mediacongo.net - Appel d'offres - Documentation écrite & audiovisuelle et production des supports de communication sur les programmes et projets de l’UNICEF dans l’est de la RDC

Documentation écrite & audiovisuelle et production des supports de communication sur les programmes et projets de l’UNICEF dans l’est de la RDC

Documentation écrite & audiovisuelle et production des supports de communication sur les programmes et projets de l’UNICEF dans l’est de la RDC

Appel à manifestation d’intérêt no 003/2017

 

Contexte

La République démocratique du Congo(RDC) compte plus de 75 millions d’habitants répartis sur 2 345 000 km2 avec une croissance démographique de 3,0% par an. Près de deux tiers de la population vit en milieu rural et en dessous du seuil de pauvreté. L’Est du pays fait face depuis deux décennies à des conflits armés ayant pour corollaire, de violations graves des droits de l’enfant. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires(OCHA), 1,6 million de personnes sont déplacées dans le pays dont la moitié sont des enfants.

Selon la deuxième enquête démographique et de santé conduite en RDC en 2013 (EDS-RDC II 2013/2014), la malnutrition chronique touche 52% des enfants de moins de cinq ans dans les provinces du Nord et du Sud Kivu. Le taux de mortalité infanto-juvénile est de 104 pour 100 naissances vivantes en RDC avec de fortes disparités entre les provinces. La province du Sud Kivu détient le record le plus élevé du pays avec un taux de 139 pour 1000 naissances vivantes. Quant  à la couverture vaccinale, la même enquête indique que seuls 45% des enfants congolais âgés de 12 à 23 mois ont reçu tous les vaccins recommandés et 6% qui n’ont reçu aucun vaccin du tout. L’ex-province Orientale (30%) et le Maniema (42%) sont parmi les provinces ayant les plus faibles taux de couverture vaccinale dans le pays.

S’agissant de l’enregistrement des naissances, seuls 25 % des enfants de moins de cinq ans ont été enregistrés à l’état civil et 14% ont un acte de naissance. Ces taux sont particulièrement faibles au Nord Kivu (7%), dans l’ex-province Orientale (9%), au Maniema (16%), et au Sud Kivu (25%).

La prévalence du VIH/SIDA est la plus élevée au Maniema (4,0%) suivi de l’ex-province Orientale (2,3%). Et plus,70 % de femmes et 80 % d’hommes congolais n’ont jamais effectué le test du VIH.

Dans le secteur de l’éducation, la scolarisation primaire universelle demeure un défi et un grand nombre d’enfants reste en dehors de l’école suite principalement au coût élevé de la scolarisation ainsi qu’aux entrées tardives (plus de 40 % des nouveaux entrants en première année du primaire ont plus de 6 ans) liées à la distance école-domicile en milieux ruraux et péri-urbains et aux abandons précoces.

Par  rapport  à l’eau potable et à l’assainissement, 73,8% d’enfants en milieu rural sont privés d’un accès à l’eau potable et 83% n’ont pas accès à des structures d’assainissement. En conséquence, les épidémies de choléra sont presqu’endémiques dans toutes les provinces de l’est.

Les violences faites aux enfants sont très répandues dans tous les milieux, y compris dans les familles, les écoles et les communautés. Les enfants représentent 30% des survivants de violences sexuelles en RDC. 42% pourcent des enfants de 5 à 14 ans sont impliqués dans le travail d’enfant. Le mariage des enfants est aussi un phénomène très répandu en RDC. Il est principalement dû à la pauvreté et aux normes sociales négatives. L’enquête EDS 2013-14 a indiqué que 43 % des femmes âgées de 25-49 ans étaient en union avant d’atteindre l’âge de 18 ans et plus de trois femmes sur cinq (62 %) étaient déjà en union avant 20 ans.

Face à ce tableau sombre de la situation de la mère et de l’enfant congolais, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) soutient, dans le cadre du programme de coopération RDC-UNICEF 2013-2017, les efforts du gouvernement de la RDC dans la mise en œuvre des projets et des programmes visant à améliorer la situation de la mère et de l’enfant dans les domaines de la santé, la nutrition,  l’éducation, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, la protection de l’enfant, la participation des enfants ainsi que la préparation et la réponse aux urgences et à la transition.

1. OBJET DE L’APPEL A MANIFESTATION D’INTERET

Le présent appel à manifestation d’intérêt a pour objet de répertorier les organisations et/ou les agences de production audiovisuelle tant nationales qu’internationales  capables de réaliser la documentation écrite, photographique et audiovisuelle  des réalisations de l’Unicef et de ses partenaires dans les domaines suivants :

2. Zones d’intervention :

3. Activités prévisionnelles

Les agences/organisations sélectionnées seront chargées de :

4. Organisations éligibles

Le présent appel à manifestation d’intérêt est ouvert à toute organisation ou agence tant nationale et qu’internationale basée dans l’est de la RDC, spécialisée en marketing/communication et ayant :

De manière spécifique, l’agence devra répondre aux compétences et qualifications suivantes :

5. Atouts majeurs :

Seules les organisations et/ou agences retenues dans le cadre de cet appel à manifestation d’intérêt seront contactées par l’UNICEF à travers un appel d’offre pour la documentation écrite et audiovisuelle des projets et programmes de  l’Unicef. Les représentants de la Division provinciale de la Communication et des Médias seront invités à participer au comité de sélection.

6. Documents d’appel à manifestation d’intérêt

Les organisations ou agences  ayant des compétences avérées dans la documentation et la production des supports de communication audiovisuelle peuvent soumettre leurs dossiers comprenant les éléments ci-après :

NB : Si l’organisation/agence a collaboré avec l’Unicef, le rapport d’évaluation post-PCA sera un critère d’évaluation en plus ;

7. Date et heure limite de dépôt

Les dossiers devront être remis au plus tard le 17/04/2017 à 16 heures (heure de Goma) à l’adresse suivante :

Fonds des Nations Unies pour l´enfance(UNICEF)
Bureau de Zone Est
Bâtiment Ancien Hôpital de Katindo ; BP 7248, Goma, Nord-Kivu                            

Ou au bureau de l’UNICEF le plus proche dans les villes suivantes :

Chaque dossier devra être remis dans une enveloppe scellée portant la référence de la manifestation d’intérêt en marge.

8. Instructions spéciales

 

Pour tout renseignement, veuillez nous contacter via : rdcinfoprocurement@unicef.org  

 

Fait à Goma, le 07 mars 2017

Goma (Nord-Kivu)
http://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
2017-09-20

Retour à la liste Appel d'offres
Publiée le 15/03/2017

Documentation écrite & audiovisuelle et production des supports de communication sur les programmes et projets de l’UNICEF dans l’est de la RDC

Lieu

Goma (Nord-Kivu) ()

Description

Le poste

Documentation écrite & audiovisuelle et production des supports de communication sur les programmes et projets de l’UNICEF dans l’est de la RDC

Appel à manifestation d’intérêt no 003/2017

 

Contexte

La République démocratique du Congo(RDC) compte plus de 75 millions d’habitants répartis sur 2 345 000 km2 avec une croissance démographique de 3,0% par an. Près de deux tiers de la population vit en milieu rural et en dessous du seuil de pauvreté. L’Est du pays fait face depuis deux décennies à des conflits armés ayant pour corollaire, de violations graves des droits de l’enfant. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires(OCHA), 1,6 million de personnes sont déplacées dans le pays dont la moitié sont des enfants.

Selon la deuxième enquête démographique et de santé conduite en RDC en 2013 (EDS-RDC II 2013/2014), la malnutrition chronique touche 52% des enfants de moins de cinq ans dans les provinces du Nord et du Sud Kivu. Le taux de mortalité infanto-juvénile est de 104 pour 100 naissances vivantes en RDC avec de fortes disparités entre les provinces. La province du Sud Kivu détient le record le plus élevé du pays avec un taux de 139 pour 1000 naissances vivantes. Quant  à la couverture vaccinale, la même enquête indique que seuls 45% des enfants congolais âgés de 12 à 23 mois ont reçu tous les vaccins recommandés et 6% qui n’ont reçu aucun vaccin du tout. L’ex-province Orientale (30%) et le Maniema (42%) sont parmi les provinces ayant les plus faibles taux de couverture vaccinale dans le pays.

S’agissant de l’enregistrement des naissances, seuls 25 % des enfants de moins de cinq ans ont été enregistrés à l’état civil et 14% ont un acte de naissance. Ces taux sont particulièrement faibles au Nord Kivu (7%), dans l’ex-province Orientale (9%), au Maniema (16%), et au Sud Kivu (25%).

La prévalence du VIH/SIDA est la plus élevée au Maniema (4,0%) suivi de l’ex-province Orientale (2,3%). Et plus,70 % de femmes et 80 % d’hommes congolais n’ont jamais effectué le test du VIH.

Dans le secteur de l’éducation, la scolarisation primaire universelle demeure un défi et un grand nombre d’enfants reste en dehors de l’école suite principalement au coût élevé de la scolarisation ainsi qu’aux entrées tardives (plus de 40 % des nouveaux entrants en première année du primaire ont plus de 6 ans) liées à la distance école-domicile en milieux ruraux et péri-urbains et aux abandons précoces.

Par  rapport  à l’eau potable et à l’assainissement, 73,8% d’enfants en milieu rural sont privés d’un accès à l’eau potable et 83% n’ont pas accès à des structures d’assainissement. En conséquence, les épidémies de choléra sont presqu’endémiques dans toutes les provinces de l’est.

Les violences faites aux enfants sont très répandues dans tous les milieux, y compris dans les familles, les écoles et les communautés. Les enfants représentent 30% des survivants de violences sexuelles en RDC. 42% pourcent des enfants de 5 à 14 ans sont impliqués dans le travail d’enfant. Le mariage des enfants est aussi un phénomène très répandu en RDC. Il est principalement dû à la pauvreté et aux normes sociales négatives. L’enquête EDS 2013-14 a indiqué que 43 % des femmes âgées de 25-49 ans étaient en union avant d’atteindre l’âge de 18 ans et plus de trois femmes sur cinq (62 %) étaient déjà en union avant 20 ans.

Face à ce tableau sombre de la situation de la mère et de l’enfant congolais, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) soutient, dans le cadre du programme de coopération RDC-UNICEF 2013-2017, les efforts du gouvernement de la RDC dans la mise en œuvre des projets et des programmes visant à améliorer la situation de la mère et de l’enfant dans les domaines de la santé, la nutrition,  l’éducation, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, la protection de l’enfant, la participation des enfants ainsi que la préparation et la réponse aux urgences et à la transition.

1. OBJET DE L’APPEL A MANIFESTATION D’INTERET

Le présent appel à manifestation d’intérêt a pour objet de répertorier les organisations et/ou les agences de production audiovisuelle tant nationales qu’internationales  capables de réaliser la documentation écrite, photographique et audiovisuelle  des réalisations de l’Unicef et de ses partenaires dans les domaines suivants :

  • Survie et développement de l’enfant ;
  • Education ;
  • Protection de l’enfant ;
  • Accès à l’eau, hygiène et assainissement(WASH) ;
  • Réponse aux urgences (RRMP et ARCC)
  • Programme  élargi d’appui aux retournés, phase III (PEAR Plus III);
  • Nutrition à assises communautaires (NAC) dans les zones de convergence des programmes sectoriels (Survie, Education, Protection, WASH) ;
  • Promotion des Pratiques familiales essentielles (PFE) dans les provinces du Nord Kivu, Sud Kivu, Maniema, Ituri, Tshopo et Bas-Uélé.

2. Zones d’intervention :

  • Province du Nord Kivu ;
  • Province de l’Ituri :
  • Province du Maniema ;
  • Provinces de la Tshopo et du Bas Uele.

3. Activités prévisionnelles

Les agences/organisations sélectionnées seront chargées de :

  • produire des histoires de succès à caractère humain sur les interventions de l’Unicef dans la Zone Est ;
  • produire des photos relatives aux interventions de l’Unicef ;
  • produire des vidéos basées sur des histoires vécues par les personnes à qui l’Unicef et ses partenaires viennent en aide.

4. Organisations éligibles

Le présent appel à manifestation d’intérêt est ouvert à toute organisation ou agence tant nationale et qu’internationale basée dans l’est de la RDC, spécialisée en marketing/communication et ayant :

  • une personnalité juridique conforme à la législation en vigueur en RDC ;
  • les capacités, les compétences et les expériences requises pour la documentation des activités, et la production des supports de communication et de visibilité de l’Unicef.

De manière spécifique, l’agence devra répondre aux compétences et qualifications suivantes :

  • Plus de 5 ans d’expérience en production audiovisuelle,  documentation et promotion des activités sociales et humanitaires ;
  • Capacité de recruter et de superviser des équipes de terrain ;
  • Capacité d’affecter, de façon permanente pendant toute la durée du projet, du personnel (points focaux) ayant des expériences avérées en production audiovisuelle;
  • Compétences en français et connaissance des langues localespar les points focaux placés dans les zones ciblées ;

5. Atouts majeurs :

  • Disponibilité des moyens de locomotion  pour une grande mobilité des équipes dans les zones d’intervention de l’Unicef;
  • Capacité de proposer un modèle de produit de communication audiovisuelle ;
  • Familiarité avec les procédures de gestion de l’Unicef ;

Seules les organisations et/ou agences retenues dans le cadre de cet appel à manifestation d’intérêt seront contactées par l’UNICEF à travers un appel d’offre pour la documentation écrite et audiovisuelle des projets et programmes de  l’Unicef. Les représentants de la Division provinciale de la Communication et des Médias seront invités à participer au comité de sélection.

6. Documents d’appel à manifestation d’intérêt

Les organisations ou agences  ayant des compétences avérées dans la documentation et la production des supports de communication audiovisuelle peuvent soumettre leurs dossiers comprenant les éléments ci-après :

  • La lettre de transmission de l’appel à manifestation d’intérêts (à adresser au chef de Bureau de l’UNICEF Zone Est/Goma) ;
  • Liens et matériels sur CD des histoires réalisées précédemment ;
  • la liste nominative des responsables / personnes-clés ;
  • La liste des personnes signataires du compte de l’organisation ou de l’agence ;
  • Un certificat de crédibilité auprès d’une banque (attestation de compte et attestation de non-engagement) ;
  • Un exemplaire du statut de l’organisation/l’agence ;
  • Le récépissé d’enregistrement en RD Congo ;
  • Une copie de l’enregistrement auprès du Ministère attitré (pour les organisations nationales) ou du Ministère des Affaires Etrangères (pour les organisations/agences internationales) ;
  • Mission, mandat et valeurs fondamentales de l’organisation ;
  • La liste des Organisations et agences des Nations unies avec lesquelles l’organisation/agence collabore (et a collaboré), ainsi que les références (noms, coordonnées de ces organisations), les domaines de collaboration, les montants de financements et les périodes ;

NB : Si l’organisation/agence a collaboré avec l’Unicef, le rapport d’évaluation post-PCA sera un critère d’évaluation en plus ;

  • Les activités réalisées durant les cinq dernières années dans le domaine de la documentation, et de production des supports de communication (période, type activité, lieu, montant, bailleur) avec les résultats atteints;
  • Les CV d’au moins 4 personnes qui seront impliquées dans les projets en collaboration avec l’Unicef.

7. Date et heure limite de dépôt

Les dossiers devront être remis au plus tard le 17/04/2017 à 16 heures (heure de Goma) à l’adresse suivante :

Fonds des Nations Unies pour l´enfance(UNICEF)
Bureau de Zone Est
Bâtiment Ancien Hôpital de Katindo ; BP 7248, Goma, Nord-Kivu                            

Ou au bureau de l’UNICEF le plus proche dans les villes suivantes :

  • Bukavu
  • Bunia
  • Kindu
  • Kisangani

Chaque dossier devra être remis dans une enveloppe scellée portant la référence de la manifestation d’intérêt en marge.

8. Instructions spéciales

  • Tout dossier déposé dans le cadre du présent appel à manifestation d’intérêts devient propriété de l’UNICEF. Il ne peut donc plus être réclamé par le soumissionnaire ;
  • Le Comité de sélection se réserve le droit de contacter les partenaires potentiels pour des informations complémentaires ;
  • Les candidats potentiels seront retenus dans un « Roster » de l’Unicef Zone Est pour d’éventuels partenariats en cas de besoin mais cela ne donne aucune garantie de financement de la part de l’Unicef.

 

Pour tout renseignement, veuillez nous contacter via : rdcinfoprocurement@unicef.org  

 

Fait à Goma, le 07 mars 2017

Contact

Société :UNICEF

Site Internet :

Email :rdcinfoprocurement@unicef.org

right
APPEL D'OFFRE SUIVANT : Mise en œuvre des approches et stratégies de Communication pour le développement (C4D) en appui aux programmes et projets de l’UNICEF dans l’Est de la RDC
left
APPEL D'OFFRE Précédent : Fourniture de tenues (uniformes) et de chaussures pour les chauffeurs