mediacongo.net - Actualités - Les réseaux sociaux sont-ils les médias de demain? 
Retour Sur le net

Les réseaux sociaux sont-ils les médias de demain?

Les réseaux sociaux sont-ils les médias de demain? 2016-12-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/12-18/addidas_shoops_16_003.jpg -

Spontanément, j’ai tendance à répondre que les réseaux sociaux sont déjà les médias d’aujourd’hui! En tout cas, les usages des Français en termes de consommation de l’information ont évolué et les contenus se sont diversifiés. Les nouveaux moyens d’information sont plus participatifs, favorisent les échanges et engagent d'avantage l’individu.

Les Français ne vivent pas coupés du monde et s’informent quotidiennement. Selon une étude de Médiamétrie (​Enquête Actu 24/7)​, 98% des personnes de 18 ans et plus consultent l’actualité dont 63% plusieurs fois par jour. 38% de la population déclarent accéder à l’information depuis internet en passant par différents médias, notamment les réseaux sociaux. Facebook, Twitter et les autres ont réellement changé les habitudes de consommation d’informations. Les internautes sont très nombreux à s’y connecter régulièrement, ils multiplient les comptes sur les plateformes et les utilisent de manières différentes, notamment pour s’informer. Ils s’informent pour plusieurs raisons, notamment car ils aiment discuter avec les autres de ce qui se passe dans le monde. Ils participent aussi à la création de l’information, ils la commentent et la propagent à travers les réseaux sociaux. En effet, l’accès à l’information est un usage en perpétuelle évolution et ces réseaux sociaux tendent à devenir leur principale source d’information.

Quel média tire son épingle du jeu?

Les internautes utilisent donc les réseaux sociaux pour s’informer. En France, cela concerne près de la moitié d’entre eux. Facebook est numéro un devant YouTube et Twitter. Facebook devient une source d’actualités centrale pour des millions de personnes. Pourtant, Mark Zuckerberg affirmait il y a quelques mois: «Nous sommes une entreprise Tech, pas un média». Facebook est plutôt un portail, Twitter un média. En assumant pleinement son rôle de média, Twitter joue carte sur table. En effet, il est essentiellement utilisé pour accéder à des news et c’est le réseau social qui tire son épingle du jeu dans l’accès à l’information. Twitter est construit comme un réseau destiné à la recherche active de news pour un public intéressé par l’actualité. Aujourd’hui, les internautes utilisent les réseaux sociaux pour avoir accès à des mises à jour rapides d’informations (50% selon Médiamétrie). Twitter est le média du temps réel. Les internautes cherchent principalement des contenus gratuits (39% selon Médiamétrie), ce qui est le cas la plupart du temps sur Twitter. En tout cas, si les liens tweetés par les comptes de journalistes ne redirigent pas vers des contenus payants. Twitter est un outil journalistique incontournable, parfaitement adapté à la diffusion et à la recherche d‘informations.

Quel format tend à s’imposer ?

Focalisons-nous ici sur le format, même si la vidéo d’information est en forte progression ces derniers mois, on constate effectivement une augmentation des contenus vidéos sur les réseaux sociaux ainsi qu’une plus grande importance donnée à la vidéo par de nombreux éditeurs de presse, il est important de noter que l’écrit tient encore tête à la vidéo.

Contrairement à ce que nous pouvons penser, la vidéo n’a pas encore fait disparaître l’écrit, loin de là! Aujourd’hui, selon Médiamétrie, les réseaux sociaux sont utilisés pour avoir plus de vidéos d’actualité mais ce n’est pas la raison principale (Seulement 23% selon Médiamétrie). En 2016, 84% des internautes préfèrent lire des articles partagés par leurs amis et 49% préfèrent regarder des contenus vidéos partagées par leurs amis. Des chiffres qui descendent à 47% pour la lecture globale d’articles et 32% pour le visionnage de vidéos. Leurs arguments en faveur du texte: un contenu à lire est plus pratique et la publicité y est moins envahissante que sur certaines vidéos. Si on se projette dans les années futures, je pense que cette tendance à l’utilisation de la vidéo se confirmera. Surtout si on se base sur les axes de développement des réseaux sociaux, ceux-ci misent beaucoup sur la vidéo en Live. Facebook Live et Periscope pour Twitter sont fortement mis en avant ces derniers mois.

Sur Periscope, plus de 200 millions de diffusions en direct ont été effectuées en un an. Damien Viel parle de Twitter comme étant la plateforme du direct et place d’ailleurs la vidéo live parmi les 5 priorités stratégiques de Twitter dans les années à venir. Des vidéos oui mais sur quel dispositifs d’accès? Les changements de comportement ont été importants, le mobile est considéré comme le moyen le plus important pour la consommation d’information en ligne. L’utilisation quotidienne d’un smartphone pour s’informer est en constante augmentation contrairement à l’utilisation de la tablette et de l’ordinateur.

Quelles sont les forces des réseaux sociaux par rapport aux médias traditionnels ?

Il faut savoir que le print a été dépassé par les réseaux sociaux depuis deux ans. Les jeunes notamment, préfèrent largement s’informer sur le Web et les réseaux sociaux plutôt que via des journaux papiers. Globalement, les réseaux sociaux connaissent une forte croissance sur l’accès à l’information parce qu’ils proposent une expérience forte basée sur l’immédiateté et la sélectivité d’informations pertinentes pour l’utilisateur, grâce à un certain nombre d’outils. Avec les réseaux sociaux, il est possible de recevoir des informations en temps réel, de multiplier les sources sans contrainte, d’accéder à des contenus personnalisés qui les intéressent, et enfin de commenter et partager l’information très facilement. La personnalisation des contenus offerte par les réseaux sociaux joue un rôle déterminant pour des internautes submergés d’informations, ils ont besoin de filtrer et manipuler les contenus. L’accès à l’information devient une expérience sociale perpétuellement renouvelée. Les internautes cherchent à évaluer et réagir à l’information.

Une grande majorité des ​contenus partagés sur les réseaux sociaux provient des médias traditionnels ou y fait référence. Selon le directeur du Guardian, Alan Rusbridger, le journalisme, d’ici 2020, ne va pas disparaître comme certains le préconisent. Les réseaux sociaux ont besoin des médias traditionnels comme le format papier puisqu’il s’en nourrit. Il existe une certaine complémentarité… D’ailleurs, un grand nombre de personnes consultent encore les deux et certains n’apprécient pas vraiment l’information proposée sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, ces derniers n’apportent pas une totale satisfaction aux utilisateurs. Tandis que les médias traditionnels obtiennent une note supérieure à 7/10, les réseaux sociaux reste à un demi point en dessous depuis plusieurs années toujours selon Médiamétrie. Comment l’expliquer ? Le manque de recul et la capacité insuffisante à analyser sont les arguments avancés.

Je terminerai en disant que les autres médias, dits «traditionnels», devront tout de même se réinventer face au changement de paradigme lié au Web et aux réseaux sociaux. Ils auront besoin de s’adapter aux nouvelles technologies et aux nouveaux outils pour perdurer et auront intérêt à imaginer des stratégies innovantes. Soit en ayant une stratégie transmedia, adaptée aux différents médias et aux réseaux sociaux, soit en faisant des choix forts comme a pu le faire MinuteBuzz récemment. Pour rappel, Maxime Barbier et son équipe ont choisi de supprimer leur site six ans après sa création et de publier uniquement sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram et Twitter, principalement des vidéos. Leur but: s’adapter aux usages pour toucher plus directement les cibles et générer plus d’engagement. Une stratégie axée exclusivement sur les réseaux sociaux qui semble payante puisque TF1 s’intéresse à MinuteBuzz, au point de l’acquérir. TF1 vient effectivement d’annoncer une prise de contrôle de ce spécialiste des contenus pour les jeunes destinés aux plateformes sociales.

Camille Jourdain
Frenchweb
249 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Wikileaks: Pékin demande à Washington de «cesser ses cyberattaques»
AUTOUR DU SUJET

Famine en Somalie : près de deux millions d'euros récoltés grâce à une star des réseaux...

Afrique .., Mogadiscio

La RDC solidaire avec l’Afrique du Sud face à l’intox véhiculée par les réseaux sociaux

Sur le net ..,

La RDC annonce une enquête suite à aux vidéos de massacre au Kasaï

Provinces ..,

Etats-Unis: une «journée sans immigrés» contre la politique de Donald Trump

Monde ..,