mediacongo.net - Actualités - Assemblée nationale : adoption des crédits provisoires de plus de 500 millions USD 
Retour Economie

Assemblée nationale : adoption des crédits provisoires de plus de 500 millions USD

Assemblée nationale : adoption des crédits provisoires de plus de 500 millions USD 2016-12-27
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/26-31/deputes_vote_16_001.jpg Kinshasa-

L’Assemblée nationale a voté lundi 26 décembre le projet de loi portant ouverture d’un crédit provisoire pour le mois de janvier 2017, sollicité par le gouvernement afin de lui permettre d’exécuter sa politique dans la période allant du 1er au 31 janvier 2017 en attendant le vote de la loi de finances du pouvoir central pour l’exercice 2017.

Ce crédit est constitué du douzième de l’enveloppe budgétaire de l’exercice écoulé, conformément à la Constitution du pays et prend en compte les différentes rubriques traditionnelles.

Le ministre d’Etat au Budget, M. Kangudia qui a présenté l’économie générale de ce projet de budget a expliqué le bien-fondé et le caractère urgent de ce texte de loi pour assurer le fonctionnement des services publics de l’Etat en l’absence d’un budget définitif voté par le Parlement.

L’enveloppe budgétaire du pouvoir central de l’exercice 2016 était révisée à la baisse à 6 milliards de dollars américains suite aux pesanteurs économiques caractérisées par la hausse de prix des matières premières sur le marché international, rappelle-t-on.

Par ailleurs, au cours de la session budgétaire de septembre 2016 consacrée essentiellement à l’examen et au vote du budget de l’Etat de l’exercice 2017, évalué à 4 milliards de dollars US le gouvernement n’a pas pu présenter le projet de loi suite à sa démission en novembre 2016.


ACP / MCN
1443 suivent la conversation
8 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Florent - 27.12.2016 20:42

quelle est la part de paisibles citoyens dans ce budget? ohhh mon Dieu, à peine entré ce gouvernement commence à afficher la mauvaise volonté politique? 500 000 000 $ divisé par 11000$ multiplier par 500 députés. .. sans tenir compte de la part du bureau de la présidence de la république et les membres du elephantesque gouvernement. .. mutaniba jibu... il est temps que nous puissions passer dans les choses sérieuses. .. pour ainsi dire qu' en a assez avec les. ..

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 27.12.2016 18:14

çà va vite a peine entrée en marche et c'est une demande d'un crédit et les 500 millions qui va vous donner, vous qui êtes un pays souverain.....ni mambo mu RDC on verra tout et on entendra tout.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 27.12.2016 17:27

Evoluez, nous attendons les fruits de vos efforts avec appétit ++.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Evangéliste Robert KIKIDI - 27.12.2016 14:24

Sur le plan Monétaire, la R.D.C a une longue histoire de sa monnaie fiduciaire. Cette dernière, à cause de l’usure du pouvoir, est l’heure actuelle une des monnaies les plus instables du monde. D’apport parce qu’elle a été à plusieurs reprises démonétisée, et ensuite parce qu’elle a été dévaluée. Entre 1960 et 2007, diverses réformes monétaires ont été mises en place mais la monnaie congolaise a été dévaluée quatorze fois. La dévaluation s’est imposée, à chaque fois, comme le principal instrument pour résorber les déséquilibres. Toutes ces dévaluations ont presque pour origine l’usure du pouvoir et le déficit des finances publiques...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Evangéliste Robert KIKIDI - 27.12.2016 14:20

Le pays est entré dans la spirale hyper inflationniste avec des taux d’inflation à quatre chiffres à des niveaux impensables (9786,9 % en 1994). À part 1997 où le taux d’inflation est tombé miraculeusement à 13,7 %, les autres années sont caractérisées par une très forte inflation[49]. Au cours de la période 2001–2005, le taux d’inflation annuel moyen a été 367,4 % et le taux de change de la monnaie nationale par rapport au dollar américain s’est déprécié en moyenne de 70,5 %[50]. Néanmoins, cette situation semble s’améliorer depuis. C’est exactement en 2016 que l’on assiste à une baisse drastique du niveau général des prix qui vont être ramenés à...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Evangéliste Robert KIKIDI - 27.12.2016 14:16

A tel enseigne qu’au mois de Mai 2016, le Gouvernement était contraint de présenter au Parlement et soumis à la promulgation du Président de la République, un nouveau Projet de la Loi de Finances Rectificative de l’exercice 2016. Mais ses indicateurs sont très alarmants en 2015 avec un taux de croissance du PIB de 7,0% contre une prévision initial de10,4% et actuellement en 2016 à 6,6% contre 9,0% retenue dans la loi de Finances initiale. Et ces indicateurs risquent de s’alarmer davantage si l’usure du pouvoir est effective l’année prochaine.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Evangéliste Robert KIKIDI - 27.12.2016 14:13

Avec une paix relative dans le pays de 2003 à 2016, la RDC a observé impuissamment des conséquences de la dégradation du cadre macroéconomie national. Mais le Gouvernement se contente que d’expression chiffrée sans voir sa répercussion sur le sociale de la population. Et très tôt avec la baisse des cours des métaux, elle a entrainé des conséquences majeures sur les sociétés minières de la RDC. Cela a aussi impacté négativement sur les finances publiques en 2015 et sur le cadre budgétaire fixé par la Loi de Finances pour l’exercice 2016. A tel enseigne qu’au mois de Mai 2016, le Gouvernement était contraint de présenter au Parlement et soumis à la...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 27.12.2016 13:47

Monsieur, le budget a été révisé à la hausse et non à la baisse. Il faut relire vos articles avant de les publier

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Alexis Thambwe Mwamba prêt à répondre aux questions de l'Assemblée nationale

Société .., Bruxelles, Belgique

Visés par des motions de défiance, Shadary et Thambwe Mwamba absents de Kinshasa

Société .., Kinshasa

Sanctions de l’Union européenne : Kinshasa promet « une réponse raisonnée »

Politique .., Kinshasa

Evasions des prisonniers : motion de défiance contre Thambwe Mwamba

Société .., Kinshasa