mediacongo.net - Actualités - La récette du PPRD Stephen Bwansa pour le développement de la RDC

Retour Diaspora

La récette du PPRD Stephen Bwansa pour le développement de la RDC

La récette du PPRD Stephen Bwansa pour le développement de la RDC 2017-01-02
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/1_8/bwansa_stephen_16_002.jpg Kinshasa-

Stephen Bwansa, n°1 du PPRD/Chine

Dans un entretien ce dimanche 1er janvier 2017, Stephen Bwansa, no1 du PPRD/Chine, présente sa recette pour le développement de la RDC. Pour lui, la lutte pour le développement  demande  plus de sacrifices.

"Le développement étant un processus  que l’homme doit  conjuguer dans le présent, ne peut être considéré que comme un rêve du futur, plutôt qu'un combat quotidien", lance-t-il d'entrée de jeu. Selon sa vision, la démocratie ne peut aller à l’encontre  de la reconstruction nationale. Sinon, elle perdra son vrai sens  qui consiste  à répondre aux besoins directs de la recherche de la stabilité et de la sécurité sociale du peuple.

"Voilà pourquoi il est  peut-être important  que notre  démocratie  puisse mettre en avant la politique  de la démocratie de développement dans tous les secteurs  de la république avec des hommes capables  d’apporter leur savoir-faire", explique Stephen Bwansa. Ce dernier pense que les grands courants politiques du monde  sont menacés par des besoins croissants de la population de trouver, notamment, une rémunération satisfaisante capable de répondre aux multiples défis de la vie.

La sécurité du peuple et des frontières  nationales et internationales devient des sujets de premier plan  pour chaque  citoyen.

La baisse de la croissance ainsi que la crise économique  au niveau international obligent aujourd'hui les gouvernements  du monde, chacun en ce qui le concerne, à trouver des solutions adéquates pour remédier à la situation.

En plus de cela, des états-majors politiques  et des hommes d’affaires, des économistes,  réfléchissent sur les réformes des politiques  du développement que les Etats ainsi que leurs partenaires financiers peuvent engager maintenant d'une manière préventive en attendant que les choses reviennent à la normale. 

Ainsi, "je pense que la bonne politique que la RDC doit continuer d'adopter est celle de la réforme d’ouverture de la coopération économique aux niveaux régional et international avec nos partenaires traditionnels financiers". Il faudra également, poursuit-il, renforcer une diplomatie de proximité dont la mission sera plus économique et commerciale pour  donner de l’impulsion comme cela se fait déjà à l’enseignement technique, professionnel et de recherche scientifique afin de maintenir le cap. "Nous devons  faire du développement de nos milieux ruraux une priorité en soutenant le développement de l’agriculture industrielle en vue de créer plus de richesses au niveau de la base", propose-t-il.

Ainsi, la modernité dans les infrastructures, l’énergie, l’urbanisation des nos villages par des plans d'urbanisation seront des bases très solides pour le développement des Congolais maintenant et dans le futur.

"Le découpage territorial est un travail de génie pour le Congo Kinshasa que le gouvernement du Président de la République Joseph Kabila a réalisé. Cela permettra aux élus du peuple  de mettre leur savoir-faire dans le développement rapide de nouvelles provinces en respectant le programme et la vision de la modernité tel que  tracé par le chef de l'État. Voilà pourquoi le nouveau congo a besoin de la nouvelle génération qui comprend le rôle des enjeux de la démocratie du développement de l'heure", renchérit ce Congolais de la diaspora. 

La démocratie du "feu vert"

La démocratie du feu vert doit être un pilier incontournable dans chaque état-major politique, suggère Bwansa. Car, la démocratie doit d’abord avoir comme mission  principale la reconstruction, le développement grâce aux richesses que regorge la RDC, la paix, l'amour de la patrie, la protection des biens publics chèrement acquis, le travail, la discipline, la démocratie... Ce, pour le bonheur de chaque Congolais et les Amis de la R.D.Congo.

"Je pense fermement que nous devons garder le même projet de société et passer à l’essentiel, c'est-à-dire, la recherche de moyens pour la mise en pratique du programme de développement déjà établi  par le président de la république car le temps, non seulement ne nous attend pas, mais ne nous appartient pas non plus".

Répondre aux besoins du peuple

Bwansa pense que la différence entre le PPRD et d’autres partis politiques est qu'"au PPRD, nous comprenons que la seule façon de conserver le pouvoir d’une manière démocratique est de pouvoir  répondre  aux besoins du peuple. Lui donner du travail.

Voilà pourquoi nous travaillons  sans fermer l'œil  pour concrétiser notre volonté  de revêtir notre pays de sa plus belle robe a fin que personne ne souffre plus de ce microbe (péché) de la pauvreté & de l'endettement".

L'orateur continue d’insister sur la vision et détermination du combat du chef de l’Etat de pouvoir faire bouger les lignes pour conduire les Congolais vers un Congo démocratiquement nouveau, prospère, permettant d'entrer dans le  cercle des pays émergents, et faire, ensuite, partie du club des pays développés afin que le peuple retrouve sa fierté au niveau international.

"Que ce paragraphe ne soit pas interprété comme étant la volonté du président de la République de rester éternellement au pouvoir. Non. ici, nous parlons plus du programme de développement et des résultats qui en découlent", prévient-il. 

De la communication et des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont devenus, à nos jours, le canal incontournable par lequel le peuple suit l’actualité à travers le monde. C’est une bonne chose car cela prouve combien l’homme est capable d’innover et de rester au centre de tout changement. A nos jours, à en croire ce haut cadre du PPRD/Chine, ces réseaux sociaux sont devenus des instruments de déstabilisation, de contre vérités, une force capable de pouvoir bouger les lignes dans un sens comme dans un autre.

"Ils sont plus utilisés par des hommes d’Etat, des politiques, ONG... pour des raisons connues de tous. Une seule question : A quand la fin de l'existence des partis politiques créés sur les réseaux sociaux, avec des membres fictifs ?", se demande-t-il.

Faire de la politique uniquement pour accéder au pouvoir, selon Bwansa, risque de faire obstacle à la politique de l'Economie du marché.

L’histoire  de nouvelles idées ou idéologies sur l’émergence, à l'en croire, n’est pas souvent comprise par tous, car le développement  ainsi que le progrès social ne sont possibles que dans la bataille.

"La plupart des politiques au Congo croient fermement obtenir le secret magique du developement du Congo grâce aux anciennes pratiques, parmi lesquelles la démocratie de la rue. Il est de notre responsabilité de nous unir en soutenant la politique du feu vert dans un système de democratie pour le développement en vue de poursuivre le combat  du  développement par des plans productifs que ceux du chaos". Les efforts visant à résoudre les difficultés de la vie du peuple  dans la  production au niveau national et international en poussant chaque citoyen à multiplier les productions par le travail, seront inébranlables, estime ce politique. "Cela nous permettra de suivre le chemin de la prospérité en fonction des efforts de chacun .

La seule voie que la RDC doit continuer d'adopter est celle de la continuité de la vision de la reconstruction nationale en cherchant plus de réformes pour que la croissance de notre économie résiste aux problèmes économiques, financiers, internationaux et nationaux comme Joseph Kabila vient de l'annoncer dans son speech de la fin de l'année 2016", conclut-il.


MCN TEAM / mediacongo.net
2019 suivent la conversation
8 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Congo yetu - 02.01.2017 22:52

Au lieu de lire cet article, j'ai seulement lit les commentaires de mes compatriotes et ça m'a permis de gagner mon temps que le perdre en lisant du n'importe quoi

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 02.01.2017 21:55

Mais, pratiquement le pprd a terminé son mandat avec la fin du 2ème mandat de son patron le président. Alors, où etiez-vous avec cette recette depuis plus de 16 ans que le pays était abusé dans tous les sens par vous ?

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais - 02.01.2017 15:20

C'est ridicule d'entendre de genre de discours pour distraire la population. Nous lui demandons de rester en chine ne plus venir ici tout en sachant qu'il se moque du peuple congolais. Allez représenter PPRD en France ou Etats-unis si on ne va pas lapider après un discours bidon comme celui-ci. en chine, dictateur comme ici voilà pourquoi vous avez le Kilo de dire tout. mais sachez que c'est ce que vous dites qui sera retenu contre vous-même. que ne pouviez-vous pas faire dans 15 ans que vous pourrez faire dans un an ou cinq autre années que chercher par tous les moyens à obtenir d'un peuple qui a déjà pris conscience de tout? vous croyiez que 2016 ne viendrait pas, mais il...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Toutakamon - 02.01.2017 15:07

M.Bwansa ne propose rien de concret, sans chiffres il reste peut être un simple philosophe.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI - 02.01.2017 14:55

Il est stupide ce gars, est ce qu'il sait qu'ils sont au pouvoir depuis 16 ans et que le développement de la RDC aest très en deça de ce qu'il aurait pu être si nous avions des dirigeants honnêtes et soucieux du Bonheur du people. Alors des discours stupides de ce genre après 16 ans, il peut les garder pour lui! Vous allez dégager et nous développerons notre pays nous même!

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Denis - 02.01.2017 14:35

Son discour est scientifiquement transparent et manque de consistance...Je retiens que pour lui la democratie ne doit pas promouvoir l'alternance mais la kleptocratie en place...

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis RDC - 02.01.2017 13:59

C'est fini, l’aventure est terminée, ce PPRD va se dissoudre d'ici 6mois, car aucune personne issue de PPRD peut encore obtenir la confiance d'un congolais qui se respecte. Donnez nous d'abord le bilan de 15ans, si c'est ne pas les 78 entreprises que kabila a créé.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nsaki-Madeso Musaka Potopoto - 02.01.2017 13:20

Arrêtez la blaguez, "...il faut beaucoup de sacrifices...". PPRD, 15 ans de pouvoir sans résultat palpable sinon la "bombance des chiffres truqués pour distraire la population. Vous les aventuriers politiciens, vous êtes "développés : Villas, Limousines, Entreprises camouflées, Vos enfants en Europe, au USA, en Asie... Et nous le peuple qu'avons-nous ? Des biquoques à "Mutu Kutina ve, Malueka", quartiers sans routes, sans eau sans électricité... Partez et laissez la place à d'autres, peut-être qu'ils pourront faire quelque chose pour le peuple.

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

Stephen Bwansa venge Lumumba et M'zée Kabila avec sa thèse de "politique du feu vert".

Politique 16.01.2017,