mediacongo.net - Actualités - Lubumbashi : plusieurs familles devant la police à la recherche de leurs proches 
Retour Provinces

Lubumbashi : plusieurs familles devant la police à la recherche de leurs proches

Lubumbashi : plusieurs familles devant la police à la recherche de leurs proches 2016-12-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/19-25/lshi-rafle-famille-devant-b2-lshi.jpg Lubumbashi, Haut-Katanga-

Les membres de familles devant la police de Lubumbashi pour tenter d'avoir des nouvelles de leurs proches arrêtés (© mediacongo.net)

Suite à la fouille orchestrée par la police et quelques militaires dans la nuit du mercredi au jeudi 22 décembre 2016, une centaine de familles se sont présentées au bureau du renseignement de la police de Lubumbashi pour connaitre le sort réservé à leurs proches ou, pour les moins chanceux, tenter d’avoir des informations de leurs entourages ayant fait l’objet de rafle par les forces de l’ordre notamment à Matshipisha, Katuba, Gecamines et Gbadolite.

Situé en plein centre-ville, nombreuses étaient les familles devant le fameux « Bureau 2 » de la police de Lubumbashi pour avoir des réponses ou tenter de retrouver leurs parentés embarquées de force après un bouclage monté pour la circonstance.

 

Force de sécurité procédant à l'arrestation de jeunes gens mercredi matin à Lubumbashi (© Privé)

« On a été surpris, depuis la nuit [NDLR, du mercredi] jusqu’au petit matin, de voir les militaires bouclés nos jeunes frères sans motif valable et les embarquer comme du n’importe quoi au Bureau 2 de la police […] C’est bien après qu’ils se sont rendu compte que ces arrestations en vrac n’étaient vraiment pas justifiées » a expliqué une jeune femme, dans la foule, venue chercher son mari aux arrêts depuis 6 heures du matin.

« En ce moment précis, il faudrait payer au moins 200.000 FC pour que votre frère ou parent puisse être libéré […] Nous sommes nombreux ici et on ne sait pas quand est-ce que cette opération va prendre fin vu qu’on manque de moyens pour supporter le montant exigé », a-t-elle poursuivi.

Les arrestations de tous les jeunes garçons et adolescents de ces quartiers de Lubumbashi interviennent juste après les manifestations de ce mardi 20 décembre qui avaient provoqué la paralysie de toute la ville et entrainaient des échauffourées entre les forces de sécurité et les jeunes de ces quartiers qui se prononçaient contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila après la fin de son mandat constitutionnel.

Toutefois, selon les autorités locales, ces jeunes sont soupçonnés, et poursuivis, pour vandalisme et sont considérés comme les auteurs de violences des évènements de ces derniers jours.

S.C.
mediacongo.net
3642 suivent la conversation
12 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme - 23.12.2016 11:31

Le nouveau président que nous élirons en 2017 aura comme obligations, débarrasser la République de tout ce faucon des militaire et policier, gradé et moins gradé, pour enrôler les bons éléments sur base des critères intellectuel et moral. 2018, On (peuple)n'en voudra plus de cette armée de Kabila trop politisé dont l'objectif est l'enrichissement par tracasserie et autres anti-valeurs à tout prix.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Aime - 23.12.2016 10:28

c'est du n'importe quoi tout ca pour soutenir quelqu'un qui est entré de violer notre constitution,on doit reformer cette police qui manque de conscience et se transformant en majorité présidentielle. les forces de l'ordre doivent agir dans la neutralité svp.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Katanga yetu - 23.12.2016 10:13

BA NGIVI .ILS DOIVENT AVOIR HONTE .ET UN JOUR ILS PAYERONT.NOUS SAVONS QUE QUELQUES SOIENT LES CIRCONSTANCES LEUR PATRON FINIRA MAL .LE GOUVERNEUR DE CETTE CONTREE A VU L'EXEMPLE.IL A FUIT LA POPULATION A LA VITESSE DE LA LUMIERE, CRAIGNANT LES JETS DES PIERRES.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Strakunta - 23.12.2016 10:02

Les Lushois, qu'attendez-vous pour déclencher l'opération TOYEBI NDAKO contre les ténors du pouvoir. s'il faut prendre les armes (conventionnelles et armes) blanches, faites-le. Le Sénateur Kabila est un Putshiste, s'il refuse de partir nous le chasserons comme Mobutu (par une rébellion, la guérilla sinon nous deviendrons des terroristes). Après 32 ans de Mobutu, nous ne pouvons plus accepter un autre dictateur.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Achicho - 23.12.2016 09:01

Malgré tout ce le pouvoir va faire, KATANGA ne tombera jamais, MUZEMBE et ses chefs doivent partir

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 23.12.2016 08:47

Mais où est la MONUSCO qui bouffe l'argent du contribuable international? Cette MONUSCO est là pour son tourisme et s'enrichir.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 23.12.2016 08:11

selon les autorités locales, ces jeunes sont soupçonnés, et poursuivis, pour vandalisme et sont considérés comme les auteurs de violences des évènements de ces derniers jours. QUE LES AUTORITES NE NOUS PRENNE PAS POUR DES CONS, MOIS MEME J'AI ETE VICTIME DANS MA PROPRE MAISON, LES MILITAIRES SONT ENTRES CHEZ MOI, LA PREMIERE DE CHOSE, ILS ONT EXIGER A LEUR REMETTRE TOUS CE QU'ON AVAIT COMME TELEPHONES DANS LA MAISON EN CAS DE RESISTANCE, TU ES EMPORTE COMME UN PETIT VOLEUR SANS MOTIF VALABLE, C'EST QUI SE PASSE A MATSHIPISHA EST INACCEPTABLE,INACCEPTABLE. SUR BASE DE QUOI, ON ARRETE LES JEUNES GENS, LES MILITAIRES COMMIS A CETTE TACHES, ONT-IL VISUALISE LES CAMERA DES SUVEILLANCE...

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
svp invitez edem kodjo pour qu'il voie comment le deuxième et vrai dialogue entre congolais se déroule. - 23.12.2016 07:26

Kabila doit être arrêté et transféré à la CPI comme Jean Pierre bemba pour des tueries et crimes commis par des soldats et des policiers,car il est supposé que c'est lui qui les commandait à distance et intimait l'ordre de faucher les congolais qui manifestaient sans armes et les mains vides.

Non 6
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kitebi - 23.12.2016 07:06

Voilà qu'après avoir détourné les cautions des candidats aux élections provinciales, le pouvoir actuel tente a nouveau de chercher de voies et moyens pour renflouer les poches avec l argent du peuple. Comment peut qualifier les 200.000fc perçu? Une amende? Une contribution?

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ANONYME - 23.12.2016 06:33

Mbemba purge pour ce qu'il a fait en RCA, combien gagne un fonctionnaire congolais(55000fc ou 50 dollars)pour qu'il paie une amende de 200000fc, or l'amende est proportionnelle aux conditions socio-économiques de l'infracteur. Si pour la plupart des ces arrestations arbitraires ne concernait que des chômeurs , imaginez-vous cette cruauté dans notre propre pays, les congolais vivent mieux ailleurs que chez eux, imaginez

Non 2
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 23.12.2016 05:35

Meme sous Mobutu,nous n'y avons jamais vu un tel comportement.Kabila et ses milices traitent des congolais comme des esclaves dans leurs propres pays.C'est inacceptable.Si la CENCO ne reussit pas sa mediation pour un depart pacifique de l'imposteur et assassin,nous allons nous prendre en charge en s'armant et on verra...

Non 3
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 23.12.2016 02:49

MAIS AU MOMENT OU JE SUIS ENTRAIN DE VOUS ECRIRE A PARTIR DU TROISIEME NIVEAU DE MON DOMICILE JE SUIS ENTRAIN DE VOIR COMMENT LE FARDC,LA POLICES CONGOLAISE ET LES MURA SONT ENTRAIN DE CASSER LES PORTES SUR MON AVENU VERS MATSHIPISHA A LUSHI;ILS ONT TUER PENDANT LA MANIFESTATION ET MAINTENAT ILS CASSENT NOS PORTES ET PRENNENT PERES ET ENFANTS VOIR MEME MINEUR ET VOLENT NOS BIEN:TELE,ORDINATEUR ET AUTRES;SI JEAN PIERE BEMBA EST ENTRAIN DE PAYER POUR CE QU IL A FAIT AU CENTRE AFRIQUE A KEL PLUS FORTE RAISON KABILA DOIT MOURRIR VIVANT ;fils du diable tu va finir en enfer

Non 4
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Pretoria: la police sud-africaine condamne la manifestation violente devant l'ambassade de la RDC

Diaspora .., Pretoria, Afrique du Sud

Au moins 40 morts dans plusieurs villes pendant les manifestations anti-Kabila, selon l’ONU

Politique .., Kinshasa

Crise en RDC : la Lucha/Beni écrit au Pape

Provinces .., Beni, Nord-Kivu

Crise en RDC : le pape appelle les Congolais à être "des artisans de la paix"

Religion ..,