mediacongo.net - Actualités - Une puce électronique capable de détecter 17 maladies dans l'haleine

Retour Santé

Une puce électronique capable de détecter 17 maladies dans l'haleine

Une puce électronique capable de détecter 17 maladies dans l'haleine 2016-12-30
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/26-31/mauvais_haleine_16_0001.jpg -

Des chercheurs ont élaboré une puce électronique capable de détecter 17 maladies à partir des composés organiques volatils de l’haleine.

L’outil pourrait révolutionner le diagnostic. Des chercheurs israéliens ont mis au point une puce électronique capable de détecter 17 maladies différentes dans l’haleine. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue ACS Nano.

Pour ce faire, les scientifiques se sont penchés sur les composés organiques volatils (COV), des molécules très légères que l’on retrouve dans le sang, les selles, l’urine ou encore l’haleine. Ces molécules constituent des marqueurs de pathologies diverses : la quantité et la nature des COV varient ainsi selon l’état de santé.

13 combinaisons

Les auteurs ont analysé 2808 d’échantillons d’air, collectés sur 1404 personnes. Parmi elles, 17 pathologies ont été répertoriées et analysées en fonction de leur empreinte laissée dans les échantillons d’air. Les scientifiques ont par la suite établi 13 combinaisons de COV à partir de ces empreintes.

Ces pathologies étaient les suivantes : cancers du poumon, du côlon, du cou, de la tête, de l'ovaire, de la vessie, de la prostate, du rein, de l'estomac, maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, syndrome de l'intestin irritable, maladie de Parkinson, sclérose en plaques, hypertension artérielle pulmonaire, pré-éclampsie et maladie rénale chronique.

86 % d'efficacité

Grâce à ce travail préalable, les auteurs ont pu créer une puce intelligente, fabriquée à partir de nanoparticules d’or. Elle est constituée de capteurs capables de détecter dans l’haleine les COV qui correspondent à ces maladies modélisées.

L’outil détecterait les maladies avec une efficacité de 86 %, précisent les chercheurs, qui mettent en avant la praticité de l’outil, et son caractère non-invasif. Des travaux complémentaires doivent toutefois être menés avant d’envisager une éventuelle mise sur le marché.


Pourquoi Docteur
820 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Le sage - 30.12.2016 14:13

Izraeli ni kabila teule la Mungu. Elimu yao yazidia vinaadamu wengine wote!

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie