mediacongo.net - Actualités - Pour des raisons judiciaires, Koffi empêché d'assister aux funérailles de son père en France !

Retour Société

Pour des raisons judiciaires, Koffi empêché d'assister aux funérailles de son père en France !

Pour des raisons judiciaires, Koffi empêché d'assister aux funérailles de son père en France ! 2016-05-13
Musique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/mai/olomide_koffi_16_003.jpg Kinshasa-

Koffi Olomide, patron de l'orchestre Quartier Latin International

Il était 15h30’ lorsque le père biologique de la star congolaise, Koffi Olomidé, a été mis en terre, le mardi 10 mai 2016, au cimetière intercommunale de Tremblay en France. En présence de ses enfants et ses petits-fils meurtris ainsi que des amis et connaissances de la famille, la cérémonie d’inhumation n’a duré que 30’, mais avec une ambiance morose colorée par une atmosphère de chagrin. C’était un moment pénible sur tous les visages, qui marquait un temps d’une douloureuse séparation avec celui qui fut et reste un Patriarche pour la famille Agbepa. Bien avant l’inhumation, il y a eu le recueillement à la chambre mortuaire de l’hôpital Robert Ballanger de Villepinte à 13h00. Juste après, le corps sans vie de l’illustre disparu s’est dirigé à l’église St Martin de Sevran pour une cérémonie religieuse.

Grand absent aux funérailles de son père pour des raisons judiciaires, Koffi Olomide observait le deuil en sa résidence officielle du quartier huppé de Mont-fleuri à Kinshasa où il a bien reçu des visiteurs de toutes les couleurs pour le consoler. Rappelons que la justice française continue à rechercher le patron du groupe Quartier Latin qui serait inculpé pour un dossier de viols et séquestrations des trois danseuses dans son orchestre en 2006.

Qu’à cela ne tienne, Antoine Agbepa Mumba dit Grand Mopao et sa famille biologique, ont organisé à partir de Kinshasa (son fief) une messe des suffrages en mémoire de leur Papa Charles Agbepa Mapimbi, à la paroisse catholique Saint Luc, à Ma campagne, le mardi dernier, au même moment que l’inhumation intervenait en France.

Collègues artistes, amis ainsi que quelques musiciens dont Tshala Muana, Jean Goubald, Montana Kamenga et Manda Chante, ont beaucoup réconforté la famille éprouvée.

Dans son homélie, l’officient du jour qui n’est autre que l’Abbé et Curé de ladite paroisse, a rappelé à l’assistance que personne présente à la messe n’est venue célébrer la mort de Papa Charles Agbepa.

S’inspirant de l’évangile de Luc, au chapitre 23 : 33-43, il a souligné que cette eucharistie est pour célébrer sa vie car, la parole l’a dit : ‘‘il n’est pas un Dieu des morts mais un Dieu des vivants’’. Cet évangile, a expliqué le Curé, constitue la réponse, une grande  réponse aux questions des hommes sur l’existence. Pour lui, tous ceux qui meurent dans la foi en Christ, ne sont pas morts mais bien vivants.

La messe a été sanctionnée par le témoignage et la présentation de la biographie du défunt qui a été prononcé par Diamant Bonheur Assiabo Agbepa, son petit-fils et fils de Jhonnyco Agbepa, grand-frère de la star Olomidé.

Mort le 30 avril 2016 à Paris à l’âge de 88 ans, Papa Charles Agbepa est né le 5 avril 1928, dans la province de l’Equateur (Akula). Il fut marié à Maman Amy Muyonge Angélique avec laquelle il a eu 9 enfants dont 5 garçons et 4 filles. Il laisse une trentaine de petits-fils et une dizaine d’arrière-petits-enfants. Un discours caractérisé par les éloges faisant d’office un rythme d’oraison funèbre qui décrit les valeurs de Koko Charles en ces termes :

‘‘Je tiens avant tout à remercier Monsieur l’Abbé Ephrem, Curé de la Paroisse pour avoir accepté de présider cette eucharistie en ce jour très particulier.

Mes remerciements s’adressent aussi à toute l’équipe de la liturgie ; la chorale, les acolytes, les lecteurs ainsi que les protocoles.

Je serai ignorant si je ne remercie pas tous ceux qui de près ou de loin, nous ont soutenus moralement, physiquement et financièrement pendant ce dur moment d’épreuve, que le père céleste se souvienne de Vous.

De prime abord, sauf votre respect, je vous demande de vous tenir débout tout en serrant la main de celle ou celui qui se trouve à côté de vous en mémoire de l’illustre disparu juste une minute. Merci !

Ce geste est un signe d’approbation de son héritage.

Que dire sur la personne de Papa Charles Agbepa Mapimbi Binbarek mieux de Koko Charles ?

Charles Agbepa fut un vrai, correct, cohérent, social, rigoureux, non versatile, humble, intègre et charitable sans être parfait comme chacun de nous.

D’aucuns pourront se poser la question de savoir pourquoi toutes ces qualités dans un seul homme ?   

- Il était un vrai, d’abord parce qu’il aimait la vérité, il a accepté sa condition et vivait du contentement.

- Il était un homme correct, parce qu’il se conformait aux règles établis dans la société.

- Un homme cohérent, simplement, parce que ses actes et ses actions étaient liés.

- Un homme rigoureux parce qu’il était très sévère pour l’éducation et la conduite de ses enfants voire de ses petits-fils. En tant qu’homme rigoureux, il était aussi trop exigeant envers lui-même avant d’exiger des autres.

- Un homme non versatile pour dire qu’il savait maintenir sa décision sans changer de position. En d’autres termes, son oui était oui et son non était non comme nous le recommande, le chemin, la vérité et la vie (Notre Seigneur).

- Un homme humble parce qu’il incarnait l’humilité et il savait demander pardon.

- Un homme intègre en ce sens qu’il détestait la corruption et préférait plus que tout la Justice. Devant les multiples tentations auxquelles font face la plupart des comptables, il savait rester ferme.

- Un homme sociable, parce qu’il avait l’art de vivre ensemble

- Un homme charitable parce que l’amour du prochain était sa priorité.

En effet, la liste des valeurs qu’il incarnait, n’est pas exhaustive car un seul jour ne suffirait pas pour le définir. Cependant, rendons lui immortel en cultivant en nous ses valeurs.

Je ne pourrais finir ce mot sans pour autant évoqué l’héritage qu’il nous lègue dont le geste avait précédé mes mots. Il s’agit de l’unité et de la paix dans toutes les familles perfectibles.

Nul n’a besoin de vous rappeler que l’unité est une force des vainqueurs et la discorde de celle des faibles.

En un mot, Charles Agbepa Mapimbi = Unité et Paix

Je vous remercie !!!!’’


La Prospérité
5575 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Simolo Katondi en featuring avec Koffi Olomide dans « A qui la faute »

Musique ..,

Koffi Olomidé, Fally Ipupa, Ferré Gola : le combat des chefs

Musique ..,

Burundi : retour sur le séjour rocambolesque de Koffi Olomidé à Bujumbura

Musique ..,

Déborah « Ya Mado » quitte Fabregas pour Koffi Olomide

Musique .., Kinshasa