mediacongo.net - Actualités - Reprise du dialogue mercredi en RDC sous un climat de tension

Retour Politique

Reprise du dialogue mercredi en RDC sous un climat de tension

Reprise du dialogue mercredi en RDC sous un climat de tension 2016-12-20
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/5-10/cenco_conf_16_0001.jpg Kinshasa-

Les discussions directes entre les signataires de l’accord d’octobre dernier et l’opposition qui l’avait boycotté reprennent malgré les violences meurtrières de la veille. C'est ce qu' annoncent les évêques catholiques sur VOA Afrique. Ils assurent la médiation de ces assises.

"La publication d’un gouvernement ne change rien. Les travaux reprennent demain et nous devons faire vite", a affirmé à VOA Afrique, l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général adjoint de la Conférence nationale épiscopale du Congo (Cenco).

Les travaux ont été suspendus samedi dernier pour permettre aux évêques de se rendre au Vatican pour y discuter avec le pape.

De profondes divergences persistaient entre les composantes aux discussions directes principalement sur le rôle du président Joseph Kabila et les limites de ses pouvoirs après la fin de son mandat constitutionnel mais aussi sur la date des prochaines élections.

Entre-temps, le président Kabila a publié, lundi quelque peu avant la fin constitutionnelle de son mandat, un gouvernement, sur base de l’accord obtenu à la fin du dialogue de septembre et octobre derniers qu’une bonne partie de l’opposition avait boycotté.

"Le dialogue a encore son objet. Les évêques savaient que ce gouvernement devait être publié. Le président Kabila avait indiqué que le pays devait fonctionner mais il est resté ouvert aux conclusions qui devraient sortir des négociations directes que les évêques encadrent. Quitte à effectuer toute modification nécessaire du gouvernement après", a expliqué l’abbé Nshole.

Des manifestations réprimées par la police ont eu lieu mardi à travers après la publication du nouveau gouvernement, avec un bilan d’une vingtaine de morts.

L’opposition dont le leader a lancé un mot d’ordre à la désobéissance pacifique après la publication du gouvernement et la fin du mandat de M. Kabila, se dit malgré tout prête à prendre part aux travaux qui reprennent mercredi.

"Nouveau gouvernement ou pas, nous serons au dialogue. Nous ne sommes pas allés au dialogue pour un gouvernement. Nous devons régler le problème de la légalité et de la légitimité des institutions et organiser des élections pas plus tard que l’année prochaine", a déclaré Lisanga Bonganga, membre du Rassemblement, principale plate-forme de l’opposition constituée autour de l’opposant historique Etienne Tshisekedi.

Des manifestations ont éclaté mardi à la fin constitutionnelle du mandat du président Joseph Kabila. Elles ont fait une vingtaine de morts.

Le président est au pouvoir depuis 2001. Les élections pour faire connaitre son successeur n’ont pas eu lieu. La Cour constitutionnelle a indiqué qu’il restera en place jusqu’à l’élection du nouveau président mais l’opposition et le pouvoir ne sont pas encore parvenus à s’entendre sur une date.

Thierry Vircoulon est le coordonnateur de L’Observatoire de l’Afrique australe et des Grands Lacs à l'IFRI.

Il estime sur VOA Affrique "qu'en RDC, l’Histoire risque de se répéter et l’épreuve de force avec le pouvoir pourrait se délocaliser en province et prendre la forme de rébellions locales."

Ecoutez Thierry Vircoulon joint par Nicolas Pinault


VOA/AFP
3596 suivent la conversation
14 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Muyomba - 22.12.2016 11:00

Apparement la cenco n'a pas les moyens pour sa médiation, on dirait qu'ils sont passifs, si il ya négociation réellement , il faudrait que les deux parties soient au même pied d'égalité, ce n'est pas parceque Kabila a l'armée et la police qu'on doit se soumettre mais actuellement nous la population, nous sommes derriere les revendications de l'opposition, même sans armes , nous sommes une bombe à retardement, nous ne sommes pas dupes et nous ne sommes plus passifs , que la cenco fasse attention et se rachete aux yeux de la population souveraine, Kabila n'est plus légitime et n'a plus le mandat du peuple, le pouvoir est sur la rue et sommes prêts à le démontrer, jusque-là,...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mboka ya bankonko na biso - 21.12.2016 11:50

LA FORMATION MILITAIRE EN RDC EST GRATUITE TOUT LE MONDE VA SE FAIRE ENRÔLER JUSTE DANS LE SEUL BUT DE L'ALTERNANCE POLITIQUE NOUS ALLONS TOUS UTILISER LES ARMES AK 47 ET KABILA SERA CHASSE DU POUVOIR

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis Congolaise - 21.12.2016 09:46

Botika buzoba vous la CENCO boza ba Kabiliste je desteste grave car vous avait faciliter le glisement a Kabila mais ce pas grave merci

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MNBlaise - 21.12.2016 09:31

Mon vieux Diongo avais raison de ne pas vouloir dialogue, la CNCO a simplement faciliter Kabila a glisser.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
emmanuel - 21.12.2016 09:22

Le dialogue au 21 decembre a quoi ca sert? La CENCO a jouer le jeu du diable et non le jeu du saint.Celui des USA, de la Belgique et du Vatican. Pourquoi avoir suspendu le dialogue le samedi et vouloir reprendre le 21 cad un jour apres glissement. La cenco est aussi corrompue.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis Congolaise - 21.12.2016 09:16

votre dialogue ne plus importent car Kabila nous a fait voir que ce lui les plus fort mais ce pas grave « la pluie commence d’elle-même et elle prend fin sans toutefois que l’on la demande » ainsi le Président Illégale partira de lui-même, mais pour ce qui concerne la CMCO merci d’avoir comploter avec Kabila pour nous mener à bateaux on veut plus rien attendre de vous car vous été au courant du nouveau gouvernement des Kabila qu’il a pu nommer à la fin de son mandat qu’elle sabotage MDR

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
emmanuel - 21.12.2016 09:08

Le dialogue au 21 decembre a quoi ca sert?. vous la CENCO vous avez jouer le jeu des USA,de la Belgique et du Vatican.un gouvernement muscler comme celui l

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 21.12.2016 09:04

Je pense que la CENCO a un deal avec KABILA.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le peuple congolais - 21.12.2016 08:45

Si la voie pacifique n'abouti pas, nous serons contraint de prendre les armes

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 21.12.2016 01:08

L'AFDL a ete collectivement la plus grosse erreur de nous vrais congolais.Nous n'aurions jamais du leur laisser le couloir. L' accord de sun city qui a legitimé Kabila a été une erreur grave des vrais congolais et la reconnaissance de la victoire de Kabila en 2006 a été encore une grave erreur politique de JP Bemba.NE COMMETTONS PLUS UNE AUTRE ERREUR QUI VA NOUS COUTER LE PAYS.KABILA DOIT PARTIR.C'EST UN PUSCHISTE ET UN ASSASSIN FROID. CA PLACE EST EN PRISON.LE DIALOGUE EST UNE DISTRACTION.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 21.12.2016 00:41

Nous voulons un vrai leader qui va mobiliser les vrais militaires congolais qui sont a l'exterieur et a l'interieur pour chasser le puschiste Kabila et les traitres de la republique afin d'établir un état de droit et de redonner aux congolais leur dignité d'antans.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 20.12.2016 23:46

Kabila et sa MP et la GR commencent a appliquer la methode de KURUZUNZA DU Burundi donc JKK suit le schema du Burundi alors le dialogue ne sert a rien.Il faut armer la population et armez-vous avant qu,il ne soit trop tard.La GR terrorise la poupulation c,est inacceptable.Que les vrais congolais dans l,armee,la police te ailleurs se reveillent. Nous voulons un vrai leader pour securiser la population.REVEILLEZ-VOUS...

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 20.12.2016 23:14

Je ne comprends plus cette opposition d'accompagnement sans ideal.Frank Diongo arrete et vous voulez dialogue avec un putshiste?C'est votre probleme,pour la majorite des congolais,la place de Kabila et ses generaux est en prison. Ils ont tué plus de 50 personnes les 19 et 20 sept.2016 et aujourd'hui ils viennent encore de tuer 20 personnes a KIN. JKK n'est plus notre president et il faut faire respecter la constitution sinon vous aussi de l'opposition vous serez vomi.ON NE JOUE PAS AVEC LA COLERE D'UN PEUPLE.

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB - 20.12.2016 22:46

Le dialogue continue??? Je suis surpris,après les déclarations fracassantes de Félix Tshisekedi le Samedi,en concluant que le dialogue était un échec et appelant le peuple à se prendre en main,évidement tout cela suivi du durcissement de la MP en publiant le gouvernement de Badibanga.

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Dr Mukwege, prof Mbata..."mobilisent" ce 30 juin pour le "retour à l'ordre constitutionnel"

Politique ..,

Justin Bitakwira : "J'ai l’impression que les prélats ont des comptes à rendre avec certains...

Politique .., Kinshasa

Mende : "Si les évêques appellent à une mobilisation spirituelle pour les élections, est-ce...

Politique .., Kinshasa

Le G7 juge le message de la Cenco « lucide, clair, pertinent et courageux »

Politique ..,