mediacongo.net - Actualités - La directrice d'un orphelinat de Kinshasa arrêtée en Belgique 
Retour Diaspora

La directrice d'un orphelinat de Kinshasa arrêtée en Belgique

La directrice d'un orphelinat de Kinshasa arrêtée en Belgique 2016-12-01
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/1-4/police_belge_etterbeek_16_004.jpg Bruxelles-

La directrice d'un orphelinat de Kinshasa a été arrêtée en Belgique, et inculpée de prise d'otages et de trafic d'être humains dans le cadre d'un dossier portant sur des adoptions suspectes d'enfants originaires de la République démocratique du Congo.

Julienne Mpemba est la directrice de l'orphelinat Tumaini et s'occupe à ce titre de l'adoption d'enfants congolais, notamment par des familles belges. Elle est aussi juriste au sein de l'administration de la Wallonie (sud de la Belgique).

En novembre 2015, elle devait remettre onze orphelins à leurs familles d'adoption, qui avaient dû parfois attendre pendant des années.

Mais la directrice, qui a la double nationalité belge et congolaise, avait exigé comme préalable le "paiement d'une importante somme d'argent", selon un communiqué du parquet fédéral.

Le ministère belge des Affaires étrangères avait expliqué à l'époque Mme Mpemba avait "caché les enfants" et que ces derniers avaient été "libérés par les autorités congolaises".

Les enfants avaient finalement été accueillis en Belgique par leurs parents adoptifs quelques jours plus tard. Le parquet fédéral avait ouvert une enquête à la suite d'une plainte des Affaires étrangères.

Dans ce cadre, après une série de perquisitions exécutées le 9 novembre à Namur (sud), Dinant (sud) et Bruxelles, Mme Mpemba a été inculpée de "prise d'otages" sur mineurs et placée en détention provisoire, selon le parquet fédéral.

Elle a aussi été inculpée de "trafic d'êtres humains" et de "faux et usage de faux", l'enquête ayant révélé que "trois des onze enfants adoptés ne répondaient pas aux conditions légales pour faire l'objet d'une adoption internationales et seraient aujourd'hui recherchés par les autorités congolaise", selon la même source.

La France a décidé fin novembre de suspendre, à compter du 31 décembre 2016, les adoptions d'enfants en RDC en raison des "irrégularités" constatées "depuis des mois" dans les dossiers, selon le ministère français des Affaires étrangères.

Parmi les "irrégularités" constatées, figuraient de la "fraude documentaire", des consentements de parents biologiques donnés longtemps après le jugement d'adoption, ou même absents, une absence de preuve de décès des parents biologiques ou encore des enfants ayant "trois actes de naissances", ont précisé des sources au ministère.


VOA/MCN
1809 suivent la conversation
6 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Boshab - 08.12.2016 15:50

C'est belge d'origine congolaise et malgré tout le PGR ne peut-il pas autoriser une percusition pour voir si à Kin il n'y a pas d'enfants volés dans cet orphelinat?Ah j'avais oublier lui et le ministre de la justice sont experts en ce qui concerne la traque des mercenaires

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Berkant - 02.12.2016 22:17

Cette arrestation est une très bonne chose. Félicitation à la police belge. L'orphélinat Tumaini devrait etre pequisitionné et fermé à Kinshasa!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 01.12.2016 23:04

Article intéressant sur l'adoption d'enfants congolais mais juste une correction pour éviter une confusion sciemment entretenue"la directrice, qui a la Double Nationalité Belge et Congolaise"!?? Article 1er : La nationalité congolaise est une et exclusive. Elle ne peut être détenue concurremment avec une autre nationalité. Elle est soit d'origine, soit acquise par l'effet de la naturalisation...Article 26 sur la perte de nationalité renvoie à l'art. 1°- Merci

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 01.12.2016 22:53

La dame gère bien une affaire sous forme d'une ONG. Elle cherche et conditionne les enfants à besoin d'être adoptés et cherche les parents potentiels. Elle navigue dans une eau trouble vues le secteur sensible où elle opère. Il faut que son cas soit entendu au fond et si crimes elle a commis, que ceux ci soient prouvés devant un tribunal. Si c'est juste une dispute autour du paiement de ses frais ou ses dépenses, etc, qu'on dise cela aussi.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 01.12.2016 22:43

"MAIS LA PRÉSIDENTE, QUI A LA DOUBLE NATIONALITÉ BELGE ET CONGOLAISE ", VOUS DITES? MAIS DEPUIS QUAND EXISTE -T-L UNE DOUBLE NATIONALITÉ BELGE ET CONGOLAISE ? ELLE EST JUSTE BELGE D'ORIGINE CONGOLAISE. QUAND LES GENS TRIPOTENT, IL SEMBLE, ON INCISTE SUR LEUR NATIONALITÉ D'ORIGINE !

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France

Fatal error: Uncaught Error: Call to a member function fetch() on boolean in /home/clients/1812ff89df20ac0b20ff14a626498488/web/article.php:364 Stack trace: #0 {main} thrown in /home/clients/1812ff89df20ac0b20ff14a626498488/web/article.php on line 364