mediacongo.net - Actualités - Première audition de Kyungu wa Kumwanza au parquet de Lubumbashi

Retour Provinces

Première audition de Kyungu wa Kumwanza au parquet de Lubumbashi

Première audition de Kyungu wa Kumwanza au parquet de Lubumbashi 2017-01-05
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/1_8/kyungu_gabriel_lubumbashi_17_0001.jpg Lubumbashi-

L’arrivée de Gabriel Kyungu wa Kumwanza (en chapeau)

La première audition d’Antoine Gabrielle Kyungu wa Kumwanza, ancien président de l’assemblée provinciale et coordonnateur du Rassemblement de l’opposition dans l’ex-Katanga, s’est déroulée jeudi 5 janvier près de deux  heures au parquet général près la cours d’appel de Lubumbashi. La date de la prochaine audition n’a pas été déterminée.

Selon les avocats de M. Kyungu, cette audition s’est passée «dans une atmosphère détendue». Le prévenu dit faire confiance en la justice et continue de clamer l’innocence de leur client face aux faits lui reprochés; à savoir: «outrage au chef de l’Etat» lors d'une conférence de presse.

Des sources locales rapportent que c’est à 11 heures locales que M. Kyungu est arrivé au parquet général de Lubumbashi accompagné de quelques membres de sa plate-forme et de ses avocats.

Aussitôt entré, un élément des forces de l’ordre a demandé à la presse et à tout le public de vider les lieux, indiquant que l’instruction préjuridictionelle n’est pas publique.

Entre-temps, toutes les artères avoisinant le parquet général de Lubumbashi ont été barricadées. Un dispositif sécuritaire a été mis en place avec des éléments de la Police nationale congolaise (PNC) déployés dans tous les périmètres du parquet, rapportent certains témoins.

Les avocats de Kyungu affirment que cette première audition s’est passée dans une atmosphère détendue. L’opposant a regagné son domicile après l’audition.

Il y a quelques jours sur demande du procureur général de Lubumbashi, l’assemblée provinciale du Haut-Katanga a levé les immunités du député provincial Kyungu wa Kumwanza pour lui permettre de répondre à l’enquête judiciaire ouverte à sa charge par le ministère public.

Après à avoir quitté la Majorité présidentielle en 2015, le président l’Union nationale de fédéralistes du Congo (UNAFEC) et d’autres personnalités avaient créé la plate-forme de l’opposition, dénommée G7.


RO
1544 suivent la conversation
4 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme - 10.01.2017 13:17

Chers compatriotes, anonymes du 06.01.2017 06:19 et du 06.01.2017 00:30,evitez de regarder toujours vers le passe car le passe est bel et bien passe. Regardons maintenant vers le futur. N'oubliez pas que ces memes Kasaiens dont vous plaidez la cause, vivent mieux aujourd'hui au Katanga apres avoir abandonne leurs provinces.Et puis, la population Katangaise d'aujourd'hui n'a pas les memes ideaux que celle des annees 90. Si vous, vous avez encore ca dans vos esprits, alors vous n'irez pas en RSA et USA car vos freres noirs y ont ete martyrises.Vous parlez de balkaniser le pays, mais ca sera au detriment des Kasaiens car ce sont eux qui sont entrain de faire un grand exode de leurs...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOKOKIMA KAKA UN JOURS - 06.01.2017 09:22

Tenez bon G7, l'objectif est de liquider le groupe de 7 parties politiques: ils ont déja éliminer Mwando, ils attaques maintenant Kyungu

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
svp invitez edem kodjo pour qu'il voie comment le deuxième et vrai dialogue entre congolais se déroule. - 06.01.2017 06:19

L'arrivée au pouvoir des kabilas à fortement retourné notre cher et beau pays en arrière vers un tribalisme déconcertant et maladif.meme les plus grands intellectuels ne jurent que par leur tribu.les non originaires sont traqués voir empoisonnés dans d'autres province.aujourd'hui paye pour ses crimes commis contre les kasaiens . nous prétendons tous être enfants d'un même et unique le créateur.je veux savoir de quelle province est il? Et le commandement qui veut que chacun aime son prochain comme lui même qu'est ce que nous en faisons? Que chacun s'évalue soit même car tout se paie ici bas.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lwabeya Ntumba - 06.01.2017 00:30

Faux procès. L'heure de règlement de compte est arrivée pour lui faire payé ce qu'il a fait contre les Kasaïens. C'est cela qui se dit ici à Mbuji-Mayi. Ce sont les Kasaïens qui montent ce procès. J'espère que cela ne va pas réveiller les lions qui dorment... Je pense qu'il faut la balkanisation du pays.

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Ingérence russe: les géants du Web sur le gril du Congrès américains

Sur le net ..,

Fumer pendant la grossesse nuit à l'audition des enfants

Santé ..,