mediacongo.net - Actualités - Adolphe Muzito :"Le Premier ministre désigné a une faiblesse, celle d’un indépendant issu d’aucun parti politique" 
Infos congo - Actualités Congo - sbt

10 secondes restantes    Passer la publicité

Retour Politique

Adolphe Muzito :"Le Premier ministre désigné a une faiblesse, celle d’un indépendant issu d’aucun parti politique"

Adolphe Muzito :"Le Premier ministre désigné a une faiblesse, celle d’un indépendant issu d’aucun parti politique" 2016-11-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/novembre/14-20/muzito_reflexion_16_003.jpg Kinshasa-

Adolphe MUZITO, Premier ministre honoraire

Dans ma précédente réflexion, j’ai fait remarquer que la nomination du Premier ministre censé provenir de l’opposition, devait être précédée de la mise en place d’une coalition sur base des axes prioritaires du programme du Gouvernement, définis par les partis politiques devant faire partie de ce dernier.

Cela signifiait que le Premier ministre devait venir de l’un des partis politiques de l’Opposition, membre de la coalition, dont la formalisation devait être établie préalablement par un informateur.


Cette procédure n’ayant pas été respectée, alors que le pays fonctionne sous un régime parlementaire, la République va être conduite par un gouvernement assis sur aucune coalition, sans programme émanant de celle-ci et par un Premier ministre issu, non pas de la coalition (indépendant) mais de la volonté du seul Président de la République.


Le Premier ministre et son Gouvernement n’auront où tirer la substance de leur programme, l’Accord global n’étant qu’une feuille de route destinée principalement à l’organisation des élections et l’organisation des élections étant plutôtqu’une tache administrative.


En s’appuyant sur les partis politiques de la Coalition, le Premier ministre aurait la légitimité et l’assise politique nécessaires, pour porter le chapeau de Chef de la Majorité et reçu ainsi de celle-ci les éléments nécessaires à l’élaboration du programme de son Gouvernement, en concertation avec le Chef de l’Etat, conformément à la Constitution.


L’inverse est ainsi anticonstitutionnel car dans la situation actuelle, le Premier ministre, tel que désigné, en dehors de toute coalition et de tout parti politique,est un indépendant (comme le Chef de l’Etat lui-même). Puisqu’indépendant des partis politiques, il se verra ainsi obligé de faire le programme du Chef de l’Etat (pourtant irresponsable devant le Parlement), et échapper ainsi au contrôle de la Représentation nationale, devant laquelle, il devrait être pourtant politiquement responsable. Car la défense de son programme au Parlement pour l’investiture ne sera qu’une simple formalité.


Le Premier ministre se trouvera, à cet effet, être, selon cette procédure, un Haut fonctionnaire de l’Etat censé mettre en exécution la seule vision du Chef de l’Etat, ignorant celle de la Coalition. L’exclusion des partis politiques du jeu politique fera ainsi du Premier ministre unCoordonateur de l’Exécutif dans un régime présidentiel (violation de l’esprit de la Constitution).

Proposition


Le Premier ministre désigné a une faiblesse, celle d’un indépendant issu d’aucun parti politique, moins encore d’un parti politique de l’Opposition. Ceci constitue une violation de l’Accord et de la Constitution. Cette faiblesse pourrait cependant constituer en même temps, une force car elle le prédispose à être un bon fédérateur des partis politiques en présence pour une possible coalition, s’il venait à procéder de la manière ci-après pour la formation de son Gouvernement :


Consulter les partis politiques dans un premier temps, non pas pour former le gouvernement mais pour définir les grands axes du programme de ce dernier.


Dans un second temps, consulter lesdits partis pour obtenir d’eux, des hommes avec les profils nécessaires pour formaliser le programme à présenter au parlement pour investiture et pour assurer son exécution.


Cette procédure a les avantages ci-après :


1) de constituer une coalition qui va sous-tendre son action et rendre le Chef du Gouvernement responsable vis-à-vis de cette dernière ;
2) d’éviter au pays d’avoir au sein du Gouvernement des partis politiques ou des ministres issus de l’Opposition, se réclamant toujours de l’Opposition, se mettant ainsi en position de ne pas assumer le bilan de l’action gouvernementale, action à laquelle ils auront pourtant participé ;
3) d’éviter au maximum le parachutage au Gouvernement des personnes parrainées par aucun parti politique de la Coalition et le débauchage des hommes sans l’accord de leurs partis politiques ;
4) de restaurer la cohésion gouvernementale et celle des partis politiques en Coalition ;
5) de restituer aux partis politiques leur rôle dirigeant.


La réflexion que je viens de faire, reste valable sous réserve du dénouement de la question sur la double nationalité du Premier ministre désigné et de l’issue des consultations de la CENCO en cours, pour l’ouverture de l’Accord de la Cité de l’UA aux forces politiques qui n’y ont pas participé.


Je reviendrai sur le programme du gouvernement en formation, dont le contenu dépend du bilan de clôture du Gouvernement sortant et de l’héritage que celui-ci lègue à la nation.


Fait à Kinshasa,
le 23.11.2016

Adolphe MUZITO
Premier ministre honoraire


Forum des As
2477 suivent la conversation
14 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Le peuple congolais - 25.11.2016 15:14

Tous dans le même sac ce 19/12/016

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 24.11.2016 15:41

BYE YO KNMBE

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 24.11.2016 15:25

Muzito, tu t'es déjà servi lorsque Kabila t'avait nommé PM, ça ne te suffit pas!!! Kende kosala bilanga oleisa pé bandeko nayo, olingi obele yo kaka qui connait tout! C'est la honte qui te fait encore parler et tu penses que nous avons oublié tes maisons construites avec de l'argent volé. Attention, la révolte qui se prépare risque de t'en porter pour de bon.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JE SUIS RDC - 24.11.2016 15:20

Mr Muzito, svp priere de vous taire car vous aviez contribuer enormement l'appauvrissement des congolais. Chez toi au Bandundu tu n'as rien laissee. Vous n'avez quand vous taire. Vous etes parmi ceux la qui ont mis le pays a genoux.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DYNAMIQUE SAUVONS LE CONGO - 24.11.2016 14:43

Mr MUZITO vous n'avez jamais parlé de votre bilan comme premier ministre. Qu'avez-vous fait de concret? Aucune trace en tout cas en notre connaissance.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 24.11.2016 14:33

Merci MATANG pour l'info de RFI mais nous voulons l'application et que les USA nous aident à évacuer HYPOLITE KANAMBE alias KABILA au 19/12/2016 pas besoin d'un accord du camp TSHATSHI. La constitution est claire le 19/12/2016 BYE BYE KANAMBE alias KABILA Article 64 Const RDC

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nsaki-Madeso Musaka Potopoto - 24.11.2016 13:24

Muzitu, les piètres des premiers ministres qu'a connu le pays avec ton oncle sexagenaire. Qu'avez-vous fait pour vos frères du Bandundu pour ne pas dire le peuple Kongolais. Votre seul mérite c'est de vous être scandeuleusement enrichis tous les deux comme du reste le fait aussi vos cousins Kimbuta et Minaku. On vous connait pour çà depuis Mobutu, vous n'avez aucun mérite devant le peuple et vous n'en aurez pas. Vous ferez mieux de vous taire et allez faire les champs aux villages; vous avez beaucoup de terres fertiles non exploitées. Allez développer l'industrie agricole et le bandundu deviendra viable.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Matang - 24.11.2016 13:14

SELON RFI ce midi: La Chambre des représentants des USA a adopté le 15 novembre 2016 une résolution qui vise à sanctionner les soutiens du Président Kabila. qui entravent le processus démocratique.Sont cités Messieurs, Mende,Shadari,Kimbuta,Kanyama,Boshab, Kalev,Mova Sakani,Kikaya,Kabange Numbi,Diyeka,Makolokotambola,Okitundu,Thambwe Mwamba.Mutombo,Banza. La Résolution EST initiée par Les élus républicains Chris Smith et Ed Royce souligne queLe Président Kabila doit déclarer « sans équivoque et publiquement que, conformément à la Constitution, il ne restera pas au pouvoir une fois son mandat terminé le 19 décembre 2016 »

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 24.11.2016 13:10

PLUS GRANDE FAIBLAISSE A signaler: Tous les gouverneurs sont de la famille politique de HYPOLITTE KANAMBE alias KABILA; alors ils travailleront pour le compte de KANAMBE et même les élections seront flouées à ce niveau. BADIBANGA avec une autre nationalité BELGE une autre faiblesse; il a accepté la primature pour son VENTRE pas pour le Peuple. Le 19/12/2016 BYE BYE KANAMBE alias KABILA

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Maitre d'Ecole - 24.11.2016 13:06

Muzito pleure la primature pour faire de nouveau un cabinet de 450 issu de bandundu, tu veux tourner le dot à Kabila que tu portais jour et nuit, honte aux politichien

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 24.11.2016 13:01

Bye bye Raïssa KABIRHA le 19/12/2016

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 24.11.2016 12:47

Plusieurs faiblesses qui ne permettront pas à BADIBANGA de travailler et HYPOLITE KANAMBE alias KABILA est déjà à l'œuvre pour le contrecarrer: 1) MATATA sortant laisse ses amis dans des régies financières 2)BADIBANGA dirigera sans finances, ni défense, ni sécurité intérieur sans diplomatie. 3)ANR et PNC KALEV et MWANA MPUTU tous de la MP continuent de restreindre l'espace politique et libertés individuelles. C'est pourquoi le Peuple doit défendre la constitution au 19/12/2016.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Evangéliste Robert KIKIDI - 24.11.2016 12:42

SEM Adolphe MUZITO,Premier ministre honoraire,il est normal que tout gouvernement dit d'union nationale est par essence un gouvernement très faible, car le Premier ministre compose son gouvernement avec les coalitions en présence dont parfois l'expertise et le profil des animateurs des portefeuilles ministériels font défaut. POUR éviter cela le Premier Ministre doit chercher aussi l'expertise externe de coalition pour surtout les ministères purement technocratiques.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 24.11.2016 12:40

LE PEUPLE VEUT UNE SEULE CHOSE,DEPART DE KABILA AVEC SES HOMMES A PARTIR DU 19/12/2016. POINT-TRAIT.

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Palu : Adolphe Muzito réhabilité

Politique 24.01.2017, Kinshasa

Adolphe Muzito : « Pourquoi je n'ai pas signé l'accord »

Politique 21.10.2016, Kinshasa

RTVS1 scellée

Société 17.10.2016, Kinshasa

Le martyre de Muzito : conférence-débat interdite à l’Université Révérend Kim

Politique 06.05.2016, Kinshasa