes utilisées telles qu’elles, sont aussi efficaces que les médicaments importés par l’Afrique.

De ce fait, soutient-il, «  nous avions voulu chercher une solution sur le traitement de l’asthme, maladie pulmonaire d’essoufflement, caractérisée par une difficulté à aspirer l’air inspiré qui survient souvent par une crise. La mortalité peut intervenir vite. Aussi d’autres infections (tuberculose, sida, toux,) sont favorisées. » .

 Plusieurs travaux ont été réalisés sur les plantes médicinales dans la ville de Kisangani et ses environs, mais pas sur l’asthme. On peut signaler que certains chercheurs ont parlé de certaines plantes qui traitent de l’asthme ou les plantes utilisées pour d’autres maladies, sans évoquer la thérapie asthmatique. C’est  le cas  notamment des travaux entre autre de  POUSSET.


ACP / MCN
634 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Trop de charcuterie amplifie les symptômes de l'asthme

Santé 03.01.2017,

La viande transformée augmente les crises d'asthme

Santé 24.12.2016,