mediacongo.net - Actualités - RDC : la classe politique réagit au discours de Joseph Kabila sur l’état de la Nation 
Infos congo - Actualités Congo - sbt

10 secondes restantes    Passer la publicité

Retour Politique

RDC : la classe politique réagit au discours de Joseph Kabila sur l’état de la Nation

RDC : la classe politique réagit au discours de Joseph Kabila sur l’état de la Nation 2016-11-16
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/novembre/14_21/Etat_Nation_Kabilaassis_fin_discours15_nov_2016.jpg Kinshasa-

Le chef de l’Etat Joseph Kabila

Après le discours du chef de l’Etat sur l’état de la Nation devant le Parlement réuni en congrès ce mardi 15 novembre, les acteurs politiques de la Majorité présidentielle (MP) et ceux de l’opposition ont réagi à ses propos.

Tryphon Kinkey Mulumba:"il y a un désir profond, une envie réelle de Kabila"

Tryphon Kinkey Mulumba, ministre des relations avec le parlement et membre de la MP, indique qu’il est satisfait non seulement par les applaudissements du discours mais aussi de son contenu. Il note avoir retenu que le chef de l’Etat respectera la constitution.

« Un discours sur l’état de la Nation aussi applaudi, cela montre qu’au moment où on critique le chef de l’Etat, au moment où il y a cet interventionnisme étranger, il y a un désir profond, une envie réelle de Kabila. C’est le message fort qui est envoyé aujourd’hui », affirme Tryphon Kinkey.

Jean-Lucien Busa :"le président a pris l’engagement d’appliquer l’accord politique"

Du côté des membres de l’opposition qui ont participé au dialogue, Jean-Lucien Busa fait remarquer que dans son discours, le président a pris l’engagement d’appliquer l’accord politique. Il estime que toutes les préoccupations liées à l’alternance politique ont été balayées par le discours de Joseph Kabila.

« Les questions qui préoccupaient les congolais étaient de deux ordres. La première est celle de savoir si l’accord politique va être appliqué. Aujourd’hui, dans le discours du président de la république, il est noté que l’accord reste le choix qui est fait pour baliser l’avenir. La deuxième chose est que le président a parlé de son avenir politique. Il dit très clairement que la démocratie congolaise doit être préservée et que tout va se passer conformément à la constitution de la RDC. Le président a indiqué que la constitution, c’est le seul socle sur lequel le pays va être géré », rapporte Jean-Lucien Busa, président du parti politique CDR.

Pius Muabilu:" il ne faut pas opter pour le chaos."

Pius Muabilu Mbayo soutient de tout cœur l’option levée par le Chef de l’Etat d’entamer l’application des dispositions de l’Accord Politique du dialogue national présidé par l’ancien Premier ministre Togolais, Edem Kodjo, du 1er septembre au 18 octobre 2016. "Nous devons faire de l'altruisme, servir notre peuple, faire de la RDC une nation radieuse, rayonnante, respectée, une nation avec un peuple fort, une nation unie qui vit et aspire au bonheur et à la prospérité, une Nation ouverte vers le monde", lâche-t-il là, un des slogans phares de son parti, le CNC. Le pays se trouve, à ses yeux, dans un tournant décisif. Mais, il estime qu’il ne faut pas opter pour le chaos. ‘’Il est aberrant de voir des fils et filles de la République démocratique du Congo aller se réunir à l’extérieur tant à Gorée qu’à Genval pour revenir avec des discours braqués qui exposent le Congo-Kinshasa, notre patrimoine commun", s’est exclamé le président du Congrès National Congolais. Les congolais doivent être éveillés, pour Pius Muabilu Mbayo.

Clément Kanku profondément déçu !

Pour Clément Kanku, ce langage ne permet pas un climat de confiance. "J’aurais souhaité un langage conciliant, car, ce qui est plus important c’est la stabilité", dit-il. Puisque, à part cette frange de l’opposition, il y a aussi une bonne partie de la population qui ne soutenait pas la démarche de la Cité de l’Union africaine.

Quant aux félicitations adressées à  Matata Ponyo, Premier ministre sortant, pour les loyaux services rendus à la nation, il estime qu’il s’agit d’un satisfecit qui contraste avec le sentiment de désespoir de la population. Se fixant sur un seul aspect, le taux de chômage, il estime que celui de la RDC reste le plus élevé de l’Afrique. C’est pourquoi, il s’étonne que le Chef de l’Etat parle des perspectives d’il y a quinze ans à la tête du pays, alors que Matata laisse une situation pire qu’il y a cinq ans, avant son accession à la primature. "Est-ce que la population est satisfaite de sa mission’’, a-t-il recommandé à l’ex Premier ministre de demander au peuple. Pour lui, il fallait plutôt tenir compte du social pour comprendre comment ce bilan est largement négatif. Car, il suffit de lire entre les lignes de la dépréciation de la monnaie nationale, entrainant l’augmentation du prix des produits de première nécessité. "Le Chef de l’Etat n’aurait pas congratulé Matata, parce que la population croupit dans la misère la plus noir’’, lâche-t-il.

Balayant d’un revers de la main le bilan sur la situation sécuritaire du pays, il indique que différents groupes rebelles continuent à sévir dans la partie Orientale créant ainsi des zones d’instabilité. Quant à la réforme de la justice à laquelle le Chef de l’Etat s’est vanté dans son discours, cela ne représente rien, par rapport à l’état actuel de ce secteur. Puisque, aux yeux de Clément Kanku, c’est un facteur de déstabilisation de la société congolaise.

Déception de l’Alliance pour la République

Pour sa part, l’Opposition qui n’a pas participé au dialogue estime que le président Kabila est resté superficiel et n’a pas abordé les questions fondamentales. Le président de la plateforme l’Alliance pour la république (AR) Delly Sessanga, note que le respect de la constitution reste menacée dans le fond. Il plaide pour la mise en place d’un consensus politique beaucoup plus large sur la gestion du pays après le 19 décembre.

« J’ai suivi un président qui faisait son propre bilan et qui était content de celui-ci. Nous n’en avons pas la même perception. A trente jours de la fin  du mandat du président de la République, nous l’attendions plutôt sur le terrain de la suite des évènements en ce qui concerne les élections à venir. Et rien de précis n’a été énoncé. Par rapport au compromis politique qu’il faut trouver, il reconnait lui-même que leur accord reste perfectible. Tout n’a pas été fait pour que les fils de ce pays s’entendent et que la paix soit préservée. Nous pensons que la voie d’un dialogue véritablement inclusif est la seule voie qui s’offre comme solution à la paix et à la stabilité de ce pays », recommande Delly Sessanga.

Le leader du Rassemblement

Etienne Tshisekedi, chef de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social), a réagi mardi tard dans la soirée au discours prononcé plus tôt par le président Kabila indiquant que son sort était réglé de manière satisfaisante par la Constitution.

L’opposant historique qui est à la tête de la plateforme qui a boycotté le dialogue politique estime, dans un communiqué, que le discours de M. Kabila au « ton agressif », « n’apaise pas les esprits et ne favorise pas la recherche du consensus pour une sortie pacifique de la crise ».

« En d’autres termes à l’expiration de son second et dernier mandat, M. Kabila ne violera pas l’article 220 de la Constitution en ce qui concerne le nombre et la durée du mandat présidentiel », met en garde M. Tshisekedi dans ce communiqué signé de sa main.

Franck Diongo:"nous le tenons à l’œil"

« Lorsqu’il ne dit pas explicitement qu’il quitte le pouvoir le 19 décembre, nous le tenons à l’œil parce que l’explication est qu’il voudrait... nous opposer les arrêts de la Cour constitutionnelle. Voilà pourquoi nous avons relevé l’article 220 qui parle de la durée et du nombre de mandats du président de la République que nous lui demandons de ne pas violer », explique, pour sa part, Franck Diongo, un des sages du Rassemblement


RO/VOA/Prospérité via mediacongo.net
3813 suivent la conversation
28 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Mpondianga - 16.11.2016 16:20

Une consommation pour le petit peuple de la majorité aveuglé par les miettes. Tenez : le gars va se tailler le 19/12/2016 à l'insu de Mende, et de toute la bande. Quel critère il y avait-il pour que le belge Louis Michel et les Bill Clinton mettent Kabila au pouvoir? Ils nous le diront après le 19/12/2016 quand leur acolytes sera parti Cela a été une trahision de la Belgique et des Etats Unis et de la France pour nous imposer les rwandais.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mpondianga - 16.11.2016 16:15

Hier nous avons assisté à un coup de force des rwandais représentés par Zoé, Jeannet et Ruberwa et une petite minaurité des Collabo congolais qui applaudissaient l'etranger et ses frères qui ont pris le Grand Congo en ottage. La liberation c'est pour bientôt le 19/12/2016. Kabila a été mis par les occidentaux aujourd'hui il est donneur des leçons et demacrate , alors que tout est violation, dictature imposition trichérie

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Evangéliste Robert KIKIDI - 16.11.2016 15:20

Muhindo Nzangi, député national et membre du MSR (G7) a saisi l’occasion pour interpeller les opposants signataires de l’accord de la cité de l’UA sur le non-respect de ses dispositions à travers une tribune qu’il a intitulé “Un accord mort né”. Selon ce député, les opposants signataires de l’accord se sont tus devant l’évidence de sa violation par le chef de l’Etat et l’ont défendu, ne voulant pas “heurter Kabila puisque leur hypothétique nomination comme ministres ou premier ministre dépend de lui.”

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 15:20

Ce discour revele à suffisance que cet ex-kadogo,arrivé au sommet de notre pays par le bon vouloir de son oncle kabarhebe, n'est pas disposé à quitter le pouvoir sans recours aux armes,et les dignes fils de ce pays doivent se preparer à cette eventualité, car la communauté internationale qui a placé ce rwandais à la tete de notre pays au nom de la facture de guerre qu'on devait à kagame et Museveni doit comprendre que 15 ans de pillage c'est suffisant.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI - 16.11.2016 15:06

Ce discours de Kabila montre que lui et ses sbires sont prêts pour la confrontation finale. Peuple congolais ne nous laissons pas voler notre démocratie. Kabila disait que "plus rien n'arrêtera le train de la démocratie et qu'il respectera la constitution", il n'' a rien respecté. Pourquoi respecterait tíl ce bout de torchon qu'est la conclusion du dialogue de Kodjo, ne nous laissons pas duper, faisons le partir par la force car en 2018 il viendra avec une autre raison pour aller jusqu'en 2021 et il aura ainsi accomplit un 3ème mandate que lui offer sur un plateau le Kamerheon. Réveillons nous peuple congolais et dignes fils de Lumumba, bouttons dehors l'étranger Kabila et ses...

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nsaki-Madeso Musaka Potopoto - 16.11.2016 14:47

Comment JKK avait-il pris le pouvoir dans cette grande République Démocratique du Kongo ? N'est ce pas par les "armes et la trahison". Qui vuet prendre le pouvoir par la force, le Vieux Sage de Limete ? Voilà qui prouve que JKK n'est pas fils de pays car il ne connait pas les vrais fils de ce pays et leur histoire. Le Sage a toujours refusé de prendre le pouvoir par la force. JKK a-t-il déjà été élu sans contestations en 2006 et en 2011 ? Fraude edt tricherie sont les bases de son pouvoir. Le Vieux Sage qui incarne le Combat Démocratique dans "Notre Cher Pays" est la seule personne qui a immoblisé le peuple, une nuit durant pour suivre "Son Election", la Vraie comme Premier...

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 14:41

Si Kabila met en garde tout celui qui veut prendre le pourvoir par la force qu'il commence lui-même à démissionner. il fait la honte de Congolais. Malgré tous ses stratagèmes qu'il ne cesse de multiplier, mais il est toujours coincer contre mur face à un peuple de Lumumba, Mobutu, Mzee....

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 14:38

Si la constitution est le socle d'une gestion saine d'un état, pourquoi alors tu te réjouit de l'application de votre accord politique bidon dont le peuple congolais n'est pas concerné. Votre accord est pour le partage du pouvoir et de la richesse du Congo. Nous connaissons même ta famille à Budjala, nous irons et nous te le ferons payer. Tu étais outre fois un homme model, mais maintenant à cause de l'argent tu a perdu l'être et la saveur et l'odeur d'un élite. La corruption, n'enrichie jamais, demande à Vital Kamerhe qui était autre fois riche , mais aujourd'hui entrain de vendre sa personnalité contre l'argent de Kanambe! Malgré tout ça, vanité de vanité.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 14:15

KABILA MET EN GARDE TOUT CELUI QUI VEUT PRENDRE LE POUVOIR PAR LA FORCE ET IL DIT QUE TOUTES LES DISPOSITIONS DE LA CONSTITUTION SERONT RESPECTÉES,LA CONSTITUTION ELLE MÊME INTERDIT TOUTE PERSONNE OU UN GROUPE DES PERSONNES DE SE MAINTENIR AU POUVOIR PAR LA FORCE C'EST A DIRE EN VIOLANT LA LOI,ICI NOUS RAPPELONS A LA FAMILLE POLITIQUE DE KABILA ET CELLE DE KAMERHE QUE L'ACCORD DE LA CITE DE L'UA NE REMPLACE ET NE REMPLACERA JAMAIS LA CONSTITUTION VOTE PAR LA POPULATION PARCEQUE LORS DU DISCOURS LE PRESIDENT A CITE LES ARTICLES DE L'ACCORD ET NON DE LA CONSTITUTION.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 12:52

Si Kabila dit que la constitution sera respectée alors il autorise aux peuple d'appliquer l'article 64 sans le savoir vue qu'à partir du 20/12/2016 il ne sera plus président légitime.

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 12:49

TRYPHON KINKEY Les DRAPEAUX CHINOIS flottent dans les entreprises Chinoises à Kolwezi alors qu'il n'y a pas d'ambassades Chinois à Kolwezi; voilà l'ingérence entretenue par HYPPOLITE KANAMBE alias KABILA sans que vous ouvrez vos bouches. Mais la RDC a fonctionné avec l'argent des Américains et Européens que vous injuriez(...9è,10èmè FED, Fonds Mondial SIDA&Malaria). La RDC ne sera pas la Corée du Nord elle sera toujours ouverte aux sages conseils des nations démocrates AU 19/12/2016 Fini pour KANAMBE et ses flatteurs

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
REVEILLONS-NOUS - 16.11.2016 12:33

MAIS CETTE FRANGE DE L'OPPOSITION QUE KABILA SEMBLE NÉGLIGER EST SUIVI PAR TOUTE LA POPULATION DE LA RDC! COMMENT KABILA PEUT SE MOQUER DU PEUPLE EN FÉLICITANT LA MAUVAISE GÉRANCE D'UN GRAND VOLEUR MATATA PONYO???LE DISCOURS FLOU ET AGRESSIF DE KABILA MONTRE CLAIREMENT QU'IL SE DIT SESE SEKO ET N'A PEUR DE PERSONNE, IL NE RESPECTERA JAMAIS LA CONSTITUTION ET NE CÉDERA JAMAIS SA CHAISE. A NOUS DE JOUER, RATER LE 19/12/2016 C'EST FINI, C'EST LUI QUI REMARCHERA SUR NOUS. IL DOIT DÉGAGER, ALORS, PRÉPARONS NOUS EN CONSÉQUENCE.

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Evangéliste Robert KIKIDI - 16.11.2016 12:22

SEM le Président Kabila semble avoir autour de lui ceux qui le conseillent malignement pour sa perte comme ceux qui ont entouré le Marechal avant sa Chute mais eux après se sont retrouvés dans les institutions actuelles sans Mobutu. Que DIEU AIDE A MIEUX DISCERNER CELA.

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 12:18

KABILA JOSEPH dit avoir respecte la constitution et il la respectera toujours voila son mensonge clair et net,il veut modifier cette constituions durant la transition par la voie référendaire: 1 mandant président 7ansx2 2 élection présidentielle universelle indirecte 3 Lui même sera Candidat c;est pourquoi il parle de L’émergence 2030 et RDC développe 2050 MES CHERS COMPATRIOTES IL FAUT BARRER LA ROUTE A CE PLAN DAIBILIQUE NOUS VOULONS LA DEMEOCRATIE AUSSI EN AFRIQUE ET EN RDC EN PARTICULEIR

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
REVEILLONS-NOUS - 16.11.2016 12:02

TOI KABILA AVEC TON BILAN INCROYABLEMENT NÉGATIF, DE 2001 A 20016 SOIT 15 ANS, NOUS AVONS EU COMBIEN DE DIPLÔMES EN RDC? TU AS CRÉÉ COMBIEN D'EMPLOIS? OOHHH LA JEUNESSE SACRIFIE!!! IL NE RECONNAIT MEME PAS LES FONCTIONNAIRES DANS SON DISCOURS. TOUTES LES ROUTES DE KINSHASA EN DÉGRADATION! LES ÉROSIONS PARTOUT, L’INSTABILITÉ DE LA MONNAIE, L’ÉCONOMIE DU PAYS PAR TERRE, L'INSECURITE... NON NON ET NON IL DOIT DÉGAGER, LE PLUS TÔT SERAIT MIEUX. QUELQUE SOIT LA GRANDEUR DE SA DÉFENSE AVEC LES ARMES LES MERCENAIRE ET CONSORTS, NOUS N'AVONS PAS PEUR, IL DOIT PARTIR. RENDEZ-VOUS LE 19. LE 20, UNE NOUVELLE PAGE DE L'HISTOIRE DE LA RDC SANS HYPOLITE.

Non 2
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 11:57

Le peuple Congolais est déterminé à défendre sa constitution le 19/12/2016 KANAMBE lui même a reconnu son départ. L'Acolyte de KANAMBE Richard MUYEJ disait: personne n'est indispensable sauf la RDC, voilà ce que doit suivre KANAMBE alias KABILA au 19/12/2016

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 11:51

Tryphon KINKEY,PIUS MUABILU le Peuple suit toutes vos déclarations pour vouloir maintenir KANAMBE alias KABILA par un passage en force avec un referendum Alors que KANAMBE lui-même reconnait son sort réglé par la constitution. Jean Lucine BUSA te voilà aussi applaudir KANAMBE l'accord du camp TSHATSHI ne remplace pas la constitution. Attend d'être Ministre pour 30jours et le 19/12/2016 sera fini pour KANAMBE et ses alliés du camp TSHATSHI

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
nadegekbg - 16.11.2016 11:49

ce discours a deçu toute la population. C'est du dejà entendu. Comment un chef d'Etat peut jusqu'à ce niveau ignorer la crise qui sévit le congo et prononcer un discours d'auto-satisfaction. Quand il déclare que la constitution n'a jamais été voilé alors qu'elle est toujours voilée par lui même, il faut preuve d'irresponsabilité et de manque de respect pour le peuple congolais qui venait de manifester le 19 et le 20 justement parce que leur constitution était voilée. Qu'on se le dise!!!

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 10:52

Kabila doit quitter calmement son pouvoir le peuple n'est pas sécurisé, les balubas s’entre-tuent avec les pygmées, les frères de Kabila ne respectent les ministres même les magistrats, au Nord Kivu les gens meurent tous les jours, les militaires impayés font des manifestations... c'est grave c'est ça que Puis et Tryphon appellent un bilan positif c'est ça la démocratie ??? les congolais acceptent de rester derrière cette frange de l'opposition que de rester derrière une bande de cruel car notre pays est déjà pris en otage il y a de cela 15 ans avec des discours dissuasifs.

Non 1
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Anonyme - 16.11.2016 10:40

FRANCHEMENT KABILA SE MOQUE DES CONGOLAIS

Non 1
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SUMAHILI - 16.11.2016 10:32

LISEZ ATTENTIVEMENT SVP 1.Que la RDC est remise sur orbite. Alors que nous sommes parmi les derniers dans le classement Pnud. 2. Parlant de la sécurité "les zones de non droit sont réduites à des portions". Alors que les ADF Nalu massacrent en toute quiétudes les population de beni, les guerres partout les forces étrangères entrent et sortent à volonter. 3.La Rdc est un modèle de lutte contre les violences "alors que nous sommes indexée comme la capitale mondiale des violences sexuelles. Docteur Mukwenge est salué partout dans le monde. 4. 90% de la dette supprimée ce n'est pas une prouesse du gouvernement mais une faveur des bailleurs de. La dette est effacée et non...

Non 1
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 10:07

A part le petit groupe de Kabilie qui on compris son discours, la population n' a rien compris à part le mot "Constitution" Merci Tryphon Kinkey pour ton dernier discours que tu as fait pour Kabila va aussi en paix flatteur: Nous viendrons chez toi te chercher après le 20/12/2016. Surtout ton ami Alexis Tambwe qui a fait que la justice soit dépendant de Kabila. BYE BYE

Non 1
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 10:01

UN PAYS OU LA VIANDE FRAICHE EST DU LAIT FRAIS ET UN LUXE DANS LES MENAGES DE LA POPULATION MISERABLE ILS FONT AUTANTS D'ANNEES SANS GOUTER RIEN QUE LES MATEMBELE EST D'AUTRE FEUILLES QUI ALIMENTE LA POPULATION .EPUIS TU TE MONQUE DE CETTE POPULATION PAR UN DISCOUR PLEIN DE MASONGE, MERCI PUOR VOTRE TETUTESE ON VERRA SI LA POPULATION EST DERRIER VOUS

Non 3
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Evangéliste Robert KIKIDI - 16.11.2016 09:52

Selon Clément KANKU:‘’Le Chef de l’Etat n’aurait pas congratulé Matata, parce que la population croupie dans la misère la plus noir. Pour lui SEM PM Matata laisse une situation pire qu’il y a cinq ans, avant son accession à la primature. ‘’Est-ce que la population est satisfaite de sa mission’’

Non 4
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 16.11.2016 09:40

Anonyme - 16.11.2016 09:25, combien de temps que les Baluba sont ici a Kinshasa et leur accent en lingala reste toujours de Tshiluba? Ca fait quoi? Les Anglophones quand ils parlent le Français il y a tjrs l'accent anglais. Tu n'as pas appris le cours d'expression orale est écrite? dans celui-ci il a été démontré que dans toute expression il y a toujours influence de la langue maternelle ou du milieu où tu as vécu.

Non 12
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 16.11.2016 09:25

Ano de 9:21: la question que nous nous posons est de savoir si Kabila comprends les choses qu'il lit souvent?il ya 15 ans son premier discours etait plein d'accents kinyarwanda,maitenant avec les exercices que tous ces prof betes lui font faire,il a amelioré son accent,mais à part ça?

Non 3
Oui 26
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 16.11.2016 09:21

Vous vouliez que Kabila entre dans le cerveau de chacun de vous pour puiser vos pensées afin de prononcer son discours? Chacun a compris ce discours de sa manière, le seul qui connait bien son contenu c'est lui même président. C'est comme en mathématique 1+1=2, mais a l'église on vous dira que 1+1=1. Qui a tort et qui a raison? Attendons le nouveau gouvernement.

Non 35
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ASSUMANI MUTEBA Julles - 16.11.2016 09:21

UN DISCOURS FALLACIEUX ET RIEN DE CLAIRE ET PRÉCISE KABILA TOUT UN PRÉSIDENT S'EST BCP RÉPÉTÉ ET IL N'AS RIEN DIT QUELLE HONTE POUR LA RDC

Non 2
Oui 35
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Des coups de feu entendus dans plusieurs quartiers de Kananga où des miliciens sont signalés

Provinces 27.02.2017, Kananga

Incursion de l'ex-M23: Joseph Kabila appelé à dénoncer l’Ouganda et le Rwanda

Provinces 27.02.2017,

Premier ministre: le député Lokondo appelle Kabila à ne pas s’attarder sur "le détail"

Politique 25.02.2017, Kinshasa

Le cinéaste belge Thierry Michel revendique son rôle dans la diffusion des vidéos du Kasaï

Société 23.02.2017, Bruxelles, Belgique