mediacongo.net - Actualités - Un Code de conduite pour lutter contre les VBG 
Retour Femme

Un Code de conduite pour lutter contre les VBG

Un Code de conduite pour lutter contre les VBG 2016-12-08
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/1-4/toko_swam_16_003.jpg Kinshasa-

Christophe Tocco, Directeur de mission de l’Usaid en RDC et James Swan, l’ambassadeur des USA à Kinshasa

Les « 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre [VBG] » qui a eu pour thème « Une éducation sûre pour tous » est célébré autrement par l’Agence américaine pour le développement internationale (Usaid) par l'organisation d'une conférence, le 7 décembre 2016, en son siège, autour d'un code de conduite en milieu scolaire initié en collaboration avec les parties de la société civile et  le ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté.

James Swan, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Kinshasa, a, dans son intervention, indiqué : « les VBG constituent un défi particulier pour la RDC. Elles sont devenues particulièrement préoccupantes lorsqu’elles interfèrent dans la capacité d’un enfant à obtenir une éducation de qualité et en toute sécurité. Nous nous félicitons des efforts récemment déployés par le gouvernement de la RDC dans la lutte contre les VBG par le biais d’un nouveau code de conduite contre ce fléau en milieu scolaire. Le code de conduite est un pas concret vers la protection des enfants en RDC avec le récent code de la famille, cela témoigne de l’engagement du gouvernement à mettre fin aux VBG ».
.
Il a évoqué également les efforts de son institution pour l’instauration d’un état de droit et ceux pour la réforme du secteur de la sécurité comme contribution au renforcement des systèmes judiciaires et militaires en RDC.

Christophe Tocco, Directeur de mission de l’Usaid en RDC, est revenu sur le chiffre citant 80 millions de dollars depuis 2014 pour ce combat dont la plus grande concentration est dans l'Est de la RDC. « Les programmes de protection sociale et de santé de l’Usaid ont appuyé plus de quatorze mille survivants de VBG  en fournissant des services de réinsertion médicale, psychosociale en soins médicaux et juridiques.  630 organisations communautaires qui répondent aux besoins des survivants ont été mis à niveau  pour une réintégration socioéconomique. l’Usaid a aidé environ 2.500 personnes à recevoir des soins médicaux suite aux VBG, des cas qui auraient été ignorés et signalés ».

En effet, c'est grâce à ce partenariat tripartite qui a élaboré le Code de conduite, qu'est né l’approche « écoles sûres » où les élèves seront sensibilisés déjà sur le banc de l'école.


MCNTeam / mediacongo.net
332 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
ARTICLE Précédent : Violences sexuelles en RCA: la RDC va rester «attentive et solidaire»