mediacongo.net - Actualités - Les girafes sont en train de disparaître dans le plus grand des silences 
Retour Science & env.

Les girafes sont en train de disparaître dans le plus grand des silences

Les girafes sont en train de disparaître dans le plus grand des silences 2016-12-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/12-18/girafe_extinction_16_003.jpg -

La légendaire girafe rejoint à son tour le long cortège des espèces menacées d’extinction. D’après l’union internationale pour la conservation de la nature (UICN), on comptait 155 000 girafes vivant dans la nature en 1985 contre 97 500 en 2015, ce qui constitue une baisse des effectifs de l’espèce d’environ 40 % au cours des 30 dernières années. Le statut des girafes sur la liste rouge de l’UICN est passé de « préoccupation mineure » à celui d' »espèce vulnérable ».

Vivant exclusivement en Afrique, les girafes sont pourtant en déclin à l’Est et au centre du continent. Elles sont considérées disparues dans 7 pays d’Afrique dont le Mali, le Burkina Faso, le Nigéria et le Sénégal. Le classement des girafes en espèces et sous-espèces donne une idée précise de la menace qui pèse sur le plus grand mammifère vivant à la surface de la terre.

 
 
D’après l’UICN, les girafes sont désormais menacées d’extinction

Si jusqu’à présent les scientifiques considéraient qu’il n’y avait qu’une seule espèce de girafe (Giraffa camelopardalis) une étude publiée dans Current Biology suggère qu’il pourrait y avoir plusieurs espèces à savoir la girafe du Nord, la girafe du Sud, la girafe Masaï et la girafe réticulée. Les girafes ne seraient ainsi pas toutes habilitées à se reproduire entre elles.

Mais l’UICN ne reconnait pour le moment qu’une seule espèce de girafe divisée en 9 sous-espèces, la répartition étant basée sur le manteau de l’animal et sa situation géographique. Certaines sous-espèces sont plus menacées que d’autres, ainsi la la girafe de l’Afrique de l’Ouest qui ne vit qu’au Sud Ouest du Niger et la girafe de Rothschild trouvée en Ouganda et introduite au Kenya, sont signalées « en danger d’extinction » sur la liste rouge de l’UICN.

Les sous-espèces de la « Giraffa Camelopardalis » se distinguent notamment grâce à leur robe

Les causes du déclin sont diverses. Un certain nombre de girafes sont chassées illégalement pour leur viande ou leur peau. Mais c’est la destruction de leur habitat naturel qui menace le plus sévèrement les girafes. L’agriculture et l’industrie ravagent la forêt poussant les groupes de girafes à fuir et à s’isoler. Le manque de nourriture et l’absence de partenaires sexuels les empêchent également de se reproduire et de prospérer.

Si les girafes sont déjà protégées dans plusieurs pays, Sébastien Moncorps, directeur du comité français de l’UICN explique qu’il faut à tout prix créer des espaces protégés (parcs nationaux, réserves naturelles) pour enrayer leur extinction.

Une fois isolées à cause de la destruction de leur habitat, les girafes ne trouvent plus ni nourriture ni partenaires sexuels

Julian Fennessy coprésident du groupe des spécialistes des girafes et okapis de l’UICN explique que les populations n’ont pas conscience de la menace qui pèse sur les girafes puisqu’elles les voient régulièrement dans leurs zoos et dans leurs médias. Il est pourtant temps d’agir pour les girafes comme pour la faune de la planète en général; d’après une déclaration alarmante du Fonds mondial pour la nature, plus de 50 % des espèces animales sont d’ores et déjà éteintes.


dailygeekshow
469 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme - 14.12.2016 15:44

Pourquoi chasse-t-on? Qui le fait? Où? Hormis les cas de motivations financières, les autres cas peuvent se résoudre si l'homme était beaucoup généreux à l'égard de son semblable. D'ailleurs, celui qui cherche à protéger ces animaux n'aurait plus de job si l'espèce n'était plus menacée! Poursuivez le raisonnement...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Quatre espèces de girafes découvertes

Science & env. ..,

Tanzanie : une girafe blanche rarissime naît dans un parc national

Afrique .., Dar es salam