mediacongo.net - Actualités - Menace sur les réseaux sociaux avant la fin du mandat du président Kabila en RDC 
Retour Politique

Menace sur les réseaux sociaux avant la fin du mandat du président Kabila en RDC

Menace sur les réseaux sociaux avant la fin du mandat du président Kabila en RDC 2016-12-15
Société / Sur le net
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/12-18/whatsapp_phone_16_002.jpg Kinshasa-

Les autorités de Kinshasa ont demandé un filtrage ou une coupure des réseaux sociaux en République démocratique du Congo à partir de ce dimanche 18 décembre, moins de 48 heures avant la fin du mandat du président Joseph Kabila.

Les fournisseurs d'accès n'ont pas encore reçu d'injonction formelle des autorités et ont demandé que l'ordre leur soit donné par une note écrite détaillant les instructions des autorités, a appris l'AFP auprès de quatre entreprises opérant dans le secteur des télécommunications en RDC.

Les opérateurs se sont vu présenter oralement les demandes du gouvernement mardi 13 décembre lors d'une réunion avec l'Autorité de régulation des postes et des télécommunications (ARPTC), ont indiqué ces sources.

arptc

"Les instructions du gouvernement [sont que] tous les réseaux sociaux [Facebook, Whatsapp, etc.] soient bloqués à partir de 18h00 dimanche 18 décembre jusqu'à nouvel ordre", a indiqué à l'AFP le représentant d'un opérateur sous couvert d'anonymat.

La non application de cette mesure se traduira par une révocation de la licence des opérateurs récalcitrants, a-t-on ajouté de même source.

"L'ARPTC nous a verbalement instruit de filtrer les connexions sur les réseaux sociaux", a indiqué un autre opérateur précisant que "des essais doivent se faire dans la nuit de jeudi à vendredi".

"On nous a demandé de faire du filtrage sur les réseaux sociaux", a dit un troisième opérateur, selon lequel les services de messagerie des réseaux sociaux pourraient dans ce cas fonctionner, mais sans la possibilité d'envoyer "des vidéos, des photos et de la voix".

Des "tests" doivent effectivement être réalisés pour confirmer ou non la faisabilité d'un tel filtrage, a ajouté cet opérateur, précisant qu'en cas d'impossibilité, il n'y aurait d'autre choix que de "couper l'accès" aux réseaux sociaux.

Néanmoins, les opérateurs ont demandé une notification formelle écrite, et non simplement orale de la mesure. "C'est dans l'air, mais nous attendons la confirmation" officielle, a déclaré un quatrième opérateur.

Ministre 'pas informé'

Interrogé par l'AFP, le ministre des Télécommunications, Thomas Luhaka, a indiqué par sms qu'il n'était "pas informé" de ces mesures.

Président Kabila est au pouvoir depuis 2001. Son mandat s'achève le 20 décembre et la Constitution lui interdit de se représenter. La présidentielle n'ayant pas été tenue à temps, il compte se maintenir au pouvoir au-delà du 20 décembre en vertu d'un arrêt controversé de la Cour constitutionnelle.

Les détracteurs de Joseph Kabila menacent d'appeler à des manifestations dans tout le pays à partir de lundi jusqu'à ce qu'il quitte le pouvoir.

Les réseaux sociaux sont le mode d'accès à l'internet le plus répandu en RDC, pays parmi les moins développés de la planète, en raison de leur facilité d'emploi à partir d'un téléphone, et de leur coût relativement bas pour une population largement miséreuse.

Depuis 2013, plusieurs centaines de personnes ont été tuées dans des violences urbaines à caractère politique à Kinshasa et dans plusieurs villes du pays.

Lors de ces affrontements, les réseaux sociaux ont été le ferment de la mobilisation contre le pouvoir et le théâtre d'une véritable "bataille" destinée à soutenir les accusations réciproques de crimes que se renvoyaient dans ces cas-là le pouvoir et l'opposition.

L'appel à manifester lundi 19 décembre contre Joseph Kabila est pour l'heure suspendu à des négociations politiques sous l'égide de l'église catholique en vue de trouver un compromis permettant d'organiser une transition politique jusqu'à l'organisation des élections.

Entamées le 8 décembre, ces négociations sont censées s'achever vendredi mais semblaient dans l'impasse jeudi matin.

Alors que le gouvernement affirme qu'"il ne se passera rien" le 19 décembre et les jours suivants, la communauté internationale craint que le pays, ravagé par deux guerres entre 1996 et 2003 ne replonge dans une spirale de violence incontrôlable faute d'accord politique d'ici à dimanche.

En janvier 2015, lors de violentes émeutes antipouvoir, les autorités avaient ordonné une coupure brutale de l'internet pendant 48 heures qui avait complètement paralysé l'économie nationale, les banques notamment ne pouvant plus passer d'opérations. Après le rétablissement d'internet, les réseaux sociaux étaient restés coupés pendant plusieurs semaines.

"Cette fois-ci, les autorités ont compris la leçon", estime un opérateur. "Il ne s'agira pas d'un black-out d'internet qui a causé énormément de tort sur le plan économique", dit un autre.


AFP / VOA / MCN
10310 suivent la conversation
53 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme - 16.12.2016 18:49

COMME VOUS CROYEZ QUE VOUS CROYEZ QUE CE PAYS VOUS APPARTIENT ET QUE VOUS POUVEZ EN FAIRE CE QUE VOUS POUVEZ ET VOULEZ, MERCI QUE DIRU SOIT LOUE ET IL FERA JUSTICE UN JOUR.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Science sans Conscience n'est que ruine de l'ame" !!! - 16.12.2016 14:54

Ça prouve a suffisance qu'ils ne comprennent rien aux NTIC et même a la gouvernance, en commençant par le fameux gouvernement, le ministre du tutelle, la fameuse autorité de régulation "ARPTC", etc...au lieu de placer des connaisseurs a la tête de ces organisations, non, ils nous placent des "politichiens" sans vision aucune qui sont soit,piètres juristes, politologues ou économistes, et comme résultat aucune infrastructure appropriée, moins encore personnel compétent sur qui L’État pourrait s'appuyer dans pareille circonstance. Dans des pays sérieux, l’État n'a pas besoin d’opérateurs pour faire ce filtrage ou quelque blocage que ce soit...YANGO IL FAUT BOKENDE KAKA,...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ARMAND - 16.12.2016 14:46

Tango congo ezwaka independance reseaux sociaux ezalaka te mais messages etabolaka, tango Mzee asalaka guerre ya liberation, information etambolaki alors bakata na bango ata sikoyo. somo ezosala bango kala te le 19/12/2016 ekoyinda na ngambo na bango

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.12.2016 09:59

Le réseau va fonctionner, qu'il monte ou qu'il descende. C'est la décision des tous les opérateurs télécoms pour soutenir le départ de Kanambe

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Katanga yetu - 16.12.2016 08:34

nos militaires congolais ne tireront pas ce jour la parceque le mandat de kabila est fini.il n'est plus president.chers militaires il faut nous livrer l'individu kabila et pas le president de la republique democratique du congo parceque il n'yaura plus de president ce jour la .faite preuve de patriotisme et livrez nous ce jour la kabila individu.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis RDC - 16.12.2016 08:20

Nous avons à faire à un réseau de mafia, des commissionnaires à la tête du pays et C'est trop tard car nous savons déjà ce qu'il faut faire le 19/12/... leProgramme de congolais c'est le départ de kabila et son réseau à la tête du pays.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Evangéliste Robert KIKIDI - 16.12.2016 07:46

Nous appelons à tous les congolais de s'abstenir de la violence sous toutes ses formes et de pouvoir dénouer avec ce plan d'extermination des congolais et de génocide que les forces du mal et de la politique d'affrontement ont préparé dans le monde des ténèbres contre les peuple congolais. Nous réitérons notre appel à tous les congolais comme Esther d'une part et d'autre part comme Mardochée et à tous ceux qui ont choisi la RDC comme leur seconde patrie à s'abstenir à toutes formes de violences et à se mobiliser tout azimut à dire Non et Non à l'affrontement, aux pillages, aux massacres le 19 mai 2016. Prions tous et jeûnons en implorant à Dieu sa grâce providentielle...

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ODINGI - 15.12.2016 23:46

Peuple Congolais : Joseph kANAMBE est insolemment têtu et n'a pas encore rêvé à abandonner le pouvoir. Soyons tous le 19 et le 20 déc 2016 sur la rue et ses militaires et policiers nous tuent mais nous ne mourrons pas tous.Pourvu que notre pays soit libéré au vrai sens de mot.Mende, Boshab et Atundu sont entrain de trahir KANAMBE sans qu'il se rende compte. beau frère de OMALANGA.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anonyme - 15.12.2016 23:22

Mais c est ridicule ça. Eux ils pensent que nous sommes au moyen âges! Des décisions impopulaire. Bande de voyous des incompétents et de coco.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
svp invitez edem kodjo pour qu'il voie comment le deuxième et vrai dialogue entre congolais se déroule. - 15.12.2016 22:22

Nous avons fini par comprendre que le pouvoir est entrain de chercher à désamorcer la bombe peuple en acceptant le face à face avec le rassemblement de l'opposition pour chercher à faire passer dans la douceur la journée du 20 décembre.Que Kabila sache que même si ils peuvent réussir ce passage en douceur,le peuple ne va pas lâcher prise jusqu'à son départ effectif.car ce qui m'attend est plus grave que ce qui avait éliminer son père.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 21:44

Que le peuple prend conscience de ce que Kabila veut pour le Congo. Le dialogue de la CENCO est un vrai distraction... Tic tac tac tic

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bertin - 15.12.2016 21:40

C'est du déjà vu et entendu,on l'appelle frilosité du pouvoir,le problème c'est joseph et la solution c'est son départ fin mandat le reste de gesticulations, c'est du temps perdu, pire encore avec ce corrompu de nanga, des prétendus officiers supérieurs,cour constitutionnelle,...Malfaiteurs du pays(MP) endiablés ou ensorcelés, revenez à vous et au bon sens

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis Kongo - 15.12.2016 21:30

Pour mieux réussir l'action, il faut couper les bouches de tous les congolais. Sinon peine perdue. Kiekie, eyinda ka mabe. Soki balobi tika, tika.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CRBK - 15.12.2016 21:14

Lorsque Mobutu est parti, il n'y a vait pas d'inrernet et qucun congolais ne connaissait ce qu'un whats'up, ni facebook. Bloquer aussi les gong, les tam tam, les cornes d'animaux, les casseroles. Enlever des magasins tous les sifflets car .ce sont encore là les moyens de communication qui transmettent de massage d'un endroit à un autre. Si vous ne connaissez rien, posez la question à nous qui sommes des villageois pour que nous vous apprenions comment nous communiquons. D'ailleurs mes vieux qui sont à Nangwanda ne connaissent pas réseaux sociaux mais ils souhaitent le départ de kabila le 19.12

Non 0
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bertin - 15.12.2016 20:58

SHAME ON YOU JOSEPH,HONTE A JOSEPH, tu es entrain de salir ce nom et la mémoire de Kabila qui t'a adopté,dialogue ou pas,rassure toi que toi et les dinosaures qui t'entourent,vous allez payer la misère et le sang de ces congolais.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bonvuane - 15.12.2016 20:04

Yebelation en action!!!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 19:52

Il ya rien qui puisse empêcher et/ ou arrêter un peuple qui est debout. L'Internet n'est su un moyen de communication mais il n'empêchera point le peuple de se prendre en charge. Est çe dans notre hymne national on ne râle d'Internet? Nous disons debout congolais...le défi que Kabila nous lance appelle à la révolution et à la mobilisation totale et quelque doit l'issu du dialogue. C'est une injure contre le peuple et tous les héros qui sont tombés pour la cause nationale. Alors peuple congolais levons- nous maintenant ou à jamais.!

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 19:26

ata bokati réseaux sociaux sai pas fini mais chache bien que tobenganaki mobutu sans les réseaux sociaux yebela

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Renouvèlement de la classe politique - 15.12.2016 19:12

Ça ce sont des signes mais alors perceptibles d'un régime aux abois... La patate est chaude la MP, vous allez l'avaler...

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 18:44

Une fois encore coup d'épée dans l'eau, bolinga bolinga te tokobima pe to ko enregistré ba actes nyoso boko poser ou bien vous nous ravissez nos téléphones bandes de conards

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Matang - 15.12.2016 18:31

Mende est au dialogue CENCO pour le faire échouer et activer après le plan 6/4 (SIX AVRIL VOIR HABYARIMANA )visant a éliminer KABILA et imputer cela a KATUMBI avec des aveux fabriques.Suivra un régime MP d’exception avec musellement TOTAL de toute opposition et suspension de la Constitution.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mavungu - 15.12.2016 18:05

Nous voulons voir le nom et la signature de l'autorité qui a ordonné cette instruction.

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
sanction - 15.12.2016 17:28

S'ils ne savent plus quoi faire, qu'ils aient le courage de dire à leur Monsieur de démissionner. Comment vous êtes animé par les esprits de flatterie aussi pendant que vs savez très bien, la RDC est sous dictature et ingérée. Quand à moi, je vous demande de couper même la téléphonie mobile, le sms, etc., au cas contraire, "aeternum vale". Bozala makasi.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 17:21

Téléchargeons tous "FireChat" cette application permet de se communiquer sans ou avec internet. Bye-Bye Kabila en marche.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 17:19

Kabila ait pitié stp! Tu es fin mandat!!!

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 17:19

#je suis INTERNET

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 17:14

Nous n'avons pas besoin de l'internet pour vous atteindre à vos maison, nos pieds ont une bonne bande pesante que celle du wifi. nous savons où vous cueillir.

Non 0
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salavatrice - 15.12.2016 17:07

Si le ridicule peut tuer. Le Ministre de PTNTIC Thomas Luhaka s'est dit ne pas être informé de cette mesure. Bokokapata bangu soki bolingi koyoka te. Vous voulez créer un deuxième dictateur en RDC, ekosimba te Mende faites très attention. Retenez le très bien quelque chose va se passer le 19 décembre et après. Je me demande et Boshab se cacherons où ?

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KabilaDegage - 15.12.2016 17:02

Bo kata, toko solola na lokole! C'est pas les reseaux sociaux qui vont le garder au pouvoir. A sisa ango ti na suka le 19/12/2016

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 17:00

Pourquoi devons nous continuer à souffrir à cause d'un jeune homme qui du reste, a même déjà gagné sa vie! Kabila ait pitié stp

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ilunga - 15.12.2016 16:49

Vous de la MP qui prétendez être démocrate, faites comme François Hollande qui s' est vu impopulaire et a renoncé aux élections présidentielles. votre impopularité en rdc est 2000 fois supérieure que celle de Hollande. votre place est dans l'enfer ennemis du peuple congolais.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Power - 15.12.2016 16:45

tous ça pour une personne Kabila que les congolais seront assassiné mais vous serez surpris.

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Indépendant - 15.12.2016 16:17

Une pétition est lancée sur facebook. Allez-y nombreux, signez la pour sa transmission à la CPI dimanche avant la coupure envisagée. Nous avons besoin de vos signatures pour des poursuites à l'endroit du Ministre des Télécommunications, du Président des l'ARPTC et des opérateurs qui vont se conformer à cette injonction.

Non 2
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 15.12.2016 16:11

Je sais beaucoup n'ont pas l'envie de manifester pour la fin de mandat du président mais pour le pillage. Que les autorités tant civile que militaire et policière fassent leurs travail. Nous tous nous n'allons pas mourir ceux qui resteront reconstruiront le pays. Celui qui marche que la justice s'occupe de lui.

Non 28
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Indépendant - 15.12.2016 16:09

Que les participants aux discussions sous les auspices de la CENCO se penchant sur cette menace et prennent une recommandation allant dans le sens de la contrecarrer. S'ils sont majoritaires et écoutés par une grande partie des congolais, de quoi ont-ils peur? A cette allure, ils vont demander à la Régideso d'empoisonner l'eau et à la Snel de plonger la ville dans l'obscurité. Le pouvoir aux abois!

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
muanacongo - 15.12.2016 16:07

COUPER LE NET EST UNE NOUVELLE FORME DE VIOLATION DE L'HOMME QUI RISQUE D'ALLONGER LA LISTE DES SANCTIONS QUI CRÉENT DEJA DES INSOMNIES DES DIGNITAIRES DE LA MP. LA SOLUTION EST AILLEURS: LE RESPECT DE L'ARTICLE 220 DE LA CONSTITUTION.

Non 0
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mfumu Ntoto - 15.12.2016 16:06

Vous ignorez tout finalement. Est ce que pour chasser Mobutu, Ngbanda, Atundu, et consorts on a eu besoin de facebook, whatsapp et autre machin? Apana. Ata kimbiya mbiyo mbiyo.

Non 0
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 15.12.2016 16:01

Laissez -nous la paix nous n'avons pas besoin de se faite tuer le 19 ou le 20 car quiconque foulera ses pieds sur la rue pour manifester je vous préviens il sera déjà mort. Moi et ma famille restera a la maison en train de prier pour le pays au lieu de l'enfoncer dans le CHAOS.

Non 32
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 15:51

Les autorités de Kinshasa ont demandé un filtrage ou une coupure des réseaux sociaux en République démocratique du Congo à partir de ce dimanche 18 décembre, moins de 48 heures avant la fin du mandat du président Joseph Kabila. Les fournisseurs d'accès n'ont pas encore reçu d'injonction formelle des autorités et ont demandé que l'ordre leur soit donné par une note écrite détaillant les instructions des autorités, a appris l'AFP auprès de quatre entreprises opérant dans le secteur des télécommunications en RDC. Les opérateurs se sont vu présenter oralement les demandes du gouvernement mardi 13 décembre lors d'une réunion avec l'Autorité de régulation des...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 15:50

mais arreter aussi la levee du soleil du 20/12 et aussi interdisait a la lune de ne pas brillait a minuit .. bande de coco

Non 0
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 15:44

BAZALI BA ZOBA, SOKI BAZALI NA RAISON, BAZALI KOBANGA NINI? BAYEBELA KABILA MANDA ESILI? BYE BYE.

Non 2
Oui 29
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ngoy - 15.12.2016 15:42

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 15:38

Ba zoba bokanga biso kaka minoko, po avant internet mobilisation ezalaki denge nini. Miyibi Bo suki

Non 2
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
QUI ES-TU ? - 15.12.2016 15:31

VOUS êtes des Imbéciles, il y a pas que les 4 opérateurs téléphonique qui possède l'internet en RDC, nous avons des antenne VSAT qui ce pointe directement vers le satellites, vous allez aussi nous empêché des publié vos massacre? sa nous prouve a suffisance que vous êtes à la fin de tout vos bêtises. Nous allons filmé et placé les images sur YouTube, pour que le monde entier sache ce qui se passera le 19.12.16, Jour j-4

Non 1
Oui 30
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 15:30

Vous pouvez couper tous les reseaux sociaux mais c'est TROP TARD. La mobilisation a deja ete faite. Tout vrai congolais sait que le 19 Dec est la date de la liberation de la RDC contre la dictature Kabiliste.

Non 0
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 15:29

Kabila, tu peux faire couper ces histoires comme tu veux mais tu ne vas pas nous échapper papa! Notre péché, nous peuple congolais, c'est de te dire de respecter la constitution hein!!!

Non 2
Oui 25
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
QUI ES-TU ? - 15.12.2016 15:27

VOUS êtes des Imbéciles, il y a pas que les 4 opérateurs téléphonique qui possède l'internet en RDC, nous avons des antenne VSAT qui ce pointe directement vers le satellites, vous allez aussi nous empêché des publié vos massacre? sa nous prouve a suffisance que vous êtes à la fin de tout vos bêtises. Nous allons filmé et placé les images sur YouTube, pour que le monde entier sache ce qui se passera le 19.12.16, Jour j-4

Non 1
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mavi - 15.12.2016 15:26

C'est pas une solution!! ca va faire trop mal a partir du 19/12/2016!!!!

Non 1
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 15:21

CA SE PUREMENT LES DECISSION DE KABILA LOKOLA OZA TEMBE OKO MONA BISO PE BAKO ARMER BISO SIKOYO TO MONA BA POLICIER YA NZALA NA BA MLILUTAIRE YA NZALA TOKO BUNDA TI NA SUKA ..KATA NAYO INTERNET KALA INTERNET EZALAKA TE MAIS TO BANDAKA KO MANIFESTER LE 20/12/2016 MOTO NA MOTO

Non 1
Oui 27
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 15:18

bokokima banguلسيد كابيلا أنا الأذهان اليك على الاستقالة قبل هذا الأحد من أجل السلام والخير للشعبمعد، لو 19 سا فا باردر

Non 1
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.12.2016 15:17

Vous pouvez couper vos histoires là pour protéger ce garçon qui est fin mandat!!!

Non 1
Oui 25
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
madesu - 15.12.2016 15:11

sois courangeux Mr Kabila je te conjure de demissionner avant ce dimanche pour la paix et le bien du peuple congolais.puisse le bon Dieu t'aider.

Non 1
Oui 39
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis Franck Diongo/MLP - 15.12.2016 15:08

Je pense que les USA et l'UE doivent sanctionner aussi le Ministre de Poste et Télécommunication et l'autorité de régulation de l'ARPTC pour violation de Droits de l'Homme,droits de communiquer et d'être informé.

Non 2
Oui 46
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Famine en Somalie : près de deux millions d'euros récoltés grâce à une star des réseaux...

Afrique .., Mogadiscio

La RDC solidaire avec l’Afrique du Sud face à l’intox véhiculée par les réseaux sociaux

Sur le net ..,

La RDC annonce une enquête suite à aux vidéos de massacre au Kasaï

Provinces ..,

Etats-Unis: une «journée sans immigrés» contre la politique de Donald Trump

Monde ..,