mediacongo.net - Petites annonces - CLASSIFICATION DES DONS SPIRITUELS

CLASSIFICATION DES DONS SPIRITUELS

CLASSIFICATION DES DONS SPIRITUELS.

Introduction.
La définition de chacun de ces dons n’est pas aussi important que d’être utilisé par Dieu dans ces dons.
Les prophètes, les sacrificateurs et les Rois de l’A.T et d’autres serviteurs de l’Eglise dans le N.T étaient puissamment utilisés dans les dons spirituels, sans pour autant être capable de les distinguer ou les définir.
Le N.T classifie ces dons maintenant, cela montre que Dieu veut nous en faire remarquer quelque chose.
1 Cor. 12 :1. La classification des neufs dons spirituels.
Les dons ont été regroupés en trois grandes catégories.

1. Les dons d’Expressions.
- Les divers types de langues,
- L’interprétation des langues,
- La prophétie.

2. Les dons de Révélation.
- La parole de sagesse,
- La parole de connaissance
- Le discernement des esprits.

3. Les dons de Puissance.
- L’opération des miracles,
- La foi spéciale,
- Les dons de guérison.

Le 1er Groupe, c’est pour parler,
Le 2ème Groupe, c’est pour révéler,
Le 3ème Groupe, c’est pour opérer quelque chose.

Les autres dons étaient manifestés dans l’ancien testament hormis les dons de langues et d’interprétation des langues. Les dons sont propres au N.T.

Instructions.
Nous avons plusieurs instructions concernant les dons d’expression, par contre le N.T, donne peu d’instructions concernant les dons de puissance et de révélation.

A cause de deux raisons :

a) Dans les réunions des Saints, les dons d’expression sont plus manifestent que les dons de révélation. Nous avons besoin d’instruction sur les dons qui se manifestent le plus dans les réunions.

b) Les dons d’expression exigent un niveau élevé de coopération humaine. Ces dons sont les plus abusés de tous. Il est beaucoup plus facile de déformer une prophétie qu’un don de guérison.
Considérons les exemples bibliques pour chacun de ces dons. Sachons aussi que, Dieu manifeste sa grâce et sa puissance dans chaque circonstance.

Il y a aussi des dons qui semblent être une combinaison de plusieurs autres dons.
« Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; diversité de ministères, mais le même Seigneur ». (1 Cor. 12 : 4-7)

Les dons de puissance.

Les dons de guérison sont destinés à guérir les malades. Ils sont généralement définis comme une soudaine manifestation de la puissance qui guérit physiquement les malades (Jean 5 : 2-7).
2 Rois 5 : 1-14, Le Seigneur dit qu’Elisée n’ pu guérir un autre lépreux.
Actes 3 : 10, Dieu utilisa Pierre pour guérir le boiteux.
Le don de guérison s’opère généralement pour deux buts :
- Guérir les malades et attirer les païens à Christ. Il faut une foi spéciale pour saisir un boiteux à la main et le lever en s’attendant le voir marcher.
- Actes 3 : 16, Il faut également qu’une mesure de foi accompagna ce don particulier pour arriver à un tel miracle.
Les dons de foi et de miracles.

Le don de foi présente quelques similarités au don de miracles. Celui qui reçoit l’un ou l’autre don, reçoit une foi spéciale pour faire l’impossible.
La différence est que :
- Le don de foi permet de recevoir un miracle quelconque pour son propre compte.
- Le don de miracles permet de recevoir la foi spéciale qui permet d’accomplir un miracle quelconque pour les autres.
Le don de foi est souvent appelé « la foi spéciale », car il s’agit d’une position de foi qui est soudainement donné à une personne et qui lui permettra de faire ce qui va au delà de la foi ordinaire.
La foi ordinairement de ce qu’on entend des promesses de Dieu, la foi spéciale est donnée à une personne par le Saint Esprit.
Ceux qui ont expérimenté ce type de foi spéciale disent que les choses qu’ils considéraient comme impossibles devenaient soudainement possibles, et il leur paraissait impossible de douter.
Il en est de même pour le don de miracles.
L’exemple de Daniel 3 : 16-18, montre combien il devient pratiquement impossible à celui qui a le don de foi de douter.
Daniel et ses amis ont reçu le don de la foi spéciale, lorsqu’ils furent jetés dans la fournaise ardente.
Ils ont refusé de s’incliner devant la statue du Roi.
Le don était déjà en opération avant d’être jeté dans la fournaise.
Elie agissait dans le don de la foi spéciale quand il était nourri quotidiennement pendant trois ans et demi de famine (2 Rois 17 : 1-6).
Il faut plus qu’une foi ordinaire pour avoir confiance en Dieu.
Elie dans une telle circonstance, il a cru que Dieu utilisera des oiseaux pour le nourrir, matin et soir ; bien que nous n’ayons aucune promesse dans la bible selon laquelle les corbeaux nous apporteront notre pain quotidien.
Matth. 6 : 25-34, c’est une promesse qui a besoin de la foi ordinaire. Dieu pourvoira à nos besoins, c’est une promesse.

- Le don de miracles dans le ministère de Moïse (Exode 14 : 13-31), lorsqu’il divisa les eaux de la mer rouge. Lorsque les divers fléaux s’abattaient sur l’Egypte.
- Le don de miracles dans le ministère de Jésus (Matth. 14 : 15-21). Il nourrit 5.000 personnes en multipliant quelques poissons et morceaux de pain.
- Paul (Actes 13 :4-14) lorsqu’il frappa de cécité temporairement Elymas le magicien.




LES DONS DE REVELATION.

1. La parole de connaissance et la parole de sagesse.

La parole de connaissance et souvent définie comme étant une habilité surnaturelle et soudaine de percevoir certaine informations passées ou présentes.
L’omniscient donne de fois une telle parole de connaissance ; c’est une petite partie de la connaissance de Dieu.
La parole de sagesse est similaire à la parole de connaissance. Elle est souvent définie comme étant une habilité surnaturelle soudaine de connaître les événements futurs.

Exemple de la parole de connaissance dans l’AT :
- Après qu’Elisée ait purifié Naaman de sa lèpre, il a refusé son don de peur que les gens pensent que la guérison était acquise mais non pas un don de Dieu.
- Guehazi son serviteur récupéra ce don secrètement. Ce récit montre qu’Elisée n’avait pas le don de la parole de connaissance. Elisée connaissait seulement ce que Dieu lui révélait surnaturellement et occasionnellement. Le don opérait selon la volonté de l’Esprit.
Dans le ministère de Jésus (Jean 4 : 17-18), lorsqu’il a dit à la femme au bord du puit de Samarie qu’elle avait eue 5 maris.
Pierre lorsqu’il a su que Ananias et Saphira mentaient (Actes 5 : 1-11).

La parole de sagesse.

Nous voyons sa manifestation presque chez tous les prophètes de l’AT. Chaque fois qu’ils prédisaient le futur, c’est la parole de sagesse qui était en opération.
Jésus aussi recevait régulièrement ce don. Il avait prédit la destruction de Jérusalem, sa propre crucifixion et les événements qui arriveraient au monde avant sa 2ème venue (Luc 17 : 22-36 ; 21 : 6-28).
L’Apôtre Jean aussi était utilisé dans ce don en donnant l’Apocalypse.







2. Le don de discernement des esprits.

Il est souvent défini comme étant une habilité surnaturelle de voir ou discerner le monde spirituel.
Lorsqu’un chrétien voit une vision avec ses yeux ou sa pensée, nous disons qu’il a eu un discernement d’esprit. Ce don peut permettre à quelqu’un de voir les anges, les démons ou Jésus-Christ lui-même (Actes 18 : 8-10 ; 22 : 17-21 ; 23 : 11).
Lorsqu’Elisée et son serviteur était poursuivi par l’armée Syrienne, ils se retrouvèrent encerclés (2 Rois 6 : 16-17). Le serviteur d’Elisée a eu le privilège de voir les anges qui nous contournent avec leurs chevaux et leurs chars spirituels. Nous le verront un jour dans les cieux.
Grâce à ce don, un chrétien peut discerner un mauvais esprit opprimant quelqu’un et pouvoir identifier le genre d’esprit en question.
Le don ne consiste pas seulement à voir dans le monde spirituel, mais aussi à discerner dans le monde spirituel.
Exemple : Entendre la voix de Dieu.

LES DONS D’EXPRESSION

1. Le don de prophétie.

Est définie comme une habilité soudaine et surnaturelle de parler par l’inspiration de Dieu dans sa propre langue. Cela peut commencer par « Ainsi parle le Seigneur » ou pas.
Ce don ne consiste pas à prêcher ou à enseigner. Une prédication ou un enseignement inspiré contient un élément de prophétie, car ils sont oints par l’Esprit, mais ce n’est pas de la prophétie dans le sens strict du terme.
Il arrive souvent aux prédicateurs ou enseignants oints de prononcer des paroles soudainement inspirés, c’est prédication prophétique.
Le don de prophétie en soi sert à édifier, à exhorter et à consoler (1 Cor. 14 : 3).
Les dons spirituels peuvent agir en connexion des uns aux autres, et c’est ainsi que la parole de sagesse ou de connaissance peut être donnée à travers la prophétie.
Lorsque nous écoutons quelqu’un donner une prophétie quelconque et prédire certaines choses à venir, c’est ne pas en réalité une simple prophétie, c’est de la parole de sagesse véhiculée par le don de prophétie.
Le simple don de prophétie ressemble beaucoup à une simple lecture Biblique telle que « Soyez fort dans le Seigneur et dans la force de sa puissance ou je ne vous vous quitterai pas, je ne vous abandonnerai jamais ».
Cela signifie qu’il n’y a pas de révélation proprement dite dans le don de prophétie. Il n’y a aucun élément du passé, du présent et du futur dans la prophétie.
Comme si c’était la parole de connaissance et de sagesse.
Le don de prophétie n’est pas limité par le message positif ou même le négatif. Car on ne peut pas limiter Dieu.
La réprimande peut se classer dans la catégorie d’édification ou exhortation.


2. Les dons de diverses langues et d’interprétation de langues.

Le don de parler diverses langues est une capacité surnaturelle et soudaine donné à quelqu’un pour lui permettre de parler une langue qu’il ne connaît pas.
Ce don doit normalement être accompagné de l’interprétation de langues qui est aussi une habilité soudaine et surnaturelle d’interpréter le message véhiculé par ce langage inconnu.
Ce don est appelé interprétation non pas traduction de langues.
Nous ne devons pas nous attendre à une traduction, mot par mot du parler en langues. C’est pourquoi, il est possible d’avoir un cours « Message en langues » et avoir une langue interprétation et vice versa.
Le don d’interprétation de langues est vraiment similaire à la prophétie, car il ne contient aucune révélation de lui-même et doit servir pour l’exhortation, l’édification et la consolation.
Nous pouvons dire que le parler en langues plus l’interprétation de langues, équivalent à la prophétie (1 Cor. 14 : 5)
La Bible ne nous donne pas des instructions sur le don de puissance et les dons de révélation, mais elle parle profondément sur les dons d’expressions, car il y a beaucoup de confusions dans l’Eglise à cause des dons d’expressions. Le livre de 1 Cor. 14 est consacré à ce sujet.

Usage du parler en langues.

Chaque chrétien baptisé du Saint Esprit a la capacité de parler en langues, chaque fois qu’il veut.
Nous devons comprendre entre l’usage public et privé de parler en langues.

• Usage privé : Pendant la dévotion de chaque chrétien. L’usage privé est une prière (1 Cor. 14 : 2, 14)
• Usage public : C’est une manière de parler aux autres. Il transmet un message de la part de Dieu en faveur de toute la congrégation (1 Cor. 14 : 5), cela devient compréhensible lorsque l’interprétation en est donnée.
Mais le parler en diverses langues n’opère que selon la volonté de l’Esprit (1 Cor. 12 : 11)
Parler en diverse langues doit être accompagné de l’interprétation des langues. La congrégation est édifiée lorsque les diverses langues est accompagnée par l’interprétation des langues (1 Cor. 14 : 4b-5).
Chaque chrétien est appelé à prier en langues chaque jour. Son parler en langues doit faire partie intégrante de sa communion quotidienne avec Dieu.
Dans le parler en langues, il est merveilleux en ce que cela ne nécessite pas l’intervention de la pensée. Vous pouvez prier en langues pendant que vous travaillez et pensez à autre chose.

Instructions sur les dons de Révélation.

Paul donna quelques instructions sur les dons de révélation qui se manifeste à travers les prophètes (1 Cor. 14 :29-33).
1 Cor. 12 : 28, Paul parle certains ministères et quelques autres dons.
Les dons de secourir, de gouverner.
Romains 12, Il parle des dons de libéralité, le don de présider celui d’exercer la miséricorde (c’est le même que celui de secourir).
Je vous invite à l'Ecole de mercredi du Centre Evangélique la Trinité sur Beni à Righini de 18-19h30 pour en savoir plus sur toutes nos formations de discipolat et autres. Evangéliste Robert KIKIDI , Leader d'AREV-MINISTRIES ET Conseiller au C.E.T.
http://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png

Retour à la liste Petites annonces
Evénements (814 annonce(s))
Insérée le: 16.06.2017

CLASSIFICATION DES DONS...

mediacongo
Voir toutes ses annonces Voir son profil
Ville : Kinshasa
Pays : Congo (R.D. Congo)
Auteur : Evangéliste Robert KIKIDI
CLASSIFICATION DES DONS SPIRITUELS.

Introduction.
La définition de chacun de ces dons n’est pas aussi important que d’être utilisé par Dieu dans ces dons.
Les prophètes, les sacrificateurs et les Rois de l’A.T et d’autres serviteurs de l’Eglise dans le N.T étaient puissamment utilisés dans les dons spirituels, sans pour autant être capable de les distinguer ou les définir.
Le N.T classifie ces dons maintenant, cela montre que Dieu veut nous en faire remarquer quelque chose.
1 Cor. 12 :1. La classification des neufs dons spirituels.
Les dons ont été regroupés en trois grandes catégories.

1. Les dons d’Expressions.
- Les divers types de langues,
- L’interprétation des langues,
- La prophétie.

2. Les dons de Révélation.
- La parole de sagesse,
- La parole de connaissance
- Le discernement des esprits.

3. Les dons de Puissance.
- L’opération des miracles,
- La foi spéciale,
- Les dons de guérison.

Le 1er Groupe, c’est pour parler,
Le 2ème Groupe, c’est pour révéler,
Le 3ème Groupe, c’est pour opérer quelque chose.

Les autres dons étaient manifestés dans l’ancien testament hormis les dons de langues et d’interprétation des langues. Les dons sont propres au N.T.

Instructions.
Nous avons plusieurs instructions concernant les dons d’expression, par contre le N.T, donne peu d’instructions concernant les dons de puissance et de révélation.

A cause de deux raisons :

a) Dans les réunions des Saints, les dons d’expression sont plus manifestent que les dons de révélation. Nous avons besoin d’instruction sur les dons qui se manifestent le plus dans les réunions.

b) Les dons d’expression exigent un niveau élevé de coopération humaine. Ces dons sont les plus abusés de tous. Il est beaucoup plus facile de déformer une prophétie qu’un don de guérison.
Considérons les exemples bibliques pour chacun de ces dons. Sachons aussi que, Dieu manifeste sa grâce et sa puissance dans chaque circonstance.

Il y a aussi des dons qui semblent être une combinaison de plusieurs autres dons.
« Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; diversité de ministères, mais le même Seigneur ». (1 Cor. 12 : 4-7)

Les dons de puissance.

Les dons de guérison sont destinés à guérir les malades. Ils sont généralement définis comme une soudaine manifestation de la puissance qui guérit physiquement les malades (Jean 5 : 2-7).
2 Rois 5 : 1-14, Le Seigneur dit qu’Elisée n’ pu guérir un autre lépreux.
Actes 3 : 10, Dieu utilisa Pierre pour guérir le boiteux.
Le don de guérison s’opère généralement pour deux buts :
- Guérir les malades et attirer les païens à Christ. Il faut une foi spéciale pour saisir un boiteux à la main et le lever en s’attendant le voir marcher.
- Actes 3 : 16, Il faut également qu’une mesure de foi accompagna ce don particulier pour arriver à un tel miracle.
Les dons de foi et de miracles.

Le don de foi présente quelques similarités au don de miracles. Celui qui reçoit l’un ou l’autre don, reçoit une foi spéciale pour faire l’impossible.
La différence est que :
- Le don de foi permet de recevoir un miracle quelconque pour son propre compte.
- Le don de miracles permet de recevoir la foi spéciale qui permet d’accomplir un miracle quelconque pour les autres.
Le don de foi est souvent appelé « la foi spéciale », car il s’agit d’une position de foi qui est soudainement donné à une personne et qui lui permettra de faire ce qui va au delà de la foi ordinaire.
La foi ordinairement de ce qu’on entend des promesses de Dieu, la foi spéciale est donnée à une personne par le Saint Esprit.
Ceux qui ont expérimenté ce type de foi spéciale disent que les choses qu’ils considéraient comme impossibles devenaient soudainement possibles, et il leur paraissait impossible de douter.
Il en est de même pour le don de miracles.
L’exemple de Daniel 3 : 16-18, montre combien il devient pratiquement impossible à celui qui a le don de foi de douter.
Daniel et ses amis ont reçu le don de la foi spéciale, lorsqu’ils furent jetés dans la fournaise ardente.
Ils ont refusé de s’incliner devant la statue du Roi.
Le don était déjà en opération avant d’être jeté dans la fournaise.
Elie agissait dans le don de la foi spéciale quand il était nourri quotidiennement pendant trois ans et demi de famine (2 Rois 17 : 1-6).
Il faut plus qu’une foi ordinaire pour avoir confiance en Dieu.
Elie dans une telle circonstance, il a cru que Dieu utilisera des oiseaux pour le nourrir, matin et soir ; bien que nous n’ayons aucune promesse dans la bible selon laquelle les corbeaux nous apporteront notre pain quotidien.
Matth. 6 : 25-34, c’est une promesse qui a besoin de la foi ordinaire. Dieu pourvoira à nos besoins, c’est une promesse.

- Le don de miracles dans le ministère de Moïse (Exode 14 : 13-31), lorsqu’il divisa les eaux de la mer rouge. Lorsque les divers fléaux s’abattaient sur l’Egypte.
- Le don de miracles dans le ministère de Jésus (Matth. 14 : 15-21). Il nourrit 5.000 personnes en multipliant quelques poissons et morceaux de pain.
- Paul (Actes 13 :4-14) lorsqu’il frappa de cécité temporairement Elymas le magicien.




LES DONS DE REVELATION.

1. La parole de connaissance et la parole de sagesse.

La parole de connaissance et souvent définie comme étant une habilité surnaturelle et soudaine de percevoir certaine informations passées ou présentes.
L’omniscient donne de fois une telle parole de connaissance ; c’est une petite partie de la connaissance de Dieu.
La parole de sagesse est similaire à la parole de connaissance. Elle est souvent définie comme étant une habilité surnaturelle soudaine de connaître les événements futurs.

Exemple de la parole de connaissance dans l’AT :
- Après qu’Elisée ait purifié Naaman de sa lèpre, il a refusé son don de peur que les gens pensent que la guérison était acquise mais non pas un don de Dieu.
- Guehazi son serviteur récupéra ce don secrètement. Ce récit montre qu’Elisée n’avait pas le don de la parole de connaissance. Elisée connaissait seulement ce que Dieu lui révélait surnaturellement et occasionnellement. Le don opérait selon la volonté de l’Esprit.
Dans le ministère de Jésus (Jean 4 : 17-18), lorsqu’il a dit à la femme au bord du puit de Samarie qu’elle avait eue 5 maris.
Pierre lorsqu’il a su que Ananias et Saphira mentaient (Actes 5 : 1-11).

La parole de sagesse.

Nous voyons sa manifestation presque chez tous les prophètes de l’AT. Chaque fois qu’ils prédisaient le futur, c’est la parole de sagesse qui était en opération.
Jésus aussi recevait régulièrement ce don. Il avait prédit la destruction de Jérusalem, sa propre crucifixion et les événements qui arriveraient au monde avant sa 2ème venue (Luc 17 : 22-36 ; 21 : 6-28).
L’Apôtre Jean aussi était utilisé dans ce don en donnant l’Apocalypse.







2. Le don de discernement des esprits.

Il est souvent défini comme étant une habilité surnaturelle de voir ou discerner le monde spirituel.
Lorsqu’un chrétien voit une vision avec ses yeux ou sa pensée, nous disons qu’il a eu un discernement d’esprit. Ce don peut permettre à quelqu’un de voir les anges, les démons ou Jésus-Christ lui-même (Actes 18 : 8-10 ; 22 : 17-21 ; 23 : 11).
Lorsqu’Elisée et son serviteur était poursuivi par l’armée Syrienne, ils se retrouvèrent encerclés (2 Rois 6 : 16-17). Le serviteur d’Elisée a eu le privilège de voir les anges qui nous contournent avec leurs chevaux et leurs chars spirituels. Nous le verront un jour dans les cieux.
Grâce à ce don, un chrétien peut discerner un mauvais esprit opprimant quelqu’un et pouvoir identifier le genre d’esprit en question.
Le don ne consiste pas seulement à voir dans le monde spirituel, mais aussi à discerner dans le monde spirituel.
Exemple : Entendre la voix de Dieu.

LES DONS D’EXPRESSION

1. Le don de prophétie.

Est définie comme une habilité soudaine et surnaturelle de parler par l’inspiration de Dieu dans sa propre langue. Cela peut commencer par « Ainsi parle le Seigneur » ou pas.
Ce don ne consiste pas à prêcher ou à enseigner. Une prédication ou un enseignement inspiré contient un élément de prophétie, car ils sont oints par l’Esprit, mais ce n’est pas de la prophétie dans le sens strict du terme.
Il arrive souvent aux prédicateurs ou enseignants oints de prononcer des paroles soudainement inspirés, c’est prédication prophétique.
Le don de prophétie en soi sert à édifier, à exhorter et à consoler (1 Cor. 14 : 3).
Les dons spirituels peuvent agir en connexion des uns aux autres, et c’est ainsi que la parole de sagesse ou de connaissance peut être donnée à travers la prophétie.
Lorsque nous écoutons quelqu’un donner une prophétie quelconque et prédire certaines choses à venir, c’est ne pas en réalité une simple prophétie, c’est de la parole de sagesse véhiculée par le don de prophétie.
Le simple don de prophétie ressemble beaucoup à une simple lecture Biblique telle que « Soyez fort dans le Seigneur et dans la force de sa puissance ou je ne vous vous quitterai pas, je ne vous abandonnerai jamais ».
Cela signifie qu’il n’y a pas de révélation proprement dite dans le don de prophétie. Il n’y a aucun élément du passé, du présent et du futur dans la prophétie.
Comme si c’était la parole de connaissance et de sagesse.
Le don de prophétie n’est pas limité par le message positif ou même le négatif. Car on ne peut pas limiter Dieu.
La réprimande peut se classer dans la catégorie d’édification ou exhortation.


2. Les dons de diverses langues et d’interprétation de langues.

Le don de parler diverses langues est une capacité surnaturelle et soudaine donné à quelqu’un pour lui permettre de parler une langue qu’il ne connaît pas.
Ce don doit normalement être accompagné de l’interprétation de langues qui est aussi une habilité soudaine et surnaturelle d’interpréter le message véhiculé par ce langage inconnu.
Ce don est appelé interprétation non pas traduction de langues.
Nous ne devons pas nous attendre à une traduction, mot par mot du parler en langues. C’est pourquoi, il est possible d’avoir un cours « Message en langues » et avoir une langue interprétation et vice versa.
Le don d’interprétation de langues est vraiment similaire à la prophétie, car il ne contient aucune révélation de lui-même et doit servir pour l’exhortation, l’édification et la consolation.
Nous pouvons dire que le parler en langues plus l’interprétation de langues, équivalent à la prophétie (1 Cor. 14 : 5)
La Bible ne nous donne pas des instructions sur le don de puissance et les dons de révélation, mais elle parle profondément sur les dons d’expressions, car il y a beaucoup de confusions dans l’Eglise à cause des dons d’expressions. Le livre de 1 Cor. 14 est consacré à ce sujet.

Usage du parler en langues.

Chaque chrétien baptisé du Saint Esprit a la capacité de parler en langues, chaque fois qu’il veut.
Nous devons comprendre entre l’usage public et privé de parler en langues.

• Usage privé : Pendant la dévotion de chaque chrétien. L’usage privé est une prière (1 Cor. 14 : 2, 14)
• Usage public : C’est une manière de parler aux autres. Il transmet un message de la part de Dieu en faveur de toute la congrégation (1 Cor. 14 : 5), cela devient compréhensible lorsque l’interprétation en est donnée.
Mais le parler en diverses langues n’opère que selon la volonté de l’Esprit (1 Cor. 12 : 11)
Parler en diverse langues doit être accompagné de l’interprétation des langues. La congrégation est édifiée lorsque les diverses langues est accompagnée par l’interprétation des langues (1 Cor. 14 : 4b-5).
Chaque chrétien est appelé à prier en langues chaque jour. Son parler en langues doit faire partie intégrante de sa communion quotidienne avec Dieu.
Dans le parler en langues, il est merveilleux en ce que cela ne nécessite pas l’intervention de la pensée. Vous pouvez prier en langues pendant que vous travaillez et pensez à autre chose.

Instructions sur les dons de Révélation.

Paul donna quelques instructions sur les dons de révélation qui se manifeste à travers les prophètes (1 Cor. 14 :29-33).
1 Cor. 12 : 28, Paul parle certains ministères et quelques autres dons.
Les dons de secourir, de gouverner.
Romains 12, Il parle des dons de libéralité, le don de présider celui d’exercer la miséricorde (c’est le même que celui de secourir).
Je vous invite à l'Ecole de mercredi du Centre Evangélique la Trinité sur Beni à Righini de 18-19h30 pour en savoir plus sur toutes nos formations de discipolat et autres. Evangéliste Robert KIKIDI , Leader d'AREV-MINISTRIES ET Conseiller au C.E.T.
mediacongo
mediacongo
mediacongo
Vu 469 fois
1 commentaire(s)
avatar
Evangéliste Robert KIKIDI - 16.06.2017 12:19

Je vous invite à l'Ecole de mercredi du Centre Evangélique la Trinité sur Beni à Righini de 18-19h30 pour en savoir plus sur toutes nos formations de discipolat et autres.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
Annnonce Suivante : C'est du vent (1)
left
Annonce Précédente : Les mots “chance” ou “hasard”