mediacongo.net - Actualités - Consultations gouvernementales: la MP, l’UDPS, le RCD et la société civile reçus par Samy Badibanga 
Retour Politique

Consultations gouvernementales: la MP, l’UDPS, le RCD et la société civile reçus par Samy Badibanga

Consultations gouvernementales: la MP, l’UDPS, le RCD et la société civile reçus par Samy Badibanga 2016-11-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/novembre/28-30/badibanga_samy_16_0003.jpg Kinshasa-

Samy Badibanga Ntita, premier ministre de la République démocratique du Congo

Votre groupe est-il prêt à participer au Gouvernement d’union nationale ? Que pensez-vous de la structure du Gouvernement d’union nationale ? Quelle serait la taille du Gouvernement  dans le contexte actuel ? Quelle serait la clef de répartition  de quota par composante ? Quels sont les critères de choix des membres du Gouvernement ? Autant de questions auxquelles les composantes doivent répondre avant de soumettre leurs listes éléphantesques au Premier ministre.

Sauf changement de dernière minute, les consultations du Premier ministre en vue de la constitution d’une équipe gouvernementale semblent avoir pris fin depuis samedi 26 novembre courant. Samy Badibanga Ntita, Chef du nouvel exécutif central a une idée de ce que sera son équipe gouvernementale. Ce, après avoir consulté toutes les forces politiques et sociales de la Rdc. D’après quelques indiscrétions, l’équipe devrait avoir plus ou moins 50 ministres et vice-ministres en ce y compris les vice-Premiers ministres et ministres d’Etat.

Le samedi 26 novembre courant, le Chef du Gouvernement a consulté les élus de son parti UDPS, notamment les 52 élus du Groupe parlementaire UDPS et Alliés. Il a fallu user de patience, pour attendre la position de la deuxième force politique à l’Assemblée nationale. Les Congolais voudraient en savoir plus, au sein de cette famille politique où les divergences étaient tellement fortes et profondes à l’annonce de la participation du Président du Groupe parlementaire UDPS et Alliés au Comité préparatoire, mais aussi au Dialogue politique, qui a conduit à l’intolérance, jusqu’à faire parler la force physique, les biceps. La victime n’était autre que le député national Ambatobe. Ce dernier affirme que la hache de guerre a vite été enterrée au point de combler très vite le fossé. « Donc, il faut savoir que la hache de guerre qui s’est révélée il y a quelques jours, a été vite enterrée et les députés nationaux sont entrain de chanter à l’unisson. Parmi les missions qui lui ont été assignées par le Président de la République, il y a celle de la cohésion nationale et l’on ne peut commencer que dans sa propre maison », a indiqué le député national.

Il faut dire que l’UDPS prend la responsabilité de conduire l’équipe gouvernementale et n’a pas droit à l’erreur. Certains ont même affirmé que s’il y a échec, ça sera tout le Groupe parlementaire qui va assumer. S’il y a réussite, c’est tout le groupe qui va réussir, surtout que ce dernier n’a pas droit à l’échec pour avoir longtemps donné virtuellement la leçon de ramener le peuple congolais au bonheur paradisiaque. Par ces consultations d’échange d’idées avec sa famille politique, Samy Badibanga a reçu beaucoup d’orientations, beaucoup de matières susceptibles de conduire à la réussite de l’action gouvernementale, dont l’UDPS Samy Badibanga va devoir piloter. Ceci étant, les députés nationaux membres de l’UDPS ont invité le peuple congolais à soutenir cette action gouvernementale, un défi majeur dans cette période de turbulences politique, économique. Un défi à relever, telle est la raison du ralliement des élus nationaux de l’UDPS à l’action gouvernementale sous le leadership de Joseph Kabila Kabange, Président de la République.

Les personnes vivant avec handicap reçues

Peu avant d’échanger avec sa famille politique, le Premier ministre s’est entretenu avec la délégation de la Fédération Congolaise de Personnes Vivants avec Handicaps, délégation conduite par son président Martin Ekanga. Le promoteur de l’ISIPA salue la promptitude et l’attention que le Premier ministre accorde aux personnes à mobilité réduite. « Nous avons tenu à lui présenter au nom de la Fédération congolaise  des personnes vivants avec handicaps toutes nos félicitations pour sa nomination et lui rappeler l’article 49 de la Constitution. »  Nous saluons la promptitude et l’esprit de réceptivité qu’il attache à cette catégorie de personnes.

Après les trois jours de consultations de contacts directs avec les forces politiques et sociales, le Chef du Gouvernement doit lever des grandes options claires à soumettre au Président de la République Joseph Kabila, afin de  composer son gouvernement d’Union nationale. Un choix délicat à opérer pour Samy Badibanga mais, pas impossible pour que le Congo s’en sort gagnante, au vue de la mosaïque des partis politiques que composent la Rdc. Les analystes et observateurs de la scène politique pensent que Samy Badibanga est bien parti pour réussir, parce que le contexte politique n’est plus le même.        

Des réactions

La deuxième journée de consultations de forces politiques et sociales a pour finalité, la composition de l’équipe gouvernementale plus large. Parmi les forces politiques qui ont répondu à l’appel du Premier ministre, figure l’opposition républicaine de Léon Kengo wa Dondo. La délégation a été conduite par Michel Bongongo. « Nous avons échangé autour de la formation de ce gouvernement ».

En plus, c’est l’opposition institutionnelle conduite par le député national MLC Fidèle Tingombayi qui a échangé avec le Premier ministre sur les enjeux de l’heure. « Il nous a posé quelques questions sur ce que nous pensons sur la composition de l’équipe gouvernementale ».

Par ailleurs, le député national Patrick Mayombe à la tête d’une autre délégation, a fait des propositions que la délégation estime juste, c’est-à-dire, 18 membres de la Majorité devant faire partie du Gouvernement ; 18 de l’opposition ; 10 de la société civile. Donc 46 membres du gouvernement, les vice-ministres inclus.

En outre, c’est François Lusanga Ngiele, l’un des pères fondateurs de l’UDPS qui a conduit une forte délégation, qui s’estime heureux de l’aboutissement de la lutte prônée par l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, 35 ans de lutte par l’avènement de Samy Badibanga à la Primature et compte capitaliser cette page de l’histoire politique du pays. Il a remercié le Chef de l’Etat Joseph Kabila qui a tenu sa promesse, Samy Badibanga ne doit pas se sentir seul ; il a une force derrière lui.

Les femmes ne sont pas restées en marge. Samy Badibanga tient à la représentativité de celles-ci dans son équipe gouvernementale. C’est ce qui motive son attention soutenue sur les femmes leaders des partis politiques ayant pris part active au Dialogue politique de la Cité de l’Union africaine. Pour Angèle Makombo Ntumba, le gouvernement Samy Badibanga doit tenir compte de l’aspect Genre, tenir compte de ce 30%.

Par contre, l’opposition extra-parlementaire avec à la tête, Sylvanius Mushi Bonane, Gaston Dindo et Fumu Ntoto Basanga ont proposé des pistes au Premier ministre, en ce que ceux qui doivent faire partie du gouvernement, doivent avoir de la probité morale, une  certaine valeur pour redresser enfin la RDC.

Le Rassemblement signataire de l’Accord a été conduit par William Mishiki qui se réjouit de la nomination de Samy Badibanga par le Président de la République Joseph Kabila et se dit prêt à servir la République Démocratique du Congo. « Nous avons été surpris avant que nous puissions exposer notre vision qu’il  y a une convergence de vues entre le Premier ministre et nous. Nous nous soucions de la représentativité de toutes les catégories géopolitiques et sociales de la République soient », a déclaré Mishiki William Prince.

Pour la Majorité présidentielle conduite par son Secrétaire général Aubin Minaku, il précise ce qui suit « concernant l’entretien que nous venons d’avoir avec lui, elle a porté sur la structuration du gouvernement de la République qu’il va bientôt diriger et nous lui avons remis les propositions de la Majorité présidentielle quant aux assignations de ce gouvernement, à sa  structuration, sa composition. Dans un premier temps, c’est l’objet de notre entretien, il nous a promis de nous recevoir  de nouveau pour la suite. Nous avons cédé la Primature dans l’intérêt de la République, de la stabilité et de la paix, la communion avec l’opposition », a-t-il déclaré à la sortie de l’entretien avec le Premier Ministre.

Pour le RCD/Goma, Me Azarias Ruberwa  a indiqué que les entretiens qu’ils ont eus avec le Premier ministre ont porté sur le contexte de la formation du gouvernement. « Il y a une série de questions qu’il nous a posées comme le Rassemblement des Congolais pour la démocratie s’il veut que nous puissions participer au gouvernement, quel type de taille du gouvernement que nous pouvons avoir ; les critères essentiels auxquels il faudra répondre pour faire partie du gouvernement. Nous avons répondu oui, que nous étions disposés à participer au gouvernement », a dit le Président du RCD.

Quant à l’UNC et Alliés, Vital Kamerhe a indiqué qu’ils ont dit au Premier ministre qu’effectivement que l’UNC va participer au Gouvernement. « Donc, nous devons accompagner le Premier ministre Samy Badibanga pour que cet Accord qui aura évité le chaos à notre pays soit correctement mis en place et appliqué », a-t-il informé. Quant aux ambitions, l’UNC et Alliés voudrait la vice-Primature mais à la défense, a-t-on appris.

Par ailleurs, l’ATD de José Makila précise que le Premier ministre a été réceptif en acceptant leur proposition de rencontrer la Cenco le plus tôt possible. « C’est la Cenco qui sert de lien entre nous, qui étions au Dialogue et nos amis qui n’avaient pas voulu du dialogue. Nous voudrions que nos amis puissent, s’il y a d’autres propositions à amener avant que le gouvernement ne voit le jour, qu’ils le fassent », a-t-il mentionnée.

Pour le Front des Démocrates  de Jean-Lucien Busa, le Gouvernement doit être ouvert au Rassemblement, tandis que pour Steve Mbikayi, le Premier ministre Samy Badibanga a été très réceptif et a pris bonne note de leurs propositions en ce qu’une autre phase de consultations aura lieu lorsqu’il va terminer avec le Chef de l’Etat, parler, discuter des critères de personnes devant faire partir du gouvernement.

Pius Romain Rolland
L'Avenir
835 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Evangéliste Robert KIKIDI - 29.11.2016 09:51

Prof Dr Robert KIKIDI MBOSO KAMA, Kinshasa, le 21/11/2016 Président de l’Union des Intéllectuels Lumumbistes,asbl TEL.+243 819365308 E-mail: bobkikidi@yahoo.fr. A Son Excellence Monsieur le Premier Ministre à Kinshasa-Gombe- RDC.( Avec mes hommages les plus déférents) Objet :Depôt candidature au poste du Ministre de la Santé Publique ou PCA ou DG ou Conseiller Principal du Premier Ministre.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Staline Mugabo - 29.11.2016 08:31

Ah médiocre journal "avenir", quand est ce que tu cessera d’écrire de des informations ?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Les patrons pessimistes pour l’économie en 2017

Economie ..,

Le crédit provisoire sollicité par Samy Badibanga expire ce 30 avril 2017

Politique .., Kinshasa

Les véhicules de plus de 10 ans de nouveau autorisés d'importation en RDC

Economie .., Kinshasa

La nomination de Bruno Tshibala : vers l'isolement de la RDC ?

Politique ..,