mediacongo.net - Actualités - Changement climatique : situation alarmante pour Kinshasa ! 
Retour Science & env.

Changement climatique : situation alarmante pour Kinshasa !

Changement climatique : situation alarmante pour Kinshasa ! 2016-11-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/novembre/21-27/kabasele_albert_16_004.jpg Kinshasa-

Le professeur Albert Kabasele de l’Observatoire spatial des ressources naturelles et du climat

Des experts aux questions environnementales tirent la sonnette d’alarme sur les conséquences du changement climatique à Kinshasa. Le professeur Albert Kabasele de l’Observatoire spatial des ressources naturelles et du climat est revenu sur cette problématique pour rappeler le danger qui guète la ville.

A l'en croire, pour ses ressources naturelles, la RDC a les yeux du monde braqués sur elle.

MCNTeam : Quelle est la situation de Kinshasa en terme de réchauffement climatique ?

Albert Kabasele : Kinshasa est une ville malheureusement polluée. Vraiment polluée. Du point de vue réchauffement, nous sommes dans 1,8°, voilà son état de réchauffement. Alors que, actuellement le combat mondial est que l’émission ne dépasse pas le seuil de 2°, mais nous en sommes déjà près. D’ailleurs, nous allons bientôt le dépasser. A Kinshasa, Il y a beaucoup des eaux usées, des déchets non traités, des immondices abandonnées partout... tous, subissent le fait de méthanisation qui produit un gaz à effet de serre dangereux qui s’appelle le gaz méthane qui est 25 fois plus polluant que le CO2.

En plus de ça, la RDC n’est pas un cas isolé dans le monde. Nous coupons  nos arbres à perte de vue, nous habitons soit des avenues en sables ou en béton, pas de présence de la végétation,… Tout ceci augmente des îlots de chaleur. En plus de l’humidité, on atteint les points de canicule qui font que les gens transpirent tout le temps à Kinshasa, on n’est pas en mesure de bien réfléchir puisque on vit comme si on était dans une marmite d’eau bouillante. Il faut faire attention car tout cela a un impact négatif sur la population.

Donc, nous devons tout faire pour réduire nos émissions. Nous ne sommes pas un pays industriel, mais nos émissions viennent de la dégradation de notre environnement. Nous devons faire en sorte que Kinshasa devienne une ville écologique.

Vous dites que le pays n’apporte pas de projets concrets, qu’est-ce que cela veut dire ?

A.K. : Oui, les pays africains sont financés mais n’accèdent pas au financement. Il y a une double responsabilité. Je prends le cas du projet du Mécanisme du développement propre (MDP). C’était des procédures compliquées devenues inaccessibles aux africains. Mais il y a de plus en plus maintenant des ressources financières disponibles. Le Fonds vert climat, le Fonds d’adaptation climat, des partenaires comme la Suède, la Norvège, la Francophonie... qui se montrent ouverts pour financer les projets.

Mais quand on monte un projet, dans le cadre de la conférence des parties, nous devons quantifier le volume de gaz à effet de serre à séquestrer pour aider l’humanité à survivre. Et, c’est là que les Congolais n’arrivent pas. Nous ne maitrisons pas la cartographie numérique, la télédétection, même les Congolais qui sont spécialistes en climatologie à l’Unikin ou à l’UPN. Ils enseignent encore des vieux trucs : des géographies du cacao, premier producteur de noix de palme, les climats de la RDC, cours d’eau… Non, aujourd’hui, on a besoin de quantifier, de récupérer les données et surtout d’en faire des modèles climatiques.


MCNTeam / mediacongo.net
1084 suivent la conversation
6 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Benezeth - 28.11.2016 09:04

la méritocratie, beaucoup occupe des postes qui ne le mérite pas, tant des jeunes cadre qui ont fini dans les universités ayant des capacités a contourner le défit mais dans la rue. les (Vieux) plante aux postes sans compétence et voila de fois le résultat qu'il faut se plaindre

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bonso - 25.11.2016 13:58

la RDC n'est pas gérée. C'est la cacophonie de gestion. Car, si la tète est ...........mais, que voulez vous... avez vous déjà vu un pouvoir qui combat contre son peuple? c'est du jamais vu n'est pas?

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nsaki-Madeso Musaka Potopoto - 25.11.2016 13:24

Professeur, tu me fais peur professeur. Mais JKK se vante que le pays a fait des progrès considérables dans tous les domaines depuis 15 ans. L'insalubrité à Kinshasa : "Qui ne sait pas que Kinshasa est salle ? Qu'est devenue l'avenue Bokassa à partir d'Itaga ? Et les autres avenues autour du marché central ? La rivière Kalamu, dans quel état elle est ? Geaographie de la patate douce et du tareau... Malheureusement, tu as parlé à des dirigeants irresponsables. N'est-ce pas eux qui ont détruit le champ d'eucalytus du Quartier 1 à N'djili, le champ d'avocatiers en face du terrain RVA à Kingasani III...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nidunga - 25.11.2016 12:40

hahaha geographie du cacao lol

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JE SUIS RDC - 25.11.2016 11:14

Prof Albert vous avez pleinement raison: surtout les immodices d'andre Kimbuta. Bien dit On n'est pas en mesure de bien reflechir puisque on vit comme is on etait dans une marmite d'eau bouillante. C'est vrai tout ca c'est la mauvaise gouvernance de Kimbuta

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 25.11.2016 10:41

non je m'oppose à vos idées lorsqu'ils poluent chez eux, ils cherchent à ce que nous puissions adopter leur manière d'agir to ko kata nzete pe to kosala makala etali biso te chacun pour soi Dieu pour tous ok!

Non 8
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC