mediacongo.net - Actualités - Trop d'écran favorise l'obésité des ados 
Retour Santé

Trop d'écran favorise l'obésité des ados

Trop d'écran favorise l'obésité des ados 2016-12-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/19-25/enfants_television_16_0002.jpg -

Le temps passé quotidiennement devant un écran serait lié à un risque important d'obésité chez les adolescents.

Plus les ados passent du temps sur les écrans, plus ils sont à risque d'obésité, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale The Journal of Pediatrics.

L'American Academy of Pediatrics recommande aux adolescents ne pas passer plus de 2 heures par jour devant un écran. Or, des études antérieures ont estimé que le temps d'écran chez les adolescents est en moyenne 6 heures par jour. Les chercheurs de la Harvard T.H. Chan de santé publique aux Etats-Unis ont mené cette étude pour établir le temps réel des ados passés devant un écran et les risques pour leur santé.

Les adolescents passent 5 heures par jour devant un écran

Les auteurs ont utilisé des données médicales du Système de surveillance des comportements à risque chez les jeunes de la CDC (YRBSS) et des sondages scolaires. La population étudiée comprenait un échantillon représentatif national de 24 800 adolescents, âgés de 15 à 17 ans.

L'enquête a permis de recueillir des données auto-déclarées sur le temps passé sur les ordinateurs, les smartphones, les jeux vidéo et la télévision et des données médicales sur l'obésité, l'activité physique quotidienne, la quantité de boissons sucrées bues au quotidien et la quantité du sommeil.

Drogues, alcool : les jeunes préfèrent les écrans

L'étude a montré que près de 20% des participants passent plus de 5 heures par jour devant un écran. En utilisant un modèle mathématique, les auteurs ont constaté que cinq heures d'écran par jour était significativement associés à l'obésité chez les garçons et les filles et que même une heure de visionnage de télévision était liée à une augmentation de la consommation de boissons sucrées. Plus des deux tiers des adolescents ont aussi déclaré ne pas pratiquer d'activité physique et subir des troubles du sommeil.

"Les enfants sont exposés à beaucoup de publicités sur la nourriture et les boissons, il est donc logique que l'utilisation vraiment excessive de ces appareils soit associée à une sur consommation de boissons sucrées et un risque d'obésité", conclut Erika Kenney, auteure de l'étude.

Agathe Mayer
Top Santé / MCN
828 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Inde : l'Égyptienne de 500 kilos a perdu la moitié de son poids

Monde .., New Delhi, Inde

Pendant la grossesse, il faudrait éviter le régime occidental

Santé ..,

Surpoids infantile : enlever les personnages de dessin animé sur les biscuits aux Pays-Bas

Santé ..,

Les ados obèses plus susceptibles de souffrir de problèmes cérébraux à l'âge adulte

Santé ..,